LES GRANDES CABANES DU VACCARES

Le site des Grandes Cabanes du Vaccarès se trouve dans l’île de Camargue, en cœur du périmètre du Parc naturel régional de Camargue. Il est intégré dans un ensemble de zones humides de plusieurs milliers d’hectares, situé entre les bourrelets alluviaux du petit Rhône et la dépression centrale du delta représenté par l’étang du Vaccarès. A l’Ouest et au Nord, le site borde des espaces sensibles déjà protégés par le département des Bouches-du-Rhône (Mas du Ménage, Bardouine) et le Conservatoire du littoral (Mas de la Cure). A l’Est, il jouxte l’étang du Vaccarès. Il se trouve donc au cœur d’un ensemble préservé en partie par les outils publics de protection foncière.

Le site des Grandes Cabanes du Vaccarès est entourés des marais des Bruns, de Carrelet, de Bardouine, du Ménage et de Consécanière et jouxte le site du Vaccares au niveau de la draille des 5 gorges.

La faune

Les inventaires effectués depuis 2013 font état d’une richesse faunistique de forte valeur patrimoniale avec 181 espèces de vertébrés et 19 espèces d’invertébrés.

Sur les 138 espèces d’oiseaux, l’avifaune comporte notamment de nombreux laro-limicoles coloniaux nicheurs : Mouettes mélanocéphales , Mouettes rieuses , Avocettes élégantes, Sternes pierregarin, Sternes hansel, Echasses blanches… La roselière centrale abrite également un cortège d’espèces patrimoniales qui lui sont inféodées comme les Panures à moustaches, le Bruant des roseaux, ou encore les Rousserolles. Le site se révèle d’une importance régionale pour l’hivernage des oiseaux d’eau.

Le site accueille aussi une population importante de Cistudes d’Europe, tortues d’eau douce menacées et protégées.

La zone humide sert de lieu d’alimentation pour les populations de chauves-souris vivant dans les environs, comme le Grand Rhinolophe.

Enfin, sur les 104 ha faisant partie de l’étang du Vaccarès, on retrouve une grande diversité de poissons, dont l’Anguille, espèce vulnérable patrimoniale.

La flore

Le site offre une remarquable mosaïque de milieux doux et saumâtres méditerranéens : Fourrés halophiles méditerranéens et thermo-atlantiques (Sarcocornieta frutiosi, sansouires), eaux oligo-mésotrophes calcaires avec végétation benthique à Chara spp (baisses et marais), parcours substeppiques de graminées et annuelles du Thero-Brachypodieta (montilles), prés salés méditerranéens (Juncetalia maritimi), Galeries et fourrés riverains méridionaux (Nerio-Tamaricetea et Securinegion tinctoriae) et ripisylves. Sur les 340 taxons identifiés à ce jour, 10 sont jugés patrimoniaux dont le Céraiste de Sicile, la Riella de Notarisi et la Zannichellie peltée.

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a géré le site Grandes Cabanes du Vaccarès Sud de 2013 à 2019. Suite à la fusion de cet établissement avec l’Agence française de la biodiversité, c’est l’Office français de la biodiversité qui en assure la gestion depuis le 1er janvier 2020.

Son principal objectif est de concilier la préservation des zones humides à une gestion cynégétique durable. En effet, le site constitue une opportunité unique de tester un modèle innovant de chasse durable au sens environnemental mais aussi économique, dans lequel la chasse permettrait de financer la gestion et la conservation du site sans en atténuer le patrimoine naturel.

Suite à une notice de gestion élaborée en 2014, un plan de gestion a été finalisé en 2020 pour une durée de 10 ans. Il s’inscrit dans une réflexion globale incluant également le Mas de la Cure, et le Vaccarès.

Un partenariat s’est d’ailleurs installé avec la Société nationale de protection de la nature – SNPN, qui gère la partie Vaccarès contigüe au site.

Les enjeux et orientations générales de gestion sont :

1. Conservation de la biodiversité :

maîtrise des espèces exotiques envahissantes

gestion de l’eau moins interventionniste

amélioration de l’accueil de la faune sauvage

2. Connaissance du patrimoine naturels

inventaire de la diversité

suivis d’espèces et d’habitat

territoire support de la recherche scientifique et de l’expérimentation

3. Gestion cynégétique durable :

promotion des méthodes pour une chasse durable

vulgarisation d’outils de gestion

Propriété de la famille Clauzel, une famille d’agriculteurs et d’éleveurs de chevaux camarguais, jusqu’en 1967, le site est alors racheté par Mrs Guieu et Tizot qui s’associent pour former la Société Civile Agricole des « Grandes Cabanes du Vaccarès Sud ».

La propriété est alors transformée en rendez-vous de chasse. Par ailleurs, environ 40 ha du site est voué à de l’activité agricole, principalement de type riziculture.

En 1977, Mr Tizot revend ses parts à d’autres membres de la famille Guieu.

En 1983, la Société Civile Agricole est dissoute et la propriété devient une indivision familiale.

Suite au décès en 2003 et en 2009 des deux principaux membres de l’indivision, la propriété est mise en vente par les consorts et le Conservatoire du littoral se porte acquéreur en 2012 de 381 hectares.

Le 2 juillet 2014, la cession sous forme de dation de la propriété « Les Cabanes du Vaccarès Sud » de 132 hectares a été actée entre les vendeurs Madame Razoux, Mesdames et Messieurs Guieu et Madame Dupays, et l’État comme acquéreur. La propriété comprend le bâtiment, parcelles de marais, landes et étang, ainsi qu’une partie dans l’étang du Vaccarès. La convention d’affectation au Conservatoire du littoral a été signée le 5 octobre 2016.

Site à vocation de préservation et de recherche, ouvert au public uniquement lors d’événementiels.

Pour plus de renseignements :

OFB Délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur Corse

Adresse : Les Jardins de la Duranne / Bât A RdC, 510 Rue René Descartes – 13090 AIX-EN-PROVENCE

Tel : 04 42 38 22 86

Site internet : https://ofb.gouv.fr/provence-alpes-cote-dazur

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINTES-MARIES-DE-LA-MER (13)

Surface protégée : 381.28 hectares

Protégé depuis : 2012

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don