Atelier 4 : la biodiversité face aux changements climatiques

  • Présentateurs
    Matthieu PAPOUIN, sous-directeur de la protection et de la restauration des écosystèmes terrestres, DEB, MTE
    Pascal CAVALLIN
    , responsable de la mission coordination scientifique et biodiversité, Conservatoire du littoral

Programme

---------
10 mars 2022

    • Présentation de 3 cas concrets et partage de questionnements.

    • Ateliers et restitution :
      - L’avenir des roselières littorales d’Occitanie.
      - Un indicateur d'évaluation et de prédiction de l'état écologique d'un site dans un contexte de dépoldérisation.
      - De la recherche universitaire à la gestion opérationnelle de falaises littorales en territoire insulaire

---------
24 mars 2022

  • Présentation de 3 cas concrets et partage de questionnements.

  • Ateliers et restitution :
    - Historique et prise en compte de l’enjeu tortue marine sur les rivages de l’hexagone.
    - Rendre possible la translation des habitats...

---------
Problématique résumée

  • La biodiversité littorale, comme celle de tout écotone, est particulièrement riche et souvent singulière. L’élévation du niveau de la mer entraînera nécessairement, sur les côtes basses ou les rivages sableux, d’importantes modifications des écosystèmes côtiers. Celles-ci pourront se traduire par une quasi disparition en cas de fixation du trait de côte par des ouvrages artificiels, ou par des transformations profondes dues à l’érosion ou à la maritimisation des eaux superficielles et souterraines. La « translation » vers l’amont des écosystèmes peut également s’imaginer, en fonction des conditions locales.

    L’enjeu pour les espaces protégés par le Conservatoire est d’anticiper ces changements de façon à préserver au mieux les équilibres écologiques côtiers dans leur globalité. Comment évaluer et comparer les différents scénarios d’évolution possibles ? Faut-il protéger les espèces et milieux patrimoniaux « coûte que coûte », ou faut-il « accompagner » le changement de ces milieux et accepter aussi le déplacement, voire la disparition d’espèces protégées, parfois (mais pas toujours) au profit d’autres espèces protégées ? Comment organiser avec les gestionnaires des réponses face à des phénomènes massifs comme les échouages de sargasses ou les conséquences de l’aridification des bassins versants ?

    Le présent atelier s’attachera dans un premier temps à préciser les enjeux, en termes d’habitats naturels, d’espèces et de services écosystémiques. Seront ensuite explorés les défis à relever, tant en termes de connaissance, que de gestion des aires protégées et de conséquences juridiques. Les outils spécifiques de caractérisation et d’évaluation de la biodiversité côtière dans le cadre d’adapto et d’autres projets seront présentés afin d’évaluer leurs apports possibles. Enfin, il s’agira de converger vers les options « sans regret » qui peuvent être adoptées dans les situations de changement attendu, tout en caractérisant les chantiers à poursuivre.