Chargé de projet (F/H) « adaptation au changement climatique sur l’estuaire de la Loire » (CDD de 3 ans) au sein de la délégation Centre-Atlantique à Rochefort (17)

Lieu : ROCHEFORT

Service : Délégation Centre Atlantique

Poste à pourvoir le : 01/12/21

Date limite de candidature : 01/11/21

Description du poste :

CDD de 3 ans, poste à temps complet, ouvert aux agents de catégorie A accessible:

- Aux fonctionnaires par voie de détachement sur contrat (contrat de détachement de 3 ans)

- Aux candidats non fonctionnaires ne relevant pas du quasi-statut (sous condition de diplôme)

Le Conservatoire du littoral, établissement public administratif de l’Etat, acquiert, restaure et aménage des espaces du littoral et des rivages lacustres en vue de les soustraire à l’urbanisation, de protéger les paysages qu’ils constituent et leur richesse écologique et patrimoniale, tout en les rendant accessibles au public.

Créé en 1975, le Conservatoire protège aujourd’hui plus de 205 000 ha situés sur le littoral. Son objectif à l’horizon 2050, dit du « tiers naturel » correspond à une cible de 320 000 ha protégés. Les terrains du Conservatoire sont confiés en gestion aux collectivités territoriales ou à des associations.

Pour réaliser ses missions, le Conservatoire emploie actuellement 180 agents, fonctionnaires détachés ou contractuels, au siège à Rochefort et dans les dix « délégations de rivages » réparties sur le littoral (en métropole et outre-mer). Ces délégations sont chargées, conformément aux orientations nationales, de négocier l’acquisition des terrains, d’assurer la maîtrise d’ouvrage de travaux sur ces terrains, d’en confier et d’en suivre la gestion.

La délégation Centre-Atlantique est composée de 10 agents. Elle est basée à Rochefort et intervient sur les départements de Loire-Atlantique, Vendée et Charente-Maritime. Sur ce territoire, le Conservatoire est propriétaire de plus de 15 000 ha répartis sur 70 sites.

Description des missions

Le Conservatoire du littoral est propriétaire de plus de 2 700 ha sur l’Estuaire de la Loire, répartis sur une dizaine de communes. Ces terrains sont gérés par le Département de Loire-Atlantique, dans le cadre d’un plan de gestion en cours de mise en oeuvre pour la période 2016-2027.

Sur la commune de Corsept, en partie aval de l’estuaire, près de 300 ha de terres situées en bordure de Loire sont déconnectés du fleuve par une digue en terre de plusieurs km, construite au début des années 90, mais ne protégeant pas suffisamment d’enjeux pour être inscrite dans le système d’endiguement du territoire. Cette digue va être déclassée et la question de son devenir et du devenir des terrains en arrière est donc posée. Le Conservatoire du littoral a proposé à la commune la mise en place d’une démarche prospective d’accompagnement à l’élaboration d’une stratégie de gestion du trait de côte, via l’étude de différents scénarii d’évolution possible de son territoire. La réalisation d’un état des lieux et l’animation d’une démarche prospective sur un ensemble large de thématiques croisées (histoire, paysage, hydro-dynamique, écologie, agriculture, usages, perceptions sociales…) constitue donc le cœur de la mission. Dans le contexte de changement climatique, différents scénarii devront être proposés et concertés avec les acteurs du territoire, en articulation étroite avec l’intercommunalité en charge de la GEMAPI. Ce projet est par ailleurs soutenu par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne dans le cadre d’un appel à initiatives sur la biodiversité marine et côtière.

La démarche à mettre en œuvre s’inscrit dans la même logique que celle actuellement expérimentée par l’établissement au sein du projet LIFE Adapto - www.lifeadapto.eu Ce projet, qui se termine fin 2022, vise à démontrer l’intérêt et la faisabilité d’une gestion souple du trait de côte comme stratégie d’adaptation du littoral au changement climatique à partir de 10 territoires

pilotes. La capitalisation des expériences acquises grâce à Adapto devra être valorisée dans ce projet, et des synergies seront à rechercher avec les territoires pilotes Adapto et leurs acteurs.

Pour l’animation et la mise en œuvre de ce dispositif sur les trois ans à venir, il est donc prévu le recrutement d’un chargé de projet, dont les missions principales seront les suivantes :

- Assurer l’animation, la mise en œuvre et le suivi du programme envisagé sur les trois années du projet, en articulation étroite avec la commune et les autres partenaires du territoire. Etre force de proposition pour préciser et développer ce programme en s’appuyant sur l’expérience de la démarche nationale Adapto.

- Proposer les partenariats cadre à établir pour la mise en œuvre du programme, organiser la concertation nécessaire, rédiger et suivre la mise en œuvre des conventions partenariales et financières associées.

- Rédiger les cahiers des charges des études à réaliser sur les différentes thématiques, en assurer l’animation et le suivi.

- Organiser au plan local les réunions nécessaires à la bonne marche du programme (d’information, de concertation/médiation, comité technique, comité de pilotage…).

- Rédiger les rapports de synthèse à destination des financeurs.

- Contribuer activement à l’organisation des échanges d’expérience et à la rédaction des documents destinés à promouvoir les résultats du programme, en lien notamment avec la stratégie de capitalisation et de communication du Conservatoire du littoral.

Relations hiérarchiques et fonctionnelles

L’agent est en relation hiérarchique avec le Délégué de rivages et en relation fonctionnelle avec le Délégué de rivages adjoint, en charge du suivi des actions de l’établissement sur l’Estuaire de la Loire. Il sera en relation technique avec l’équipe Adapto et le chargé de mission national interface terre-mer.

Profil :

Profil et compétences requises

  • Expérience en gestion et suivi de projets.
  • Compétences techniques généralistes.
  • Connaissances techniques en risques littoraux, solutions fondées sur la nature et changement climatique très appréciées.
  • Rigueur, organisation, autonomie
  • Capacités de synthèse et qualités rédactionnelles.
  • Très bon relationnel, capacités de médiation et d’animation de réunions
  • Mobilité géographique régulière, permis B
  • Connaissances SIG appréciées.

La politique des ressources humaines du Conservatoire du littoral vise à garantir un recrutement respectueux des principes de non-discrimination et de diversité. Ainsi, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi.

Date de prise de fonction

Le poste est à pourvoir dès que possible. Il est localisé à Rochefort (17) au siège de la délégation de rivages, avec possibilité de délocalisation géographique à moyen terme sur Nantes (44) .

Renseignements et dépôts des candidatures

Les dossiers de candidature (CV+ lettre de motivation) accompagnés du dernier arrêté de situation administrative pour les fonctionnaires sont à faire parvenir au plus tard le dimanche 31 octobre 2021 sur le site internet du Conservatoire www.conservatoire-du-littoral.fr – rubrique offres d’emploi

Renseignements sur le poste(pas de dépôt de candidature à cette adresse)

GUEVEL Jérôme, délégué de rivages adjoint - 06 14 47 04 39

j.guevel@conservatoire-du-littoral.fr;


Personnes à contacter : Renseignements sur le poste (pas de dépôt de candidature à cette adresse) GUEVEL Jérôme, délégué de rivages adjoint - 06 14 47 04 39 j.guevel@conservatoire-du-littoral.fr

Postuler à cette offre

Thèse CIFRE

Le Conservatoire du littoral recrute un doctorant (F/H) : "L'accueil du public sur les espaces du Conservatoire du littoral : comprendre la demande pour qualifier l'offre".

Fiche de poste