LA CRAU

En modifiant son parcours il y a plus de 12 000 ans, la Durance a créé un paysage unique : celui de la Crau, dernière steppe de France, désormais Réserve Naturelle Nationale.

Le paysage est aride et le sol, couvert de galets, n’abrite qu’une flore herbacée que pâturent les moutons depuis des millénaires. En bordure, une forêt de Chênes verts fait la transition avec les marais du Vigueirat. D’apparence désertique, la Crau héberge un cortège d’oiseaux steppiques exceptionnel. C’est le seul site de reproduction du Ganga cata en France.

Menacée par une arboriculture industrielle, elle fait l’objet d’un important programme de protection, car elle est considérée comme un espace naturel majeur au niveau européen. Le Conservatoire y contribue par ses acquisitions, avec l’appui de l’Union Européenne.

La faune

La Crau héberge un cortège d’oiseaux steppiques exceptionnel. Seul site de reproduction du Ganga cata en France, elle abrite aussi une part importante de la population française d’espèces telles que l’Alouette calandre, le Faucon crécerellette, l’Outarde canepetière, l’Œdicnème criard ou encore la Pie-grièche méridionale.

Les insectes sont représentés par 500 espèces de papillons (parmi lesquelles 15 protégées dont la Diane), 300 de coléoptères (dont le rare Bupreste de Crau), 40 de criquets et sauterelles (dont le Criquet rhodanien endémique de Crau), 35 d’arachnides et 14 de fourmis.

Amphibiens et reptiles s’y trouvent également en très grand nombre ; la Crau abritant notamment l’une des plus importantes populations françaises de Lézard ocellé.

Chauves-souris, Sangliers, Renards roux, Lapins de garenne (etc.) font enfin partie des mammifères observables.

La flore

Milieu très contraignant, la steppe de Crau abrite peu de plantes rares ou menacées. En revanche, l’association de plantes qui la constitue en fait une communauté végétale unique au monde, avec des espèces caractéristiques comme l’Asphodèle d’Ayard ou encore l’Hysope.

Depuis 2004, le Conservatoire des Espaces Naturels de la région PACA (CEN PACA) et la Chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône ont été nommés co-gestionnaires de la Réserve Naturelle Nationale des Coussouls de Crau. De ce partenariat innovant, ils en tirent des bénéfices réciproques pour :

-          La protection des espèces et des habitats (aménagement de la Bergerie du Négreiron en site de reproduction pour le Faucon crécerellette etc.) ;

-          L’optimisation de la gestion écologique et pastorale des milieux (pâturage ovin extensif etc.) ;

-          L’amélioration des conditions de vie et de travail des bergers (réhabilitation des bergeries etc.) ;

-          La valorisation patrimoniale et économique de l’élevage transhumant de Basse Provence et de ses produits.

Ensemble, ils assurent la codirection de la Réserve, la gestion des espaces et des espèces, la communication et l’animation du site. Chaque organisme a également des missions propres correspondant à ses compétences : le CEN est chargé du suivi écologique, de la maintenance des infrastructures d’accueil et de la police de la nature. La Chambre d’Agriculture est chargée de la gestion, de l’animation et du suivi des activités pastorales.

Des marques d'enclos d'élevage datant de la fin du néolithique (3 000 ans av. J.C) ont été découvertes lors de fouilles archéologiques, mettant en évidence un pastoralisme vieux de 6 000 ans.

A l’époque gallo-romaine, l'immensité de la Crau en fait une zone favorable à l'essor d’un important élevage extensif de moutons.

Au Moyen-âge, la Crau caillouteuse est divisée en immenses parcelles appelées « coussouls » (du bas latin cursorium, parcours), appartenant à l’aristocratie, aux établissements ecclésiastiques ou aux communautés telles qu’Arles.

Au XIXe siècle, on assiste à l’avènement du Mérinos d’Arles en Crau. Les bergeries contemporaines des coussouls datent de cette période.

Egalement espace de convoitise, la Crau fut tout au long de son histoire l’objet de projets pharaoniques comme le colmatage des sols caillouteux pour les transformer en cultures aux XVIIIe et XIXe siècles.

Menacée par une arboriculture industrielle au cours du XXe siècle et considérée comme un espace naturel majeur au niveau européen, elle fait alors l’objet d’un important programme de protection. Le Conservatoire du littoral y contribue par ses acquisitions, avec l’appui de l’Union Européenne, dès 1991.

Ecomusée de la Crau ouvert gratuitement tous les jours, sauf les dimanches et jours fériés, de 9h à 17h. ATTENTION : l’Ecomusée est actuellement fermé pour cause de travaux et ne ré-ouvrira qu’au printemps 2014.

La visite du site de Peau de Meau nécessite une autorisation délivrée par l’Ecomusée de la Crau, basé à Saint-Martin-de-Crau, valable 2 jours au prix de 3 euros.

L’accès à Peau de Meau sera libre pendant la période de fermeture de l’Ecomusée.

La bergerie de Peau de Meau est équipée d’un Observatoire accessible au public dont la hauteur offre de bien meilleures possibilités d’observation qu’au sol, notamment pour repérer les Gangas cata dont quelques couples nichent sur le secteur.

Un sentier pédagogique de 4,2 km de long permet de découvrir et de comprendre la Crau et son fonctionnement au travers de 15 panneaux thématiques et des vestiges d’une bergerie romaine mise à jour en 2008. Ces panneaux sont téléchargeables sur la page http://www.reserve-crau.org/5_5publication.html

Chaque mois une sortie gratuite d'une demi-journée est organisée : Découverte de la Crau, de la Réserve Naturelle Nationale, des oiseaux des coussouls… Sortie tout public réservée aux particuliers, réservation obligatoire (à l'écomusée ou par téléphone au 04 90 47 02 01), apportez des jumelles. Promenade à pied, départ en voiture depuis l'écomusée. 15 personnes maximum.

Rappelons que nos amis les chiens ne sont pas autorisés sur le territoire de la Réserve, ni le camping et bivouac.

Des visites guidées sont aussi possibles. Renseignements et réservations au 04 90 47 02 01 (Tel de l’Ecomusée).

Pour plus de renseignements :

Réserve Naturelle des Coussouls de Crau

Adresse : Ecomusée de la Crau - Boulevard de Provence - 13310 Saint-Martin-de-Crau.
Tel : 04 90 47 93 93

Mail : coussouls.crau@espaces-naturels.fr

Sites internet :

www.reserve-crau.org

http://www.cen-paca.org/index.php?rub=4&pag=4_ecomusee

http://www.ville-saint-martin-de-crau.fr/-Visites-et-decouvertes-.html

Carte d'identité du site

Commune(s) : ARLES (13)

Surface protégée : 1275.93 hectares

Protégé depuis : 1991

Nombre d'actes d'acquisition signés : 6

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don