CAP BLANC NEZ

Crête blanche surplombant le détroit du Pas-de-Calais, le Cap Blanc-Nez sert de balise visuelle aux habitants du plat pays venant d'Allemagne, des Pays-Bas, des Flandres belge et française. Ces falaises et collines crayeuses ont conservé une lande herbeuse particulièrement liée aux embruns salés transportés par les vigoureux vents du nord et de l'ouest.

Le site du Cap Blanc-Nez est caractérisé par une grande diversité floristique. Le sommet des falaises, battu par les vents, est le domaine des pelouses, seuls quelques arbustes (aubépine, sureau, genévrier) parvenant à s'installer dans les dépressions laissées par les obus de la seconde guerre mondiale. Entre mai et septembre se succèdent les floraisons. L'origan et le thym dégagent un puissant parfum. La chlore, l'euphraise ou la polygale sont très discrètes. L'hélianthème, les orchis ainsi que la scabieuse colorent le tapis végétal.

La falaise permet au fulmar boréal comme à la mouette tridactyle de nicher. Les pelouses abritent surtout des passereaux comme le tarier pâtre.

Aujourd’hui, le Cap Blanc-Nez accueille un grand nombre de visiteurs, attirés par le panorama incomparable qu’il offre sur la Manche et les côtes anglaises. Une gestion de cette importante fréquentation fidèle aux principes du développement durable a valu au Cap Blanc-Nez et à son voisin le Cap Gris-Nez l’obtention du label « Grand site de France » en 2011.

L'homme de la mer pratique sur les plages alentour la traditionnelle pêche au flobart. Les flobarts sont de petits bateaux ventrus mis à l’eau le temps d'une marée. La pêche se fait au trémail ou au casier.

A flanc de colline, le Fond Pignon surprend. Cette cuvette de 30 hectares à l'abri d'une digue haute de 35 mètres contient les 5,3 millions de mètres cubes de craie bleue qui furent excavés du côté français pour réaliser le tunnel sous la Manche.

Les blockhaus et les batteries lourdes (telle la batterie Todt) sont autant de vestiges rappelant la seconde guerre mondiale et l'objectif qu’avait Hitler d'envahir la Grande Bretagne. Les cinq années d'occupation ont profondément modifié le paysage et l'écologie du site.

Téléchargez la fiche de la Maison de site.

Carte d'identité du site

Commune(s) : ESCALLES (62) , SANGATTE (62)

Surface protégée : 415.13 hectares

Protégé depuis : 1987

Nombre d'actes d'acquisition signés : 110

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Eden 62

Les partenaires

cg 62 Region NPC UE Feder

Les sites à proximité

Faire un don