MARAIS DE BROUAGE

Description

Entre la presqu’île de Marennes et les coteaux de Moëze, une citadelle construite par Vauban surgit au milieu d’un paysage plat constitué de marais. Il s’agit de la place forte de Brouage, ancien port de mer sous Louis XIV. Au bord de l’océan Atlantique jusqu'au début du XVIIIe siècle, la citadelle est aujourd’hui à l’intérieur des terres. Dorénavant, elle domine les anciennes terres recouvertes par la mer qui forment le vaste marais de Brouage. Cet espace a récemment été reconnu « site naturel de caractère historique et pittoresque ». Ce site est par ailleurs classé au titre de la loi de 1930.

Depuis 2011, la commune appartient également au réseau « Villages de pierres et d'eau », label initié par le conseil général de Charente-Maritime dans le but de promouvoir des sites exceptionnels présentant la particularité d'être situés au bord d'une étendue d'eau (mer, rivière, étang...).

Jadis, la citadelle était entourée de marais salants qui ont participé à sa richesse. Aujourd’hui, les marais salants se sont transformés en prairies humides où de paisibles troupeaux bovins ou équidés paissent et participent à l’éco gestion de cet espace.

En amont, un autre monument surplombe le marais, c’est la tour de Broue.

Ce donjon offre un promontoire exceptionnel pour observer le marais.

Sur ce vaste espace, le Conservatoire possède 989 hectares composés d’une multitude de parcelles. L’établissement vise à acquérir d’autres terrains pour former un ensemble cohérent de gestion. 

Faune et flore

Les marais de Brouage et la tour de Broue constituent une zone très riche en termes de paysage, de patrimoine bâti et bien sûr en terme écologique.

Comme sur beaucoup de zone de marais, on rencontre un grand nombre d’oiseaux à forte valeur patrimoniale dont le héron pourpré Ardea purpurea ou la spatule blanche Platalea leucorodia . On y observe aussi une multitude d’espèces végétales qui sont implantées selon le gradient de salinité. Cet espace marécageux est également apprécié par les amphibiens.

Sur les anciennes collines qui composaient l’archipel d’Hiers, on peut rencontrer une tortue : la cistude d’Europe. Elle vient pondre sur les pentes sablonneuses en juin. A l’éclosion, les petites tortues de 3 cm regagnent le marais pour hiverner sous l’eau, à l’abri de la vase. 

Gestion

Sur le site du marais Brouage, le Conservatoire du littoral agit en partenariat avec le Conservatoire Régional d’Espaces Naturels de Poitou-Charentes (CREN).

Dans le but de favoriser une gestion douce (pâturage et fauche), une dizaine de conventions d’usages ont été signées par le CREN, le Conservatoire et des éleveurs pour valoriser ce territoire exceptionnel.

La gestion de ce site a pour objectif de :

-          Maintenir le caractère paysager et écologique de cet espace,

-          Favoriser les activités agricoles traditionnelles sur ces marais,

-          Limiter le morcellement foncier. 

Historique

Le marais de Brouage s'est formé au fil du temps sur un espace où l’océan était présent : le Golfe de Saintonge. Il y a 2 500 ans, l’océan remontait jusqu'aux falaises de Broue. L'envasement progressif du Golfe de Saintonge a permis l'aménagement de marais salants. Le développement florissant de l'activité salicole fit la richesse de la région et modela profondément le paysage du marais. Réalisation de bassins, de canaux et de bossis tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Le sel produit sur ces terres bénéficia par le passé d'une réputation internationale et s'exporta massivement vers le Nord de l'Europe entre le XIe et le XVIe siècle. Après un abandon progressif des salines, devenues insalubres, les anciennes parcelles salicoles s'envasèrent petit à petit avant d’être reconverties, à partir du XIXe siècle, en prés de fauche et en prairies pour l'élevage extensif.

La fondation de l'Arsenal de Rochefort sur le bord de la Charente au cours de la deuxième moitié du XVIIe siècle, le recul du rivage et l'absence d'une rivière suffisamment importante ont conduit la place forte de Brouage dans la récession. La citadelle de Brouage tomba alors en désuétude.

La commune de Brouage est également considérée comme étant le lieu de naissance du géographe Samuel de Champlain qui a participé à la fondation et à la colonisation de la Nouvelle-France, et qui est le fondateur de la ville de Québec au Canada.

Située sur la commune de Saint-Sornin, la tour de Broue témoigne de l’ancienne présence d’un château fort construit au XIe siècle.

Pratique

Du haut de ses remparts, la citadelle de Brouage offre un panorama exceptionnel sur l'immensité du Golfe de Saintonge. Ce site chargé d'histoire constitue une étape incontournable pour qui souhaite découvrir la richesse de la Charente-Maritime. L'Office de Tourisme de Hiers-Brouage propose des visites guidées afin de découvrir les secrets de la Place Forte de Brouage qui fut autrefois un port de commerce. De plus, des sorties et animations nature, sont proposées par le syndicat mixte de Brouage afin d'apprécier la diversité des habitats et des paysages de ce lieu insolite. Enfin, de nombreux itinéraires de randonnées permettent de visiter librement le marais de Brouage.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : BEAUGEAY (17) , BOURCEFRANC-LE-CHAPUS (17) , HIERS-BROUAGE (17) , MARENNES (17) , MOEZE (17) , SAINT-JEAN-D'ANGLE (17) , SAINT-JUST-LUZAC (17)

Surface protégée : 1006.94 hectares

Nombre d'actes d'acquisition signés : 91

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don