Paysages

PAYS DE RETZ

Entre l’estuaire de la Loire et le Marais breton, le Pays de Retz et sa côte rocheuse, fortement urbanisée, amorcent le faciès des côtes bretonnes, dont l’arrière pays bocager est parcouru par de petites vallées alluviales. Au nord, la côte infléchie par l’estuaire de la Loire dessine une petite et une grande anse sableuse bordées par un massif dunaire urbanisé par les stations balnéaires de Saint-Brévin-les-Pins et de Saint-Michel-Chef-Chef. Au sud, l’avancée rocheuse s’achevant par la pointe de Saint-Gildas ferme la baie de Bourgneuf, face à l’île de Noirmoutier. Sa côte constituée de [...] Lire plus

Entre l’estuaire de la Loire et le Marais breton, le Pays de Retz et sa côte rocheuse, fortement urbanisée, amorcent le faciès des côtes bretonnes, dont l’arrière pays bocager est parcouru par de petites vallées alluviales. Au nord, la côte infléchie par l’estuaire de la Loire dessine une petite et une grande anse sableuse bordées par un massif dunaire urbanisé par les stations balnéaires de Saint-Brévin-les-Pins et de Saint-Michel-Chef-Chef. Au sud, l’avancée rocheuse s’achevant par la pointe de Saint-Gildas ferme la baie de Bourgneuf, face à l’île de Noirmoutier. Sa côte constituée de falaises de schiste où s’intercalent de petites anses ou criques sableuses est dominée par l’ambiance balnéaire de Pornic, terre d’accueil des écrivains (Flaubert, Du Camp, Michelet) et des peintres (Jousset, Gardier ou Renoir) dès le XIXe siècle. Depuis, le littoral du Pays de Retz n’a cessé d’attirer les estivants et l’urbanisation côtière s’étend jusque dans son arrière-pays. Seules quelques rares fenêtres maintiennent une lisibilité entre le paysage du plateau bocager et la mer. Parmi elles, les derniers espaces naturels au plus proche du rivage, devenus lieux récréatifs, que le Conservatoire du littoral s’attache à préserver en partenariat avec le Département.

Regards d'artistes

Félix Thomas, Falaise à Pornic, 1875
Musée des beaux-arts de Nantes
« Dans un climat intermédiaire, qui n’est ni Nord, ni Midi, ni Bretagne, ni Vendée, j’ai vu, revu avec plaisir l’aimable et sérieux abri de Pornic, ses bons marins, ses jolies filles, charmantes sous leurs bonnets pointus. […] Demi-silence d’un grand charme. Nulle part ailleurs je n’ai trouvé avec une plus grande douceur la liberté de rêverie, la grâce des mers mourantes. »

« Dans un climat intermédiaire, qui n’est ni Nord, ni Midi, ni Bretagne, ni Vendée, j’ai vu, revu avec plaisir l’aimable et sérieux abri de Pornic, ses bons marins, ses jolies filles, charmantes sous leurs bonnets pointus. […] Demi-silence d’un grand charme. Nulle part ailleurs je n’ai trouvé avec une plus grande douceur la liberté de rêverie, la grâce des mers mourantes. »

Jules Michelet, La mer, Éd. Hachette, 1861

Evolution de l'urbanisation

au nord de Saint-Michel-Chef-Chef.
1965 1965
2014 2014

Depuis 1965, l’urbanisation s’est largement étendue autour des espaces naturels boisés de la Pierre Attelée et des espaces bocagers des Terres Rouges. Ils bénéficient d’un dispositif de protection solide à travers les différentes acquisitions et interventions du Conservatoire du littoral.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Un littoral urbanisé sur la quasi-totalité du rivage

    • Une grande anse sableuse à l’embouchure de l’estuaire de la Loire fermée au sud par une péninsule

    • Une côte rocheuse orientée sud qui ferme au nord la Baie de Bourgneuf et où s’intercalent de multiples petites criques sableuses

    • Un arrière pays bocager entrecoupé de petites vallées

  • Picto Pano menace

    • Une pression et une extension urbaines considérables sur l’ensemble du littoral, y compris dans l’arrière-pays.

    • De fortes pressions touristiques sur les derniers espaces naturels devenus lieux de loisirs

    • Une intensification agricole et une déprise des activités d’élevage dans l’arrière-pays.

  • Picto Pano protection

    • 3 espaces naturels protégés par le Conservatoire du littoral

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages