MARAIS DU VIGUEIRAT

A l'interface des 2 écosystèmes remarquables que sont le delta du Rhône et la plaine steppique de Crau, les Marais du Vigueirat, influencés par la variation de la salinité de leurs sols, se caractérisent par une mosaïque de milieux humides méditerranéens allant des plus salés (sansouïres) aux plus doux (roselières). A cela s’ajoute une forte biodiversité faunistique car les espèces des 2 territoires limitrophes (Camargue salée et Crau) profitent régulièrement du potentiel de nourriture et de quiétude offert par les Marais du Vigueirat et viennent ainsi s’ajouter aux espèces remarquables présentes qui se distinguent par leur peu de tolérance au sel et leur besoin permanent en eau douce.

Les Amis des Marais du Vigueirat, gestionnaire du site, ont su y développer un vaste projet de développement durable alliant la protection du patrimoine naturel à la création d’un pôle d’attractivité éco touristique, dans la limite de la fragilité du site, dans ce secteur vierge de tourisme et hors des axes touristiques classiques, avec pour objectif le développement du territoire alentour.

La faune

Plus de 300 espèces d’oiseaux, soit plus de 60% de l'avifaune française, ont été observées sur ce site et plus de 90 espèces y nichent parmi lesquelles les 9 hérons européens, la Nette rousse, l’une des seules populations naturelles d'Oie cendrée, ainsi qu’une importante colonie de Guêpiers d'Europe. Et l’on compte plus de 35 000 oiseaux d'eau hivernants et migrateurs.

Près de 1 500 espèces d’insectes y pullulent dont 668 espèces de papillons et 41 espèces de libellules.

Rainette méridionale, Cistude d’Europe et couleuvres glissent dans les marais d’eau douce au milieu des poissons.

41 espèces de mammifères sont présentes dont 12 espèces de chauves-souris, le Castor d’Europe et le Campagnol amphibie.

La flore

Près de 900 espèces, dont plus de 60 lichens, ont été recensées parmi lesquelles 105 sont rares et menacées en région.

Au printemps, Nivéoles d’été, Renoncules aquatiques, Iris jaunes et Iris maritimes violets s’épanouissent.

Dans les zones plus salées, les plantes halophiles (qui aiment le sel) colonisent le sol : Salicornes, Inules, Obiones, Saladelles mauves et Asters maritimes constituent les sansouïres bordées de Tamaris.

Dans les prairies, l’eau douce et le passage des animaux favorisent la formation de Scirpes et de Joncs.

Pour « les Amis du Marais du Vigueirat », gestionnaire du site, l’objectif initial et prioritaire est celui de la protection du patrimoine naturel, notamment dans la zone « sanctuaire » qui occupe les 9/10e du territoire et qui a obtenu le statut de Réserve Naturelle Nationale en 2011. Totalement endigué dans le passé pour favoriser l’agriculture et lutter contre l’insalubrité publique, la gestion actuelle du site privilégie le retour à un fonctionnement plus proche des conditions naturelles initiales. Cela passe par une gestion hydraulique (variation des apports en eau douce selon la saison), un maintien et une diversification des habitats naturels (pâturages extensifs de moutons, de chevaux et de taureaux de race Camargue etc.) ainsi qu’un suivi de la faune et de la flore. Un seuil maximal de fréquentation a été arrêté sur ce secteur (pas plus de 10 000 visiteurs par an) et seules les visites accompagnées y sont autorisées.

A cet objectif de base s’est ajouté un vaste projet, avec la création d’un pôle d’attractivité écotouristique dans la limite de la fragilité du site.

Retrouvez le plan de gestion simplifié ici

Regardez les vidéos Prioriterre réalisées par France 3 Provence Alpes Côte d'Azur :

Gestion écologique

L'accueil du public

Le modèle économique

A l’époque romaine, la région était constituée d’étangs et de marais interconnectés sur lesquels on naviguait entre la Crau et le bas des terrains à l’Est du Rhône.

Au Moyen-âge, les Marais du Vigueirat se trouvaient au cœur de la plaine deltaïque, régulièrement inondée par les crues du Rhône et source de paludisme.

Au XVIIe siècle, les grands travaux de drainage et d'endiguement du delta du Rhône ont commencé afin d’assainir et de mettre en culture les marais.

A leur terme au XIXe siècle, l'agriculture avait conquis tout le delta. Riziculture, élevage, pisciculture et chasse faisaient partie des activités agricoles d’alors.

Au XXe siècle, après guerres, le site est menacé par l’extension du complexe industriel portuaire de Fos-sur-Mer suite à la déprise agricole.

Soucieux de préserver ce joyau de la biodiversité camarguaise, le Conservatoire du littoral l’acquiert à partir du début des années 1980.

Ouvert du 1er Février au 30 Novembre de 10h à 17h

d’Octobre à fin Mars et de 9h30 à 17h30 d’Avril à fin Septembre.

Renseignements :

Les Amis des Marais du Vigueirat

Adresse : Marais du Vigueirat - 13104 Mas Thibert

Tel : 04 90 98 70 91

Mail : visites.mdv@espaces-naturels.fr

www.marais-vigueirat.reserves-naturelles.org

Tables pour pique-nique, accessibilités aux poussettes et personnes à mobilité réduite, parkings bus, voitures et vélos, toilettes, chenils en plein air pour les animaux domestiques, casiers-consignes gratuits pour les visiteurs…

Le site bénéficie de la marque Valeurs Parc naturel régional de Camargue, et du label Accueil vélo (accès possible en vélo depuis la piste cyclable ViaRhôna).

Buvette et restauration bio à la guinguette des Marais, avec des produits issus du jardin potager des Marais du Vigueirat, ouverte tous les jours d’Avril à fin Septembre.

Espace boutique « durable » ouverte de février à fin novembre.

- De quoi préparer votre découverte naturaliste de la Camargue : guides ornithologiques, botaniques, livrets thématiques, cartes et matériels d’observation

- De quoi ramener dans vos valises quelques souvenirs de la Camargue : artisanat local, produits du terroir, livres pour adultes et enfants, cartes postales et souvenirs, ainsi qu’un rayon dédié à la maison d’édition arlésienne Actes Sud

- Vous y trouverez également des produits et des services : boissons fraîches, goûter pour les enfants, location de jumelles…

Différentes possibilités de découvrir les Marais du Vigueirat :

En visite libre sur les sentiers de l’Etourneau :

Vous n’avez que quelques heures pour découvrir en famille et à votre rythme la nature et les paysages camarguais ?
Profitez de 5 sentiers aménagés ouverts toute l’année du lever au coucher du soleil. Chaque sentier, dans son tracé, sa conception explore de manière interactive et ludique une thématique particulière.
Conditions d’accès : ouvert toute l’année du lever au coucher du soleil, 3€ par adulte, ½ tarif pour les enfants de 6 à 12 ans, gratuit pour les personnes ayant participé à une visite guidée le même jour – les groupes en autonomie (sauf structures d’accueil des personnes handicapées) ne sont pas autorisés sur le sentier.

En visite guidée :

Sur réservation uniquement, billets en vente à l’accueil des Marais du Vigueirat et dans les Offices de Tourisme d’Arles et Salin de Giraud.

- Visite guidée en calèche au cœur des Marais, de mars à fin octobre, durée 2h.

- Balade Equestre guidée à la découverte des paysages camarguais, d’avril à fin octobre, durée 1h à 2h, possibilité de balades à poney pour les plus jeunes.

- Randonnée au cœur de la réserve naturelle avec un guide naturaliste, en Février, Mars, Octobre et Novembre, durée 6h, repas tiré du sac.

- Visite guidée nature dans la réserve, d’Avril à Septembre, durée 2h30.

- Balade en kayak et paddle sur le canal d’Arles à Bouc, d’avril à fin septembre, durée 2h.

Les Amis des Marais du Vigueirat proposent également des activités d’éducation à l’environnement adaptées à différents publics (écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, CLSH, IME…), ainsi qu’un accueil d’enfants en activités péri-scolaires avec l’association Môm’Vigueirat.

Carte d'identité du site

Commune(s) : ARLES (13)

Surface protégée : 1122.78 hectares

Protégé depuis : 1982

Nombre d'actes d'acquisition signés : 9

Site internet : marais du Vigueirat

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don