Bénéfices de la protection du littoral

Le Conservatoire du littoral a entrepris une démarche afin d'évaluer les bénéfices associés à la protection des espaces naturels.

L’action du Conservatoire ne se limite pas à sa politique foncière. Loin d’être un simple propriétaire d’espaces naturels, le Conservatoire développe des pratiques de gestion innovantes qui participent à l’attractivité et au dynamisme de la frange littorale.
La protection des habitats naturels, des paysages et la biodiversité n’est pas le seul axe d’action du Conservatoire du littoral. Véritable laboratoire du vivant, le Conservatoire concilie préservation de l’environnement et maintien d’usages comme l’agriculture, l’élevage, la pêche. L’ouverture au public reste l’une des priorités du Conservatoire du littoral et ses terrains sont largement plébiscités par les touristes et les résidents des espaces littoraux. De nouvelles pratiques d’éco-tourisme sont à l’essai sur les terrains du Conservatoire.
Outre sa contribution à l’attractivité des littoraux, le Conservatoire assure ainsi une mission de développement social en favorisant les activités culturelles, les actions de sensibilisation sur ces sites et également en lançant des initiatives de réinsertion sociale sur certains de ses terrains.

Les espaces naturels protégés par le Conservatoire du littoral fournissent de nombreux services qui représentent des bénéfices socio-économiques. Les écosystèmes littoraux génèrent en effet des services d’approvisionnement (pâturages pour l’élevage par exemple), des services de régulation (qualité de l’eau, protection contre l’érosion, les submersions marines, etc.) ou encore des services culturels (loisirs, bien être). Ces services écosystémiques peuvent être traduits en valeur économique et reflètent ainsi la contribution des espaces naturels aux activités humaines.
Pour mesurer les bénéfices associés à la mise en place de sa stratégie d’acquisition à l’horizon 2050, le Conservatoire du littoral a choisi cette approche par les services écosystémiques.