Chargé.e de mission « restauration des zones humides » à la délégation Outre-mer – antenne de Guadeloupe du Conservatoire du littoral à temps complet à Basse Terre

Lieu : BASSE TERRE

Service : Antenne de guadeloupe

Poste à pourvoir le : 01/04/24

Date limite de candidature : 27/02/24

Description du poste :

Le Conservatoire du littoral, établissement public administratif de l’Etat, acquiert, aménage et confie en gestion des espaces fonciers du littoral et des rivages lacustres en vue de les soustraire à l’urbanisation, de protéger les paysages qu’ils constituent, leur richesse écologique et les biens culturels afférents, tout en les rendant accessibles au public.

Créé en 1975, le Conservatoire protège aujourd’hui plus de 213 000 ha situés sur le littoral. Son objectif à l’horizon 2050, dit du « tiers naturel », fixé par la Stratégie d’intervention 2015-2050, correspond à une cible de 320 000 ha protégés. Les terrains du Conservatoire sont confiés en gestion aux collectivités territoriales ou à des associations.

Son contrat d’objectifs et de performance a été signé le 15 juin 2020 avec le ministère de l’écologie qui exerce la tutelle de l’établissement.

Le Conservatoire emploie actuellement 175 agents, fonctionnaires ou contractuels, au siège à Rochefort, à la direction de Paris et dans les « délégations de rivages » réparties sur le littoral (en métropole et outre-mer). Ces délégations sont chargées, en lien avec les services du siège national, de négocier l’acquisition des terrains, d’organiser la maîtrise d’ouvrage des projets et travaux sur ces terrains, d’en confier et d’en piloter la gestion, en lien avec les structures gestionnaires.

La direction de l’établissement est située à Paris. La directrice adjointe et les 3 services nationaux du siège sont situés à Rochefort. Ils comprennent une soixantaine d’agents répartis au sein du Secrétariat général, de la direction de l’action foncière et des systèmes d’information (Dafsi) et de la direction de la gestion patrimoniale (Dgpat).

Par le nombre important de ses visiteurs et la très grande diversité des publics qu’il accueille sur ses sites – habitants de proximité, visiteurs réguliers ou occasionnels, touristes internationaux... – le Conservatoire du littoral répond à un besoin essentiel d’accès à une nature préservée sur le littoral. Il se doit de sensibiliser le public aux enjeux du littoral et aux bénéfices de son action et de promouvoir la valorisation et le respect de l’intégrité des espaces naturels et des biens culturels associés.

Description de la délégation outre-mer et de ses antennes

Le siège de la délégation Outre-mer est basé à Paris et coordonne l’action de 6 antennes permanentes situées dans les territoires suivants : Guyane, Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, La Réunion et Mayotte. Elle est composée d’une trentaine d’agents, dont 3 basés à Paris et les autres, repartis dans les antennes.

La délégation met en œuvre, sous l’autorité de la directrice de l’établissement et du délégué outre-mer, la politique de préservation des rivages outre-mer qui est proposée par les conseils des rivages, puis validée par le conseil d’administration. Un délégué-adjoint, en poste en Guadeloupe, assure le pilotage et la coordination de l'action des antennes du Conservatoire sur l’ensemble des rivages français d'Amérique (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint- Barthélémy et Saint-Pierre-et-Miquelon).

L’antenne de Guadeloupe met en œuvre, localement et sous l’autorité du délégué-adjoint, les actions du Conservatoire. Au 1er janvier 2024, le Conservatoire protège 76 sites en Guadeloupe, qui couvrent une surface d’environ 8 350 ha, dont environ 5 800 ha de zones humides (mangroves et forêts marécageuses). Environ 1 000 ha supplémentaires de zones humides devraient être affectées prochainement au Conservatoire.

Description du poste et des missions :

Certaines zones humides de Guadeloupe subissent de fortes pressions anthropiques (pollutions, remblais, dépôts de déchets, occupations illégales…), la prolifération d’espèces exotiques envahissantes, ainsi que les effets du changement climatique. C’est en particulier le cas de la zone humide de Jarry, affectée au Conservatoire en 2010 et entourée par la principale zone économique de Guadeloupe, où les pressions ont conduit à la réduction d’un quart de sa surface d’origine depuis les années 1970.

Depuis 2015, le Conservatoire du littoral met en œuvre un plan de reconquête du littoral sur l’ensemble des sites en Guadeloupe. Il porte plus spécifiquement un projet de restauration de la zone humide de Jarry (projet « JA-RIV »). Ce projet vise tout d’abord à restaurer les habitats naturels et les fonctions biologiques et hydrauliques associées. Il s’attache également à réaliser une valorisation du site qui passe notamment par la mise en place de sentiers.

Le/la chargé.e de mission est responsable des projets de connaissance et de restauration de zones humides sur les terrains du Conservatoire du littoral en Guadeloupe, et notamment de la coordination du projet JA-RIV. Il/elle est plus particulièrement chargé.e des tâches suivantes :

Piloter les études techniques contribuant à l'amélioration de la connaissance des zones humides (études des sols, hydrauliques, écologiques…) et diffuser des résultats et conclusions ;

  • Lancer les marchés (rédaction des CCTP, analyse et exécution) et suivre les travaux d’entretien ou de renaturation des zones humides, et accompagner les travaux sous maîtrise d’ouvrage des partenaires ;
  • Conseiller, sensibiliser et accompagner les collectivités (élus et techniciens) pour les aider à intégrer les zones humides dans les politiques territoriales : SCOT, PLU, PAPI, aménagement et séquence ERC…
  • Mobiliser et animer des relations partenariales dans son domaine d’intervention avec des structures variées : institutionnels (Office de l’Eau, Pôle Relais des Zones Humides Tropicales, DEAL…), collectivités, entreprises, agriculteurs, particuliers…
  • Elaborer et mettre en œuvre des projets et programmes sur des thématiques variées et innovantes (AAP type LIFE, projet trame turquoise, SFN…), Monter les dossiers de demandes de financements correspondant (fonds européens, Office de l’eau, Office français de la biodiversité, CDC Biodiversité, mécénat…) et assurer le reporting administratif et financier ;
  • Assurer une veille et une démarche prospective pour développer les activités des gestionnaires sur la thématique zone humide et ressource en eau ;
  • Participer à la structuration de la gestion des sites concernés (mise en place d’un plan de gestion, réunions du comité de pilotage ou de gestion…)
  • Mettre en œuvre des actions de communication et de valorisation (y compris journées d’échanges techniques, participation à des événements nationaux ou internationaux)
  • Echanger et appuyer techniquement les autres antennes de la délégation dans le cadre des projets de restauration de zones humides et d’adaptation au changement climatique.

Relations hiérarchiques et fonctionnelles :

Le/la chargé.e de mission est placé.e sous l’autorité hiérarchique du délégué-adjoint de rivages d’Outre-mer basé en Guadeloupe. Ce projet implique un travail et une synergie importante avec l’équipe de l’antenne de Guadeloupe. Le/la chargé.e de mission devra veiller à ce que la mission se fasse de manière concertée et cohérente.

En interne, il/elle est en relation fonctionnelle avec les agents de la délégation et les services nationaux. En externe, il/elle exécute sa mission en contact avec les administrations, les collectivités territoriales, les concepteurs et maîtres d’œuvre, architectes, paysagistes, les entreprises et les autres usagers.

Caractéristiques du poste :

Poste à temps complet ouvert aux agents de catégorie A, accessible :

- aux fonctionnaires en position normale d’activité (ou détachement sur corps ou détachement sur contrat sous conditions)

- aux agents contractuels de droit public bénéficiant déjà du quasi statut de l’environnement (décret n°2016-1697)

- aux candidats non fonctionnaires et ne relevant pas du quasi-statut (sous condition de diplôme).

La politique des ressources humaines du Conservatoire du littoral vise à garantir un recrutement respectueux des principes de non-discrimination et de diversité. Ainsi, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi.

Profil :

Profil et compétences requises :

BAC + 4 ou 5 dans les domaines de la gestion de projets ou d'espaces naturels :

- Expérience et maîtrise de la gestion de projet

- Expérience dans le suivi de travaux d’aménagement dans les espaces naturels

- Connaissances de la gestion des espaces naturels

- Connaissances en écologie tropicale et sur les zones humides souhaitées

- Connaissances des procédures administratives et de marchés publics souhaitées

- Maîtrise des logiciels bureautiques et du SIG

- Aptitude au travail de terrain en milieu tropical et connaissance du contexte ultramarin souhaitée

- Permis B

Savoir-faire :

- Bonnes qualités relationnelles

- Prise de responsabilités, capacités d’initiatives, autonomie

- Méthode, rigueur et autonomie

- Gestion et reporting de projet

- Bonnes capacités rédactionnelles

- Goût pour le terrain et la compréhension de problématiques sur les espaces naturels en zone péri-urbaine

- Capacités à rendre compte de façon rigoureuse

- Capacités à s’intégrer rapidement dans une équipe et à être proactif

Résidence administrative et date de prise de fonction:

Le poste est à pourvoir à partir du 1er avril 2024. Il est localisé à Basse-Terre (Guadeloupe). Des déplacements fréquents sur l’ensemble du territoire et tout particulièrement à Jarry sont attendus. Un déménagement de l’antenne en région pointoise à moyen terme est à l’étude.

Renseignements et dépôt des candidatures

Les dossiers de candidature (CV + lettre de motivation) accompagnés des diplômes et du dernier arrêté de situation administrative pour les fonctionnaire sont à faire parvenir au plus tard le 27 février 2024 sur le site internet du Conservatoire du littoral : www.conservatoire-du-littoral.fr-Rubrique offres d’emploi.

Renseignements sur le poste (aucune candidature ne doit être envoyée à ces adresses)

Médhy Broussillon, délégué-adjoint outre-mer : Tél : 05 90 81 59 52

courriel : m.broussillon@conservatoire-du-littoral.fr

Renseignements administratifs :

Fanny MEHLEM, responsable du SRH, Tél :05 46 84 72 67

Courriel : f.mehlem@conservatoire-du-littoral.fr;

Personnes à contacter : Médhy Broussillon, délégué-adjoint outre-mer : Tél : 05 90 81 59 52 courriel : m.broussillon@conservatoire-du-littoral.fr Fanny MEHLEM, responsable du SRH, Tél :05 46 84 72 67 Courriel : f.mehlem@conservatoire-du-littoral.fr;

Postuler à cette offre