CROZAT

Le Bois de Crozat domine l’ouest du lac, peuplé par un massif forestier ancien. Il fait face à l’île de Vassivière. Sur le versant face à l’île, un point de vue est aménagé à travers les chênes. Ses rives sont accessibles à partir de la route circumlacustre et les ses sous-bois entretenus s’ouvrent au public.

Le Bois de Crozat présente l’avantage d’être directement en contact avec l’eau.

Le chemin de rive ombragé permet d’accéder au peuplement forestier originel de grande qualité avec des chaos rocheux et son sous-bois moussu. La route circumlacustre traverse le bois et crée ainsi un important effet de lisière. Le point de vue filtre les regards à travers les futaies de chênes, ouvrant une vue discrète sur l’île et son château.

La faune du Bois de Crozat se caractérise par des espèces inféodées à des boisements naturels : chauves-souris, oiseaux (bondrée apivore, busard Saint-Martin, pipit des arbres), quelques amphibiens (triton palmé) qui ont besoin de sites boisés pour accomplir le cycle de reproduction ou hiverner. On notera aussi la présence d’insectes remarquables tels le lucane cerf volant protégé au niveau régional et d’intérêt européen

Le Bois de Crozat est une hêtraie abritant de nombreuses espèces remarquables, d’ont l’une des rares stations du sorbier hybride de Thuringie. Cet arbuste est le fruit d’un croisement entre le sorbier des oiseleurs et l’alisier blanc. Une seule autre station de cette plante est connue en Limousin. Dans le sous-bois se trouvent d’autres plantes plus forestières et d’affinité montagnarde.

La gestion de ce bois reprend les objectifs suivants:

-    diversifier les milieux forestiers et favoriser le hêtre

-    organiser l’accueil du public.

Ainsi, une signalétique a été installée le long du sentier et de la route traversant le bois et des éclaircies ont été effectuées pour ouvrir des points de vue. Les interventions forestières seront légères et limitées afin de favoriser la régénération naturelle du hêtre en mélange avec d’autres essences de feuillus. Les vieux arbres sont préservés sur pied ou au sol pour leur intérêt pour la faune : chauves-souris, insectes, oiseaux.

Téléchargez le plan de gestion des sites du lac de Vassivière

Héritage du passé, cette forêt ancienne a traversé les siècles sous l’influence de l’homme : les récoltes de bois de chauffage ont favorisé les chênes, essence de lumière, au détriment du hêtre qui se développe naturellement sur ces lieux.

Cette formation forestière ancienne présente des affleurements rocheux et des creux (ancien occitan : croza). Cela évoque un usage pour les carrières de pierre.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : BEAUMONT-DU-LAC (87)

Surface protégée : 100.2 hectares

Protégé depuis : 1984

Nombre d'actes d'acquisition signés : 11

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don