LA COTE SAUVAGE

« Côte Sauvage » ! Le nom du site porte en lui toute une promesse de dépaysement et d’isolement. Pourtant, c’est un site enclavé dans une zone très urbanisée. Face à l’Océan Atlantique, les 34 hectares de la propriété du Conservatoire sur la commune de Soorts-Hossegor, constituent un cordon dunaire maintenant bien préservé. Entre la plage océane à l’ouest et le boulevard du Front de Mer qui longe le pied de dune à l’est, le site est composé à 95 % de dunes non boisées. La lisière forestière naturelle est quasi absente, seules quelques reliques sont présentes sur la zone centrale. De nombreuses espèces exotiques échappées des jardins entrent en concurrence avec la végétation naturelle.


La dune est en pente douce côté plage et plus abrupte à l’est. Elle est couverte d’une végétation peu dense. Elle forme un ensemble végétal donnant au site son aspect sauvage à proximité de l’urbanisation. En arrière-plan, la vue sur les Pyrénées au sud annonce la fin de la grande côte sableuse aquitaine.
C’est un bel exemple de dune du littoral sud landais mais elle est contrainte par les aménagements à l’est (route, urbanisation) qui en bloquent la dynamique naturelle.

Le site a été acquis en 1981 à la Société des Hôtels et Bains de Mer d’Hossegor. Depuis 1985 la gestion a été confiée à la commune de Soorts-Hossegor.
La dune était très dégradée lors de son acquisition et il était nécessaire de stabiliser et limiter les transits sableux pour protéger les habitations et les équipements situés en arrière. Le Conservatoire a confié à l’Office National des Forêts (ONF) d’importants travaux de restauration. Ces travaux de stabilisation ont consisté à écrêter mécaniquement certaines zones, à poser des couvertures de branchages (pour piéger le sable), à installer des filets brise vent et ensuite à planter du gourbet (oyat) et de l’agropyron (ces plantes aiment le sel et le vent). Enfin, le site a été mis en défens par cloisonnement de l’espace en cinq secteurs. Des clôtures légères protègent la dune des divagations du public et organisent les accès à la plage par quatre passages équipés de caillebotis en été.
La gestion actuelle consiste à maintenir cette protection végétale de la dune afin qu’elle continue de jouer son rôle de piège à sable dans les années à venir.

Retrouvez le plan de gestion simplifié ici

Entre océan, lac marin et forêt, Hossegor vit du tourisme balnéaire et le site du Conservatoire participe largement à cette renommée. Station élégante depuis sa création au début du XXème siècle, la ville est devenue depuis plus de 40 ans un haut lieu pour la pratique du surf. La qualité des vagues de la plage de la Gravière, située au droit du site naturel du Conservatoire, est de renommée internationale.
Depuis plusieurs années, deux zones de baignades surveillées sont mises en place durant la période estivale, ce qui nécessite un juste équilibre pour accueillir le public sans nuire à la qualité paysagère et écologique du site.
Plus confidentielle car hors période estivale, la chasse à l’alouette se pratique au filet et deux pantes sont présentes sur la dune au moment de cette chasse réglementée et limitée dans le temps.

Voir l'image en grand

Carte d'identité du site

Commune(s) : SOORTS-HOSSEGOR (40)

Surface protégée : 34.51 hectares

Protégé depuis : 1996

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don