DOMAINE DE ROUSTY

Le Conservatoire du littoral est propriétaire d’un ensemble de sites au nord du Vaccarès : le Domaine de Rousty, le Mas Neuf du Vaccarès et Sainte-Cécile qui sont situés au cœur du delta du Rhône, en haute Camargue fluvio-lacustre. Sur le territoire d’Arles et de Saintes-Maries-de-la-Mer, ces trois espaces composent à la fois de véritables réservoirs de biodiversité et des hauts lieux de l’identité camarguaise.

Ancien domaine agricole de la famille seigneuriale QUIQUERAN, datant du XIVe siècle, le domaine de Rousty était autrefois constitué d'un Mas, d'une maison de gardien, d'une bergerie, ainsi que de hangars qui surplombaient les terres cultivées et pâturées. Propriété du Conservatoire du littoral aujourd'hui, le Mas est devenu le siège administratif du Parc Naturel Régional de Camargue, gestionnaire du site. Quant à l'ancienne bergerie, elle a été réhabilitée en Musée de la Camargue. Sur les terres cultivées, la céréaliculture a davantage laissé place à la riziculture camarguaise et la sansouïre autrefois pâturée par des moutons Mérinos d'Arles l'est aujourd'hui par des taureaux de race Camargue. Plus bas, les roselières du marais de Bourgogne, pratiquement au niveau de la mer, font, quant à elles, toujours partie de la grande ceinture marécageuse qui entoure le vaste étang du Vaccarès.

La faune

C’est principalement autour des marais de Bourgogne qu’une frénésie animale règne. Au cortège des animaux d’eau douce (grenouilles, Cistudes d’Europe, ragondins etc.), s’y ajoute une multitude d’oiseaux d’eau, notamment en période migratoire : Grèbes, Cormorans, Mouettes, Guifettes, Sternes, Aigrettes, Hérons et Canards. Ce type de milieu est également fréquenté par le Butor étoilé ou encore le Guêpier d’Europe.

Enfin, nombreux sont les insectes qui fréquentent le site et servent de nourriture à d’autres espèces.

La flore

La topographie du sol conditionne la végétation sur ce site. En dessous des bâtiments du Domaine de Rousty, on trouve la sansouïre, une sorte de pré-salé où les remontées de sel de la nappe phréatique sélectionnent une végétation en touffes composée entre autres de Salicornes. Enfin, au plus bas on trouve les roselières du marais de Bourgogne, milieu foisonnant de vie et encore utilisé de nos jours pour la construction des toits en chaume des cabanes de gardian camarguaises.

Les trois sites Mas Neuf du Vaccarès, Domaine de Rousty et Sainte- Cécile sont séparés de moins de 10 kilomètres. Ils possèdent des territoires relativement vastes, occupés par des espaces remarquables et de l’élevage extensif, avec des enjeux proches.

C’est pourquoi, il a paru souhaitable d’avoir le même gestionnaire : le Parc naturel régional de Camargue. Le Parc naturel régional de Camargue est un organisme public crée en 1970 et qui assure depuis sa création des missions de gestion d’espaces naturels.

Les orientations définies par le plan de gestion (2019/2029) sur ces propriétés du Conservatoire du littoral entendent réconcilier le maintien des usages avec la préservation des milieux naturels.

  • Favoriser les mosaïques d’habitats au cœur de corridors écologiques ;
  • Instaurer un fonctionnement hydraulique et une circulation des eaux plus naturels ;
  • Adapter les pratiques à la sensibilité des milieux pour les pérenniser ;
  • Sensibiliser le public au travers d’une gestion maîtrisée du tourisme.

Plan de gestion

C’est la seigneurie de QUIQUERAN qui, au XIVe siècle, mis en place le Mas du grand Beaujeu, dans un but agricole car, situé sur un bourrelet alluvial construit par un bras du Rhône, le site est moins exposé aux crues et aux remontées de sel. Mais pour cultiver, il faut drainer. Aussi, un canal, dit de Rousty (du nom de l’ingénieur qui fit construire le pont) est creusé en 1543. Il évacue les eaux de la tête de Camargue vers l’étang du Vaccarès, point bas du delta, à travers les marais de Bourgogne, de Remoule et de la Grand Mar. Le système d’irrigation se complète en 1627 d’un canal d’irrigation aménagé dans l’ancien bras du Rhône dont il recueille les eaux sur le cours actif. Il se perfectionne au lendemain de la 2nde Guerre Mondiale par l’installation de pompes, financées par le Plan Marshall.

En 2005, le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable affecte les espaces naturels du Domaine au Conservatoire du littoral. En 2012, le Parc Naturel Régional de Camargue lui lègue la partie bâtie où il siège, tout en continuant à l’occuper gratuitement.

A partir de novembre 2020, une nouvelle exposition « Le fil de l’eau… Le fil du temps en Camargue » vous invitera à naviguer dans l’espace et dans le temps au Musée de la Camargue.

« Le fil du temps », c’est le passé, le patrimoine culturel et naturel tels qu’ils nous ont été transmis.

« Le fil de l’eau », c’est la Camargue d’aujourd’hui illustrée par le son et l’image.

Enfin, « La Camargue en images » présentera le fonds photographique du musée ainsi que des films réalisés en Camargue.

Renseignements et réservations :

Musée de la Camargue

Tel : 04 90 97 10 82

La visite du Musée de la Camargue peut être complétée par une promenade à travers les terres du Domaine de Rousty (durée environ 1h30). Ce sentier de découverte des paysages d'aujourd'hui présente les activités agricoles contemporaines : cultures, pâturages…

Il propose des panneaux d'interprétation du paysage, de la biodiversité, l'observation de systèmes hydrauliques, une cabane traditionnelle, des observatoires. Il offre la possibilité selon les saisons d'admirer taureaux, moutons, chevaux et oiseaux…

Des visites guidées peuvent être proposées mais uniquement pour un nombre minimal de 50 personnes.

Sur place, vous trouverez des aires de stationnement, des aires de pique-niques et de repos, un point d’information auprès du siège du Parc Naturel Régional de Camargue ainsi qu’une boutique (livres, DVD, objets etc.) à l’intérieur du Musée de la Camargue.

Les sites de Mas neuf du Vaccarès et de Sainte-Célcile, à vocation agricole, sont fermés au public.

Vous pouvez toutefois découvrir le site du mas Neuf depuis la plateforme d’observation ornithologique en bordure de la route D37, offrant un panorama sur les paysages typiquement Camarguais (pâture, marais, chevaux etc.).

Pour plus de renseignements :

Parc Naturel Régional de Camargue et Musée de la Camargue

Adresse : Mas du Pont de Rousty – 13200 ARLES

Tel : 04 90 97 10 82

Mail : info@parc-camargue.fr

Sites internet : www.parc-camargue.fr et www.museedelacamargue.com

Carte d'identité du site

Commune(s) : ARLES (13)

Surface protégée : 198.18 hectares

Protégé depuis : 2005

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don