Mécénat

Le Conservatoire du littoral et ses partenaires mécènes

Depuis plus de 20 ans, le Conservatoire du littoral développe une politique de mécénat en relation avec de grandes entreprises dont le soutien fidèle et motivé l’aide à conduire un nombre important de projets en liaison avec sa mission de préservation des espaces naturels littoraux. Ceux-ci portent essentiellement sur des aides à la communication, à la pédagogie, ainsi que sur des opérations de restauration de milieux ou de bâti.  Le Conservatoire a ainsi acquis un savoir-faire et une méthodologie indispensables à la mise en place et à la conduite de ces projets dont les particularités tiennent à leur inscription dans un processus de construction sur le long terme du partenariat et à la communication ciblée qu’ils supposent.

Une charte du mécénat a été rédigée, elle clarifie les engagements respectifs et précise les ingrédients nécessaires à un partenariat réussi : durée, fidélité, échange, confiance, dialogue, respect mutuel. Elle établit surtout les engagements du Conservatoire en matière de réalisation des projets, des contreparties éventuelles négociées, de la visibilité pérenne des mécènes, afin que la reconnaissance due aux mécènes soit respectée. En d’autres termes, elle oblige le Conservatoire à rendre des comptes de manière à écarter le danger d’un certain « cannibalisme » du mécène en le considérant avant tout comme un carnet de chèque potentiel.

   
La Fondation Total intervient depuis 1982 aux côtés du Conservatoire du littoral.

 

La Fondation P&G pour la protection du littoral a pour partenaire unique le Conservatoire du littoral. En 2012, les 20 ans de ce partenariat ont été célébrés.

La Fondation EDF est un fidèle mécène du Conservatoire puisqu'elle oeuvre depuis plus de 20 ans à ses côtés.

Depuis 2006, Veolia soutient des programmes du Conservatoire du littoral (Nettoyage raisonné des plages de 2008 à 2010, Services rendus par les zones humides de 2011 à 2013...)

Depuis 2009, la Fondation Gecina est engagée auprès du Conservatoire du littoral. Elle a soutenu le projet d'accessibilité pour les personnes handicapées du sentier sous-marin de la calanque de port d'Alon (83). Elle accompagne le projet du Rayolet (Domaine du Rayol, 83) pour la création d'un centre des jardins méditerranéens.

Le Petit Marseillais supporte la démarche du Conservatoire du littoral, à travers le projet d'un verger méditerranéen qui sera réalisé sur un site protégé en Provence.

Sisley soutient la création du jardin Sisley des lauracées en Guyane.

     

Depuis 2010, la MGET apporte son soutien à l'action du Conservatoire du littoral par une opération marketing et développement en faveur du Conservatoire : les adhérents choississent la cause qu'ils veulent soutenir.