|Exposition| Hicham Berrada | Panta Rhei

Mardi 6 février 2024

Actualité

La Corderie Royale, Rochefort

En associant science et poésie, l’artiste plasticien Hicham Berrada produit des vidéos et des installations. Il compose de véritables tableaux vivants dans lesquels la matière se métamorphose dans un mouvement perpétuel, créant des paysages éphémères. Une exposition qui invite à l’observation et à la réflexion sur la transformation immuable et irrévocable du monde.

Du 10 février 2024 au 5 janvier 2025 au Centre international de la mer.

Panta rhei est une expression empruntée au philosophe grec Héraclite, qui signifie que l’immobilité n’existe pas et que toute chose est en perpétuel mouvement. Partant de ce principe physique de l’évolution, Hicham Berrada compose un univers poétique, dans lequel l’œil humain peut entrevoir les mutations invisibles du monde.

Un titre qui fait écho également au caractère mouvant et évolutif de nos rivages, mouvement avec lequel, et non pas contre, travaille le Conservatoire du littoral. Une oeuvre qui fait écho aux problématiques actuelles de changement climatique et de montée des eaux, mais qui se fait aussi intemporelle puisqu’elle conte le façonnement des paysages par les processus naturels d’érosion

Hicham Berrada nous immergen ainsi dans un monde poétique, et permet d’entrevoir des phénomènes de mutation invisibles à l’œil nu. Les principes physiques gagnent en poésie, invitent à la contemplation.

Né en 1986 à Casablanca au Maroc, Hicham Berrada est un artiste plasticien basé à Roubaix. Il a étudié aux Beaux-Arts de Paris puis au Fresnoy. Il définit sa démarche comme celle d’un régisseur d’énergies, dont le geste créateur se résume à choisir des paramètres physiques ou chimiques : agir sur la température, la luminosité ou la viscosité d’un milieu, de façon à ce que, dans un cadre défini, quelque chose se produise. Ce qui est donné à voir est donc toujours une collaboration entre une intervention humaine et des phénomènes physiques, chimiques et biologiques.

Hicham Berrada fait partie des lauréats du programme artisitque Mondes Nouveaux, initié par le ministère de la culture.