CAP BRUN

Située à l’entrée de la rade de Toulon, la Batterie basse du Cap Brun, site de 2 ha géré par la ville de Toulon, constitue l’un des derniers sites naturels dans un environnement très urbanisé. L’anse du Fer à cheval, la Chapelle Notre Dame du Cap Falcon (dont la vierge ramenée d’Oran est devenue la vierge des rapatriés), le Cap Brun et son belvédère représentent des éléments remarquables du patrimoine naturel et culturel toulonnais.

Dominé par le Fort de Cap Brun, siège de la Préfecture Maritime de la Méditerranée, ce site a été affecté par la Marine Nationale au Conservatoire du littoral pour en assurer sa protection définitive.

Une table d’orientation permet de mieux appréhender le panorama exceptionnel et l’histoire des paysages environnants, du Cap Sicié à Porquerolles.

La flore

Le site est couvert d’une pinède littorale de Pins d’Alep à laquelle s’ajoute un sous-bois à Lentisques ainsi qu’une végétation typique des falaises littorales méditerranéennes. On note également la présence de quelques espèces indigènes, introduites par l’Homme, comme les Agaves, les Cyprès…

 

Depuis 2004, la ville de Toulon assure la gestion du site. En 2007, l’association de l’Union des Amicales Varoises des Français rapatriés d’O-M a procédé à une rénovation de la Chapelle Notre- Dame du Cap Falcon. Quant à la ville, elle entretient l’accès jusqu’à la Chapelle pour les promeneurs et a mis en place une table d’orientation avec une présentation historique notamment sur le Fort du Cap Brun et ses batteries.

 

 

 

En 1840, suite à des tensions politiques, le renforcement de la protection des ports militaires est mis à l’ordre du jour. Cela se traduit à Toulon par la mise en place d’une ceinture de forts extérieurs allant du Mont Faron jusqu’au Cap Brun. Le Fort du Cap Brun, protégé par une enceinte de tracé pentagonal, a été conçu et réalisé, à cette époque, par le capitaine du génie Séré de Rivières. 30 ans plus tard, ce dernier sera l’organisateur du relèvement de la défense des frontières françaises après le désastre de 1870.

Devenu l’école des Timoniers de la Marine Nationale au cours du XXe siècle, après avoir servi de poste de défense aux allemands durant la 2nde Guerre Mondiale, le Fort sert aujourd’hui de résidence au Préfet Maritime de la Méditerranée. Il possédait également une batterie haute côté Ouest dont il ne reste que des ruines, ainsi qu’une batterie basse.

La Marine Nationale propose de céder le Cap Brun au Conservatoire du littoral dès 1993. Compte tenu de l'aspect symbolique du site à l'entrée de la rade de Toulon et vu l'accord de la ville de Toulon pour en assurer la gestion, le Conservatoire du littoral accepte l’affectation, qui a finalement lieu en 2002.

Pour plus de renseignements :

Ville de Toulon

Adresse : Hôtel de ville – Avenue de la République – BP 1407 – 83056 TOULON Cedex

Tel : 04 94 36 30 00

Carte d'identité du site

Commune(s) : TOULON (83)

Surface protégée : 1.73 hectares

Protégé depuis : 2002

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don