Paysages

GOLFE DE PORTO-VECCHIO

L’évolution du paysage du Golfe de Porto-Vecchio et de ses alentours est particulièrement représentative des enjeux auxquels est confronté la Corse littorale. Sur cette côte très découpée, le feston des pointes rocheuses avec leurs affleurements granitiques érodés aux silhouettes arrondies, alterne avec des baies ourlées de sable blanc, leurs franges de pinèdes et leurs chapelets de zones humides. Du nord de Santa Giulia à Fautea s’égrènent ainsi des plages édéniques, dans des paysages de rêve de plus en plus dénaturés par le mitage urbain qu’alimente une économie fondée sur « l’or bleu » [...] Lire plus

L’évolution du paysage du Golfe de Porto-Vecchio et de ses alentours est particulièrement représentative des enjeux auxquels est confronté la Corse littorale. Sur cette côte très découpée, le feston des pointes rocheuses avec leurs affleurements granitiques érodés aux silhouettes arrondies, alterne avec des baies ourlées de sable blanc, leurs franges de pinèdes et leurs chapelets de zones humides. Du nord de Santa Giulia à Fautea s’égrènent ainsi des plages édéniques, dans des paysages de rêve de plus en plus dénaturés par le mitage urbain qu’alimente une économie fondée sur « l’or bleu » dont Porto-Vecchio est l’un des épicentres. Ce développement a jusqu’ici épargné des écosystèmes d’une grande diversité et des espaces naturels remarquables, bien que de superficies limitées. Le Conservatoire du littoral s’emploie non seulement à conforter, mais à étendre ces protections autant qu’il est possible.

Regards d'artistes

Salines de Porto-Vecchio, 1887
Fonds Roland Bonaparte, RMN – Grand Palais
 « Un jour, Joseph le marin est passé des grands voiliers qui cinglent vers New York aux bateaux qui relient la Corse au continent, puis aux petits caboteurs longeant les côtes corses du Cap Corse jusqu’à Bonifacio, dans l’extrême sud de l’île. C’est ainsi que par une belle soirée d’été, aux alentours de l’année 1890, le bateau sur lequel Joseph est embarqué se trouve au mouillage dans le port de Porto-Vecchio, tout au fond d’un golfe calme, cerné de montagnes couvertes d’un maquis sombre d’où émergent des pitons granitiques escarpés. Sur le quai de commerce s’entassent les ballots de liège [...] Lire plus

 « Un jour, Joseph le marin est passé des grands voiliers qui cinglent vers New York aux bateaux qui relient la Corse au continent, puis aux petits caboteurs longeant les côtes corses du Cap Corse jusqu’à Bonifacio, dans l’extrême sud de l’île. C’est ainsi que par une belle soirée d’été, aux alentours de l’année 1890, le bateau sur lequel Joseph est embarqué se trouve au mouillage dans le port de Porto-Vecchio, tout au fond d’un golfe calme, cerné de montagnes couvertes d’un maquis sombre d’où émergent des pitons granitiques escarpés. Sur le quai de commerce s’entassent les ballots de liège et les grumes de bois de pin. La journée a été dure, passée à décharger le bateau sous ce soleil de plomb qui fait étinceler, tout près de là, les gros tas de sel alignés le long des marais salants. »

Michèle Castelli, Marie de Lola. Une enfance corse en 1900, Editions Universitaires, 1982

Evolution de l'urbanisation

dans le Golfe de Porto-Vecchio.
1975 1975
2014 2014

Restée longtemps insalubre et quasiment inhabitée, cette microrégion a connu un développement rapide fondé sur l’économie touristique estivale, avec une urbanisation importante dans de nombreux secteurs littoraux sur les rives du golfe autour du pôle urbain de Porto-Vecchio et sur les versant qui font face à la mer, mais aussi plus en retrait vers l’intérieur des terres le long des routes et notamment de la T10 (ex RN198). En bord de mer, les constructions s’approchent souvent au plus près des milieux naturels les plus fragiles comme les zones humides et les cordons dunaires. La gestion des accès aux plages surfréquentée l’été est devenue un autre sujet sensible. Le Conservatoire du littoral intervient à ce jour sur une dizaine dites où l’acquisition a été suivie par des opérations de restauration écologique et paysagère.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Au sud-est de la corse, un golfe fermé sur lui-même abritant des eaux peu profondes

    • De nombreuses zones humides aux embouchures des cours d’eau ou à l‘arrière des plages

    • Un littoral adossé à une plaine jadis insalubre, tardivement mise en valeur par l’agriculture

    • Au fond du golfe, l’agglomération urbaine et le port de Porto-Vecchio, centre d’attraction majeur de l’économie touristique et balnéaire

    • La présence de certaines des plus belles plages de l’île

    • Une grande diversité de paysages et de milieux naturels remarquables

  • Picto Pano menace

    • Une pression foncière et urbaine difficile à contenir dans le golfe et en bord de mer

    • Une agriculture qui régresse dans les zones de plaine où son maintien constitue un enjeu fort

  • Picto Pano protection

    • L’archipel des Cerbicale, intégré avec d’autres îlots marins à la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio

    • Une dizaine de sites acquis et gérés par le Conservatoire littoral

    • Peu de protections écologiques et paysagères en dehors de ces périmètres

    • Une pression foncière et urbaine difficile à contenir dans le golfe et en bord de mer

    • Une agriculture qui régresse dans les zones de plaine où son maintien constitue un enjeu fort

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages