FIER D'ARS

Description

Le Fier d’Ars est une baie située à l’extrémité Nord de l’île de Ré. L’anse sur laquelle se trouve le Fier d’Ars est en arc de cercle, les deux extrémités de terre se rejoignent quasiment ce qui permet à cette anse d’être très bien abritée de la houle marine.

Le Conservatoire du littoral mène une politique d’acquisition foncière au sein du Fier. Il est aujourd’hui propriétaire de plus de 300 hectares,  sur cinq communes : Ars en Ré, la Couarde sur Mer, Loix, les Portes en Ré et Saint Clément des Baleines. L’établissement présent depuis 1982 sur ce territoire, cherche à acquérir régulièrement de nouvelles parcelles afin de pouvoir gérer un ensemble cohérent.

Ce site est notamment  composé de marais salants. Les terrains qui les composent ont été gagnés par l’homme sur la mer grâce à des digues construites dès le Moyen-Age.  Sur l’estran du Fier, l’ostréiculture est aussi largement implantée.

Au centre de ce site, la Réserve Naturelle Nationale de Lilleau des Niges, créée en 1980, vient renforcer la protection de milieux favorables à la nidification et l’hivernage des oiseaux. Une partie des terrains inclus dans cette Réserve appartiennent au Conservatoire.

Faune et flore

Avec plus de 330 espèces d’oiseaux observées, ce site joue un rôle majeur pour la nidification. C’est aussi un lieu essentiel de refuge en période hivernale et en halte migratoire. Ce site se situe en effet sur la plus grande voie de migration atlantique, ce qui lui vaut la reconnaissance de site RAMSAR depuis 2003. Il s’agit d’un label de reconnaissance pour les zones humides d’importance internationale pour les oiseaux d’eau.

On peut notamment y observer la spatule blanche Platalea leucorodia ou encore la sterne pierregarin Sterna hirundo.

Ce site composé de grandes zones humides est aussi un lieu privilégié pour les amphibiens : 5 espèces protégées au niveau national y ont été recensées.

La flore est également remarquable sur ce site. 

Gestion

Sur l’île de Ré, les terrains du Conservatoire du littoral sont gérés par la Communauté de communes de l’île de Ré (CDC) par le biais d’une convention.

Quant aux terrains relevant de la Réserve Naturelle Nationale de Lilleau des Niges, ils sont gérés et animés par la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO).

Des conventions d’usage sont établies entre des professionnels (sauniers, ostréiculteurs, agriculteurs) et le Conservatoire pour permettre des techniques d’exploitation et d’entretien traditionnelles et respectueuses de cet environnement.

Historique

Le Fier d'Ars s’est formé au fil du temps par l'unification des îles de Loix, Ré et Ars, autrefois indépendantes. Une lente sédimentation naturelle a apporté de la vase sur cette zone. L’homme a pris conscience progressivement de l’intérêt de ce milieu et notamment de la possibilité de créer des polders sur les zones marécageuses à des fins salicoles. Le sel était considéré au XIe comme un véritable or blanc. Les seigneurs locaux intervinrent à ce moment pour réaliser des endiguements et de la poldérisation avec la volonté d’agrandir leur territoire et d’augmenter les recettes perçues avec la création de salines. Sur le Fier d’Ars, cet engouement pour la production de sel augmenta fortement au XVe siècle. La saliculture fut très présente sur ce territoire jusqu’au XIXe siècle, elle a de fait participé à dessiner les paysages de cette partie de l’île de Ré.

Abandonnées progressivement depuis le XIXe siècle, certaines salines sont de nouveau exploitées depuis quelques années. La reprise de cette activité traditionnelle, outre son aspect socio-économique, témoigne de l’histoire des marais rétais et participe à valoriser les richesses de ce paysage. Ainsi le Conservatoire du littoral soutient des exploitants pour restaurer les marais salants et perpétuer ce savoir faire ancestral. 

Pratique

A l’extrémité Nord de l’île, vous pourrez découvrir « la maison du Fier », installée dans une salorge, ancienne bâtisse destinée au stockage du sel. Témoin du patrimoine culturel local le Conservatoire du littoral a partiellement acquis cette salorge pour y créer un lieu d’information et d’accueil géré par la CDC et la LPO. Il fait parti du réseau des « pôles nature » du Conseil général de Charente-Maritime.
Cet espace propose une muséographie qui a été réaménagée en 2013. L’exposition certifiée « tourisme et handicap » permet de découvrir les richesses naturelles de l’île de Ré. Un parcours pédagogique en extérieur ponctué de panneaux propose au promeneur une lecture des paysages de ce lieu.

En bordure Sud du Fier d’Ars, un autre lieu vous permettra de tout connaître sur la récolte du sel sur l’île de Ré. Il s’agit de l’écomusée des marais salants situé sur la commune de Loix. Une exposition y est présente et des visites guidées y sont également proposées pour découvrir le travail des sauniers et la biodiversité de ce site remarquable. L’écomusée est ouvert de mars à novembre. 

Carte d'identité du site

Commune(s) : ARS-EN-RE (17) , LA COUARDE-SUR-MER (17) , LES PORTES-EN-RE (17) , LOIX (17) , SAINT-CLEMENT-DES-BALEINES (17) , SAINT-LAURENT-DE-LA-PREE (17) , SAINTE-MARIE-DE-RE (17)

Surface protégée : 380.01 hectares

Nombre d'actes d'acquisition signés : 115

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Faire un don