PLATEAU DE VITROLLES

Le plateau de Vitrolles constitue la partie occidentale du plateau de l’Arbois qui sépare l’agglomération d’Aix-en-Provence de celle de Vitrolles.

Ce site offre un espace naturel de qualité, pourtant cerné par des zones urbaines, industrielles et commerciales en pleine expansion.

Autrefois délaissé, cet espace a subi de nombreuses dégradations et continue à en subir encore aujourd’hui, notamment en raison des incendies dont le dernier, en date d’août 2016, a impacté la quasi-totalité du site.

Culminant à plus de 200 m d’altitude, le Plateau de Vitrolles offre des panoramas exceptionnels autant sur l’Etang de Berre côté Ouest que sur la Sainte-Victoire côté Est.

Plateau calcaire typiquement méditerranéen pratiquement entièrement couvert de garrigue, il est parcouru par des vallons aux creux desquels subsistent quelques activités agricoles, témoins de son passé agraire. Quant à sa faune, elle se caractérise plus particulièrement par une belle diversité d’oiseaux et de reptiles.

Enfin, il a fait l’objet d’une procédure de classement au titre de la Loi Paysage. Le Plateau de Vitrolles est ainsi classé depuis le 27 avril 2017.

La faune

Des inventaires faunistiques ont été réalisés par la LPO sur le site : oiseaux, reptiles, amphibiens, papillons...

Les falaises sont le lieu de prédilection du Grand duc d’Europe ou encore du Faucon crécerelette.

Les zones dégagées comme les pelouses sont, quant à elles, privilégiées par la Fauvette pitchou, le Rollier d'Europe ou encore le Busard Saint-Martin.

L’Aigle de Bonelli peut également être observé en vol lorsqu’il chasse sur les milieux ouverts.

On a pu également recenser des spécimens de Lézard ocellé, espèce à fort enjeu de conservation, et de nombreuses espèces d’amphibiens.

La flore

Le plateau de Vitrolles est composé de 3 habitats reconnus d’intérêt communautaire au titre de Natura 2000 : Formations ligneuses basses (garrigues à Chênes kermès et Romarins), Formations ligneuses hautes (Pinèdes de pins d’Alep) et Formations édaphiques (falaises continentales calcaires). 

Depuis l’incendie de 2016, c’est la garrigue qui prédomine, tous les pins d’Alep ayant brûlé.

Acquis en 2011, géré par la mairie de Vitrolles et l’ONF depuis Avril 2012, le site fait l’objet d’une convention de gestion mais pas encore d’un plan de gestion.

La protection du site contre le feu constitue l'élément fondamental de gestion : il est très important que la remontée biologique d’après incendie puisse se réaliser dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi les différents acteurs publics (Conservatoire du Littoral, CCAS de Vitrolles et commune de Vitrolles) ont décidé de réaliser un plan de gestion commun.

Celui-ci a été engagé en 2019.

En revanche, depuis l’incendie de 1972, l’ONF a réalisé d’importantes opérations de restauration des milieux incendiés et de reboisement.

De plus, le site bénéficiant du régime forestier depuis 1984, un plan d’aménagement forestier a été élaboré par l’ONF pour assurer une meilleure gestion sylvicole.

Enfin, des orientations de gestion ont été formulées dans le Document d’objectifs Natura 2000 :

-          laisser des arbres morts (gîtes pour la faune) et assurer un suivi sur la réoccupation des milieux incendiés ;

-          maintenir les milieux ouverts et réguler l’expansion du Pin d’Alep ;

-          maintenir les activités traditionnelles pratiquées ;

-          informer les usagers sur les espèces patrimoniales.

Ces orientations serviront au plan de gestion qui sera réalisé après constitution d’un ensemble foncier cohérent.


 

Autrefois, le plateau de Vitrolles était une superbe chênaie de Chênes verts et pubescents.

Au fil des siècles, le plateau a été défriché pour la mise en cultures (oliviers, céréales et vignes) et le pâturage (ovin et caprin). En témoignent les nombreuses entités archéologiques, en bordure de site, datant des VIIIe et IIe siècles av. JC ainsi que les ruines agricoles plus récentes.

Après-guerre, la déprise agricole au profit de l’industrialisation touche le plateau : les feux s’accentuent alors sur les zones en friche.

L’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, propriétaire d’une partie du plateau depuis la fin du XIXe siècle suite à des legs de grandes familles, lassée par ces feux aux conséquences financières importantes, met en vente ses terres. En 2011, le Conservatoire du littoral, en attente depuis 2009 de la cession de terrains publics riverains, se porte acquéreur du site.

Renseignements : 

Mairie de Vitrolles - Direction des risques et de l’environnement

Adresse : Hôtel de ville – Place de Provence. 13127 VITROLLES

Tel : 04 42 77 91 41

 

Office National des Forêts

Agence de Gardanne

Tel : 04 42 38 10 04

 

Attention, pour limiter les risques d’incendies, l’accès au plateau de Vitrolles est règlementé (Arrêté Préfectoral du 23 Mai 2011) du 1er Juin au 30 Septembre, en fonction du niveau de danger « feu de forêt », défini chaque jour par massif à partir de 19 h pour le lendemain.

Cette information est consultable sur le site internet de la Préfecture ici

Vous pouvez également obtenir plus d’informations auprès du serveur vocal de la Préfecture (au 08 11 20 13 13) ou des mairies.

Carte d'identité du site

Commune(s) : VITROLLES (13)

Surface protégée : 119.61 hectares

Protégé depuis : 2011

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don