Paysages

BASSIN DE L'OR

Vaste étendue d’eau saumâtre entre les espaces périurbains de l’agglomération montpelliéraine et la Méditerranée, l’étang de l’Or ou de Mauguio termine à l’est la longue série des lagunes languedociennes qui se succèdent depuis Barcarès dans les Pyrénées-Orientales jusqu’à la Camargue gardoise. Très fréquenté et occupé à ses deux extrémités par les stations balnéaires de La Grande-Motte et de Carnon, son lido sableux dessine une fine frontière entre la mer et la lagune. Cet espace est à la fois représentatif des paysages des rivages du Languedoc et unique par la prégnance à l’horizon des [...] Lire plus

Vaste étendue d’eau saumâtre entre les espaces périurbains de l’agglomération montpelliéraine et la Méditerranée, l’étang de l’Or ou de Mauguio termine à l’est la longue série des lagunes languedociennes qui se succèdent depuis Barcarès dans les Pyrénées-Orientales jusqu’à la Camargue gardoise. Très fréquenté et occupé à ses deux extrémités par les stations balnéaires de La Grande-Motte et de Carnon, son lido sableux dessine une fine frontière entre la mer et la lagune. Cet espace est à la fois représentatif des paysages des rivages du Languedoc et unique par la prégnance à l’horizon des silhouettes construites de la Grande-Motte. Reconnues, ses qualités paysagères et écologiques sont d’autant plus précieuses que l’étang de l’Or se situe en bordure d’une grande agglomération et de ses espaces servants (aéroport, routes, etc.). Depuis les années 1970, le Conservatoire du littoral a acquis de belles surfaces, essentiellement sur le lido, mais il protège également les autres rives avec ses partenaires. Au nord, zones humides et marais s’entremêlent avec des paysages agricoles variés, d’où se détache parfois la grande silhouette du pic Saint-Loup.

Regards d'artistes

Gustave Courbet, Souvenir des Cabanes, 1854-1857
Philadelphia Museum of Art (photo 2017)
 « Tout au bout du riche terroir Qui doucement descend du Grès Entre les bords fleuris du Lez Et du Vidourle colérique On rencontre l’étang de l’Ort Qui dans ses digues toutes herbues Sommeille en buvant à longs traits Une grosse rivière et six petits ruisseaux (…) Et s’abreuve de quatre canaux Vénus de la source de Rulle Et de l’eau de mer qui s’engouffre Dans le grau de Vide-tonneaux. »

 « Tout au bout du riche terroir
Qui doucement descend du Grès
Entre les bords fleuris du Lez
Et du Vidourle colérique
On rencontre l’étang de l’Ort
Qui dans ses digues toutes herbues
Sommeille en buvant à longs traits
Une grosse rivière et six petits ruisseaux (…)
Et s’abreuve de quatre canaux
Vénus de la source de Rulle
Et de l’eau de mer qui s’engouffre
Dans le grau de Vide-tonneaux. »

Alexandre Langlade, L’estanc de l’Ort, Poésies languedociennes d’Alexandre Langlade, G. Langlade, 1906

Evolution de l'urbanisation

des alentours de l’étang de l’Or
1965 1965
2014 2014

Entre 1965 et 1975, l’urbanisation s’est développée principalement sur la rive sud de l’étang autour de Carnon à l’ouest et de la Grande-Motte à l’est, qui commence à sortir de terre. Entre 1975 et 2014, cette urbanisation s’est encore étendue autour de ces deux noyaux urbains littoraux, ainsi qu’à la périphérie de Maugio et de Pérols dans la zone agricole du nord de l’étang. Depuis 1975, les acquisitions du Conservatoire du littoral ont permis de conserver sur le lido une grande fenêtre non construite entre les deux stations balnéaires, et d’une manière générale le caractère naturel des rives de l’étang.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Un vaste ensemble lagunaire de plus de 5 000 hectares et de paysages de zones humides, enserré au sud entre les deux grandes stations balnéaires denses de La Grande-Motte et de Carnon


    • Un paysage d’étendue d’eau calme, aux ambiances changeantes au gré des différentes lumières du jour et des saisons

    • Un paysage en mouvement, perceptible depuis les routes

    • Au nord de l’étang, des paysages agricoles et de zones humides sous influence périurbaine (aéroport, Mauguio)

    • Des espaces naturels d’une grande richesse écologique (milieux salins, dunes, prairies halophiles et boisements arrière-littoraux)

  • Picto Pano menace

    • Des pressions essentiellement urbaines liées au développement de l’agglomération montpelliéraine et à la fréquentation touristique du lido

    • Des enjeux de limitation du développement urbain, de maintien d’activités traditionnelles, notamment pastorales, et de reconstitution de continuités écologiques

  • Picto Pano protection

    • Des espaces globalement bien protégés : 1 site classé au titre de la loi de 1930 englobant la totalité de l’étang (5 100 ha) et de nombreuses acquisitions du Conservatoire du littoral (2 espaces naturels protégés pour plus de 1 000 ha).

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages

  • La rive sud de l’étang : le lido, Carnon et la Grande-Motte
    La rive sud de l’étang : le lido, Carnon et la Grande-Motte
    Les sites du Conservatoire du littoral :
  • L’étang et sa rive nord
    L’étang et sa rive nord
    Les sites du Conservatoire du littoral :