MARAIS DE CURNIC

Le marais de Curnic se situe sur la commune de Guissény dans le pays Pagan, entité culturelle aux limites variables correspondant approximativement à la frange littorale allant de Plouguerneau à Goulven. Ce pays s’étend sur l’ancienne plateforme de transgression marine, caractérisée par des sols sableux favorables au maraîchage et ponctuée de chaos granitiques saillant typiques de ce secteur côtier. Ces basses terres s’adossent au plateau du Léon qui s’élève rapidement à 60 m d’altitude. Ce contraste est particulièrement marqué au pourtour du marais de Curnic : une falaise morte très nette sépare ces deux zones d’altitude. Elle permet de se figurer l’ancienne ligne de rivage au moment de la dernière grande transgression. Le marais de Curnic est donc délimité par la falaise morte au sud et à l’ouest, par un cordon dunaire au nord et par une digue à l’est.

Malgré une faible superficie, la diversité est grande grâce à une mosaïque remarquable de milieux : lagune, roselières, dépressions dunaires, prairies oligotrophes, tourbières, saulaies, etc. qui s’inscrivent dans un ensemble plus large de milieux littoraux. On peut ainsi observer à la tourbière des plantes carnivores comme le Rossolis et la Grassette. Le site est particulièrement riche en orchidées dont la plus rare est le Liparis de Loesel.
Le peuplement entomologique est très riche, bien que de nombreux inventaires restent à mener. A titre d’exemple, près d’une trentaine d’espèces de libellules a été observée, et le site héberge une colonie de Damier de la succise (papillon). Le site est attractif à l’année pour les oiseaux : canards, limicoles, grands échassiers, fauvettes paludicoles, busard des roseaux, etc. La loutre a récemment recolonisé le marais.

La mairie de Guissény est gestionnaire des terrains appartenant au Conservatoire depuis 1997 et est opérateur du site Natura 2000 "GUISSENY" qui inclue le marais. Les objectifs de gestion visent à conserver la mosaïque de milieux et les espèces remarquables qu’ils accueillent et ainsi préserver les paysages. La qualité de l’eau et le risque de submersion marine sont d’autres problématiques importantes pour le site. L’entretien des milieux est assuré par des contrats de fauche et de pâturage avec des agriculteurs (MAE), des contrats Natura 2000 avec des particuliers possédants des chevaux. Des opérations de restauration de milieux sont conduites avec des entreprises : fauche de roselière, coupe de saules, dessouchage d’herbes de la pampa, etc. Afin d’évaluer ces actions, des suivis à long terme sont menés sur les populations de Liparis, de Damier et d’Agrion de Mercure.

Le marais dans son étendue actuelle est le résultat d’un endiguement à des fins agricoles. Longue de 500 m, la digue a été achevée en 1836. Une première digue achevée en 1833, ne résista pas à la première tempête d’hiver et il fut ainsi décidé de construire la digue actuelle, plus en retrait et moins exposée. Une digue et écluse plus anciennes mais non datées, s’observent également dans le polder et témoignent d’une première phase d’endiguement. Pendant plus d’un siècle, la vocation du site sera agricole avec une multitude de parcelles cultivées. Après la seconde guerre mondiale, le site va être profondément transformé : bulbiculture, élevage de moutons, creusement de bassins de pisciculture, plantations d’arbres et surtout extractions de sable de l’étang. A partir des années 1970, la déprise agricole s’accentue alors qu’augmentent les constructions de maisons et de terrains de camping caravaning.

Il existe une « maison de la digue » qui pour l’instant n’a pas fait l’objet d’aménagement pour recevoir le public. Il est toutefois possible d’y stationner, de consulter le panneau d’information et de démarrer un circuit de randonnée autour du marais, jalonné de panneaux de découverte. Un cheminement sur passerelle en bois permet notamment de découvrir la tourbière au cœur du marais. Un petit guide (0,50 €) est disponible en Mairie de Guissény et dans les offices de tourisme du secteur. Le marais de Curnic est protégé depuis 1997 par un arrêté de protection de biotope, merci de respecter la réglementation et d'adopter un comportement respectueux des paysages, de la flore, de la faune et de la tranquillité des lieux.
Pour de plus amples renseignements, vous pouvez contacter la Mairie de Guissény au 02 98 25 69 57 et consulter le site

Carte d'identité du site

Commune(s) : GUISSENY (29) , PLOUGUERNEAU (29)

Surface protégée : 110.56 hectares

Protégé depuis : 1997

Nombre d'actes d'acquisition signés : 29

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Faire un don