MASGRANGEAS

Les rives de Masgrangeas restent peu fréquentées, caractérisées par une mosaïque de milieux et de chemins creux. Sa forêt aux multiples parcelles recèle de belles surprises : vieux hêtres creux, prairies humides, petites plantations et bouleaux sauvages, murets et talus abrupts rythment les promenades.

Vu de l’intérieur, ce site offre un paysage pittoresque avec, outre les boisements résineux épars, la présence de murets, de haies constituées de hêtres ou de chênes remarquables, de peuplements feuillus diversifiés et de quelques petites landes. Cette structure, d’une grande diversité et rassemblée le long d’un chemin, constitue un résumé les différents types de formations végétales et d’occupation du sol présents dans la région du lac de Vassivière.

Les milieux présents sur le site de Masgrangeas offrent des potentialités d’accueil notamment pour les oiseaux mais aussi les chauves-souris, les reptiles et les amphibiens. Plusieurs espèces d’oiseaux ont donc pu être contactées sur ce site : grue cendrée, milan noir, pic noir, bec-croisé des sapins, ainsi que des espèces de chauves souris : Barbastelle, Pipistrelle commune.

Les fonds tourbeux de l’anse de Masgrangeas abritent plusieurs espèces remarquables, notamment la Drosera, plante carnivore protégée au niveau national ; la linaigrette, espèce rare en Limousin ou encore des Carex (plante spécifique des milieux humides).

La gestion de l’anse de Masgrangeas repose à présent sur la restauration des milieux humides et l’ouverture paysagère. L’objectif de gestion de ce site consiste à une ouverture de l’axe de vue sur le lac. Cela pourra se faire par la coupe des pins sylvestres (ancienne plantation le long de la route) et un défrichement et un nettoyage complémentaire des lisières et du milieu humide. La mise en pâture de cette anse pourra se développer. Un suivi scientifique sera nécessaire pour ajuster la gestion des milieux à moyen et long terme.

Téléchargez le plan de gestion des sites du lac de Vassivière

Sur le site de Masgrangeas, des reliques d’habitats ont été observées et dateraient du Moyen–âge. Ils semblent correspondre aux structures rencontrées à cet endroit. Les restes de murets, fossés et banquettes de culture donnent à l’espace une organisation rigoureuse caractéristique d’une occupation humaine et d’une activité agricole ancienne. Masgrangeas provient du mot latin mansus, unité élémentaire d’exploitation agricole. L’associer à la Grange évoque un lieu de propriété possible avec une abbaye.

L’abandon des pratiques agricoles et la colonisation par le boisement naturel ou par plantation ont amené à l’état actuel du site et une homogénéisation de l’espace.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : BEAUMONT-DU-LAC (87) , ROYERE-DE-VASSIVIERE (23)

Surface protégée : 93.25 hectares

Protégé depuis : 1989

Nombre d'actes d'acquisition signés : 6

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don