Responsable de la mission « Eau,milieux humides et chasse » (F/H) au sein de la direction de la Gestion patrimoniale à temps complet à Rochefort

Lieu : ROCHEFORT

Service : DGPAT

Poste à pourvoir le : 01/09/24

Date limite de candidature : 22/07/24

Description du poste :

Le Conservatoire du littoral, établissement public administratif de l’Etat, acquiert, aménage et confie en gestion des espaces fonciers du littoral et des rivages lacustres en vue de les soustraire à l’urbanisation, de protéger les paysages qu’ils constituent et leur richesse écologique et patrimoniale, tout en les rendant accessibles au public.

Créé en 1975, le Conservatoire protège aujourd’hui plus de 213 500 ha situés sur le littoral. Son objectif à l’horizon 2050, dit du « tiers naturel », fixé par la Stratégie d’intervention 2015-2050, correspond à une cible de 320 000 ha protégés. Les terrains du Conservatoire sont confiés en gestion aux collectivités territoriales ou à des associations.

Son Contrat d’objectif et de performance a été signé le 15 juin 2020 avec le ministère de la transition écologique qui exerce la tutelle de l’établissement.

Le Conservatoire emploie actuellement 180 agents, fonctionnaires détachés ou contractuels, au siège à Rochefort, à Paris et dans les « délégations de rivages » réparties sur le littoral (en métropole et outre-mer). Ces délégations sont chargées, en lien avec les services du siège national, de négocier l’acquisition des terrains, d’organiser la maîtrise d’ouvrage des projets et travaux sur ces terrains, d’en confier et d’en piloter la gestion, en lien avec les structures gestionnaires.

La direction de l’établissement est située à Paris. La directrice adjointe et les 3 services nationaux du siège sont situés à Rochefort. Ils comprennent une cinquantaine d’agents répartis au sein du Secrétariat général, de la direction de l’action foncière et des systèmes d’information (Dafsi) et de la direction de la gestion patrimoniale (Dgpat).

Description des missions de la DGPat :

La DGPat est chargée, en relation avec les délégations de rivages, du pilotage des dispositifs de gestion des sites du Conservatoire au titre de sa mission de propriétaire. Elle s’assure que les sites répondent aux exigences fixées par la loi : maintien des équilibres écologiques, qualité paysagère et valorisation du patrimoine naturel et culturel, accessibilité et information du public. Elle est le garant de la qualité des relations conventionnelles avec les gestionnaires et les usagers.

La DGPat est constituée d’une part, en missions thématiques : « patrimoine bâti et culturel », « usages et accueil sur les sites » et « interface terre-mer » et d’autre part, en missions transversales : « coordination scientifique et patrimoine naturel », « gestion - évaluation » et « garderie », ainsi que d’une assistance administrative, financière et documentaire.

Description du poste à pourvoir

Sous l’autorité du directeur de la gestion patrimoniale et de son adjoint en charge de la thématique « PATrimoine NATurel », le responsable de la mission « Eau, milieux humides & chasse » est en charge de l’ensemble des dossiers relatifs à l’action de l’établissement en matière de connaissance et de préservation des milieux humides, ainsi que de contribution à la qualité et la quantité de la ressource en eau. A ce titre, il contribue à la bonne articulation des actions du conservatoire avec le cadre européen et national de la politique de l’eau et de la protection de la biodiversité, en confortant les dispositifs partenariaux et le positionnement du Conservatoire du littoral en la matière. Il est le référent de l’établissement concernant la biodiversité liée aux milieux aquatiques et humides. Il appuie les délégations dans leur action de préservation et de restauration de milieux aquatiques et humides et, plus globalement, il suit le sujet de la renaturation des écosystèmes. Il est en charge du dispositif de recueil et de gestion des données naturalistes. Par ailleurs, il est en charge de l’encadrement des activités cynégétiques sur les sites du Conservatoire du littoral.

Description des missions

Dans ce cadre :

  • Le responsable de la mission « Eau, milieux humides & chasse » coordonne et anime la politique de l'établissement en matière de connaissance et de caractérisation des milieux humides : zones humides, rivières, aquifères, lacs ; à ce titre, il suit les différents réseaux consacrés à cette thématique, en particulier ce qui concerne le programme national sur les milieux humides (PNMH). Il assure une veille concernant les travaux de connaissance sur ce type d’écosystèmes et les méthodes permettant de caractériser et suivre cette typologie d’habitats et espèces associées. Il assure le renseignement et la transmission des indicateurs liés aux milieux humides que pilote l’établissement ;
  • Il contribue à la mise en œuvre des actions liées aux zones humides de la SNB3 dont l’établissement est pilote ou co-pilote, en lien avec le responsable de la mission « coordination scientifique, patrimoine naturel et échanges d’expériences ».
  • Il entretient des contacts réguliers, sous forme notamment de réunions, manifestations ou groupes de travail en France et le cas échéant à l'international, avec les pôles-relais zones humides, l’Office Français de la Biodiversité, les Agences et offices de l’eau, l’Union Internationale de Conservation de la Nature, le Système d’Information de la Biodiversité (SIB, SINP), l’association Ramsar France, les structures gestionnaires d’espaces naturels, ainsi qu'avec les partenaires administratifs et professionnels concernés. Il entretient et développe les partenariats avec les agences et offices de l’eau. Il noue et entretient les contacts nécessaires avec les acteurs de la recherche et de la formation supérieure sur cette thématique. Il partage toutes les informations utiles avec les services du siège et les délégations du Conservatoire du littoral ;
  • Il est référent au sein de l’établissement sur le sujet du maintien et de la restauration de la qualité et de la quantité des masses d’eau, de la préservation de la trame bleue et de la fonctionnalité des milieux humides. Il suit la contribution du Conservatoire du littoral au plan Eau. Il accompagne les délégations concernant les dispositifs de gestion hydraulique. Il les aide à évaluer l’intérêt et l’efficacité des installations existantes et les actions correctives à prévoir. Il accompagne les délégations en matière de travaux de renaturation : il les conseille sur les itinéraires techniques à mettre en œuvre, il les aide à élaborer les cahiers des charges et à assurer le suivi de ce type de travaux. Il contribue à la coopération et au transfert d’expérience sur ces sujets. Il appuie les délégations de rivages dans les partenariats avec les Agences de l’eau ;
  • Il coordonne l’action de l’établissement en faveur des espèces liées aux milieux humides. A ce titre, il suit les plans nationaux d’actions liés aux milieux humides : Liparis de Loesel, Phragmite aquatique, Butor étoilé…
  • Il pilote certains projets liés plus largement à la biodiversité hors thématique ZH comme l’opération « On Marche Sur Des Œufs ».
  • Il assure une veille concernant les évolutions législatives et les cadres réglementaires qui concernent la gestion de l’eau et des milieux aquatiques : directive cadre européenne sur l’eau, cadre d’exécution de la police de l’eau, loi européenne sur la restauration de la nature…
  • Il propose les mesures permettant de valoriser l’action de l’établissement en faveur des milieux humides. Il contribue à des événements récurrents tels que la journée mondiale des zones humides ;
  • Il identifie les dispositifs financiers susceptibles de soutenir les efforts de l’établissement en matière de connaissance, de préservation et de restauration des milieux humides et contribue à leur mobilisation ;
  • Il assure le déploiement, l’animation, le suivi et la valorisation du dispositif de recueil et de mise à disposition de l’ensemble des données naturalistes du Conservatoire du littoral au sein de Visiolittoral ;
  • Il anime l’action de l’établissement en matière de gestion des activités cynégétiques au sein de l’établissement et en externe. A ce titre, il suit les évolutions réglementaires en matière cynégétique et en informe les services du siège concernés ainsi que les délégations. Il organise et anime les réunions du groupe chasse interne au conservatoire. Il vise les conventions d’usage établies par les délégations de rivages pour encadrer les activités cynégétiques, en s’assurant de la bonne mise en œuvre de la nouvelle convention-type validée en CA en mars 2024. Il suit l’expérimentation, en cours sur Languedoc-Roussillon et la Normandie, de délégation du droit de chasse, afin de pouvoir dresser un bilan et envisager sa généralisation à l’ensemble des terrains du Conservatoire. Il co-pilote avec l’adjoint en charge du patrimoine naturel l’action de l’établissement en matière d’évaluation de l’impact des pratiques cynégétiques sur les espèces chassées, avec une attention particulière pour les espèces menacées et/ou vulnérables, notamment les espèces d’oiseaux inféodées aux zones humides. Il suit le sujet des dégâts de gibier dans et à proximité des terrains du CdL et des implications possibles en terme de contentieux avec les fédérations de chasse. Il pilote l’élaboration des orientations nationales et principes d’action de l’établissement public en matière cynégétique. Il pilote le renseignement, pour ce qui concerne les terrains du Conservatoire, de la plate-forme ministérielle concernant les jours chassés/non chassés par territoire de chasse présents sur les sites du Cdl
  • Il contribue à l’élaboration des rapports fournis par l’établissement à ses tutelles ;
  • Il organise et anime les groupes de travail pertinents pour la progression des thématiques relevant de ses missions ;
  • Il peut représenter l’établissement, à la demande de son encadrement, dans les instances dont il est membre
Profil :

Compétences requises

  • Connaissances approfondies de la gestion des milieux aquatiques, des points de vue techniques et institutionnels ;
  • Connaissance souhaitée de l’encadrement des activités cynégétiques
  • Autonomie dans la conduite de projet et l'animation de réseau ;
  • Qualités d'analyse et de synthèse ;
  • Maîtrise des outils informatiques bureautiques ;
  • Maîtrise des circuits de concaténation, validation et partage des données naturalistes
  • Bonnes qualités relationnelles.
  • Aisance pour la rédaction.
  • Disponibilité (missions de terrain)

Relations hiérarchiques et fonctionnelles

Le poste est placé sous l’autorité hiérarchique du directeur de la gestion patrimoniale. Il est en relation fonctionnelle avec les 2 adjoints et les autres chargés de mission de la DGPat, les services nationaux, les délégations de rivages, le ministère de tutelle.

Relations extérieures : établissement publics, réseaux de gestionnaires d'espaces naturels, notamment des sites du Conservatoire du littoral, services de l’Etat et des collectivités, acteurs de la recherche, associations de protection de la nature, sociétés de chasse et fédérations de chasse prestataires, ….

Caractéristiques du poste

Poste à temps complet ouvert aux agents de catégorie A, accessible :

  • Aux fonctionnaires en position normale d’activité (ou détachement sur corps (5 ans) ou détachement sur contrat sous conditions (3 ans)),
  • Aux agents contractuels de droit public bénéficiant déjà du quasi statut de l’environnement (décret n°2016-1697 – contrat à durée indéterminée),
  • Aux candidats non fonctionnaires et ne relevant pas du quasi-statut (contrat à durée indéterminée - sous condition de diplôme – diplôme d’ingénieur ou Bac + 5 de l’enseignement supérieur)

De nombreux déplacements sont à prévoir dans les régions littorales et à Paris.

La politique des ressources humaines du Conservatoire du littoral vise à garantir un recrutement respectueux des principes de non-discrimination et de diversité. Ainsi, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi.

Télétravail possible dans le cadre du règlement en vigueur (après 3 mois de prise de poste).

Lieu d’affectation et date de prise de fonction

Le poste est à pourvoir à compter du 1er septembre 2024. Il est localisé à Rochefort (17).

Renseignements et dépôt des candidatures

Les dossiers de candidature (CV, lettre de motivation et dernier arrêté de situation administrative pour les fonctionnaires – merci de joindre l’arrêté avec la lettre de motivation dans un seul fichier pdf) sont à adresser au plus tard le 22 juillet 2024 sur le site internet du Conservatoire www.conservatoire-du-littoral.fr – rubrique offres d’emploi.

Renseignements sur le poste (aucune candidature ne doit être de dépôt de candidature à cette adresse)

Arnaud ANSELIN, directeur de la gestion patrimoniale, Tel 05 46 84 72 85 : a.anselin@conservatoire-du-littoral.fr

Renseignements administratifs :

Fanny MEHLEM, responsable du SRH

f.mehlem@conservatoire-du-littoral.fr

Personnes à contacter : Arnaud ANSELIN, directeur de la gestion patrimoniale, Tel 05 46 84 72 85 : a.anselin@conservatoire-du-littoral.fr Fanny MEHLEM, responsable du SRH f.mehlem@conservatoire-du-littoral.fr

Postuler à cette offre