BOIS DE BERNOUVILLE - VALLEE DE LA SCIE

Le site est divisé en trois entités distinctes, mais complémentaires :

-       Le Bois d’Hautot (dit Bois de Bernouville) à l’ouest, sur les vallons crayeux, est l’un des rares massifs forestiers proches du littoral en Haute-Normandie. Ce bois apparaît comme une forêt ou, plus exactement, une chênaie-hêtraie, en miniature. Dans le détail, la répartition des espèces obéit aux variations de la nature des sols. Sur les plateaux, là où le sol est acide, le châtaignier et le sorbier des oiseleurs dominent. Ils sont ensuite remplacés par les frênes et les charmes, dans les vallons, là où la craie affleure plus généreusement. Le bois de Bernouville est fréquenté  tout au long de l’année.

-       La Vallée de la Scie, au centre, large, à fond plat, dont la continuité paysagère est rompue par la digue urbanisée, est composée de prairies humides pâturées et de parcelles à gabions chassées.

-       Les coteaux, abrupts, de part et d’autre de la vallée, sont plus ou moins bocagers et pâturés. Ils offrent des panoramas sur la vallée et l’embouchure de la Scie.

L’ensemble du site (bois, coteaux, vallée) présente un intérêt écologique et paysager très important (ZNIEFF de type 1, site Natura 2000)

Le site présente cependant des points de menaces : érosion et ruissellement impactent les milieux dans le bois. Le fonctionnement hydrologique de la Scie est fortement perturbé par les aménagements qui nuisent à la migration des poissons. L’estuaire de la Scie est particulièrement sensible au risque de submersion. 35 ouvrages hydrauliques sont répertoriés sur la Scie (dont trois sur la commune d’Hautot-sur-mer), soit plus d’un par km, ce qui perturbe fortement le continuum fluvial et la migration des poissons.

La flore

Même si le site n’abrite pas d’espèces végétales ou animales exceptionnelles, le bois de Bernouville est un espace naturel sensible et remarquable. Les sous-bois sont, au printemps, le repère des primevères, des jonquilles, des jacinthes des bois et des violettes. Le vallon qui draine les eaux de ruissellement du plateau est, quant à lui, propice aux fougères. Le site en abrite plus de 13 espèces dont le Scolopendre ou encore le Polystic à aiguillons.

Dans cette zone, la frênaie à scolopendre constitue un habitat d’intérêt européen. Il est à signaler que le bois accueille une espèce assez rare d’orchidée, l’orchis de Fuchs. À l’automne, des myrtilles tapissent le sol de certains secteurs.

La faune

La présence de cavités dans les arbres, mais aussi de blockhaus offrent des conditions favorables à la présence de chauves-souris. La majorité des espèces observées dans le bois sont communes pour la région, à l’exception de deux espèces, qui sont la Barbastelle d’Europe et le Grand Rhinolophe. Ce sont deux espèces particulièrement remarquables et rares en Haute-Normandie.

Parmi les coléoptères rencontrés, notamment dans le Bois de Bernouville, le Lucane cerf-volant présente un intérêt patrimonial.

Dans la basse vallée de la Scie, les roselières et jonchaies abritent un cortège de passereaux diversifié : Rousserolle effarvatte, Phragmite des joncs, Gorge bleue à miroir et Bruant des roseaux. Dans les mares et étangs répartis de façon éparse sur le marais et sur les rives de la Scie sont présentes d’autres espèces comme l’Hirondelle de rivage, la Bergeronnette des ruisseaux, la Bécassine des marais ou le Chevalier guignette ; mais aussi des espèces plus communes comme le Héron cendré, le Bécasseau variable et le Pipit farlouse.

Certaines espèces d’amphibiens semblent utiliser le bois comme site d’hivernage, puis migrer au début du printemps vers la basse vallée pour se reproduire. C’est le cas du Crapaud commun et peut-être également de la Grenouille rousse

Le bois de Bernouville et la basse vallée de la Scie font partis depuis 2009 des sites d’intervention du Conservatoire du littoral et sont dotées d’un plan de gestion. Le plan de gestion est un document cadre, un guide, donnant les orientations d’aménagements et de gestion.

Les terrains acquis par le Conservatoire du littoral sont remis en gestion au département de la Seine Maritime, qui assure leur surveillance et leur entretien courant et le suivi scientifique.

Une convention a été signée en 2002 entre le Conservatoire du littoral, le département de la Seine Maritime et la Communauté d’Agglomération de Dieppe afin d’optimiser la gestion de ce site.

Le site est situés intégralement sur la commue d’Hautot-sur-Mer, à l’est du Pays de Caux, le long de la côte d’Albâtre en Seine-Maritime.

Entre Varengeville-sur-Mer, célèbre pour son église entourée de son cimetière marin, et le port de Dieppe, sur les contreforts de la vallée de la Scie, le bois de Bernouville s’étend autour des ruines du château fort des comtes d’Hautot-sur-Mer. Probablement fondé au XIe  ou XIIe siècle, le château n’est plus, au XVIe siècle, qu’une ruine dont les matériaux sont donnés aux Minimes de Dieppe pour la construction de leur chapelle. Ce bâtiment est aujourd’hui le Tribunal civil de Dieppe. Les fouilles organisées sur le site de 1992 à 1994 ont révélé les fondations de l’édifice ainsi que des objets en particulier des  céramiques et des carreaux de pavage.

Sur le site de la basse vallée de la Scie se trouve, sur la rive droite, une vieille grange, qui a inspirée le grand peintre impressionniste Claude Monet. Elle présente un intérêt patrimonial et culturel et fera l’objet d’un diagnostic en vue d'une restauration qui permettra de maintenir cet élément dans le paysage de la vallée.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : DIEPPE (76) , ELETOT (76) , HAUTOT-SUR-MER (76)

Surface protégée : 171.03 hectares

Protégé depuis : 1981

Nombre d'actes d'acquisition signés : 9

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

CG 76 Communauté d'Agglomération de Dieppe

Les partenaires

natura 2000

Les sites à proximité

Faire un don