Accueil du public

Ouvrir les sites au public

En confiant une mission de protection foncière des espaces naturels littoraux au Conservatoire, le législateur a aussi voulu que les espaces préservés soient, dans la mesure du possible, ouverts au public.

Cette volonté recouvre deux idées : premièrement, les parcelles acquises par le Conservatoire passent du domaine privé au domaine public régi par le code de la propriété publique. Il s’agit d’éviter que le littoral soit totalement privé et donc totalement fermé. Deuxièmement, il s’agit de permettre une fréquentation du site par le public qui soit compatible avec la préservation de son patrimoine naturel et culturel. Protéger un espace naturel, tout en permettant au plus grand nombre de découvrir ses spécificités, demande un savant dosage: les sites naturels doivent connaître une fréquentation raisonnée afin de ne pas fragiliser et remettre en cause les équilibres écologiques locaux.

Cette réflexion est menée sur chaque site au moment de la rédaction du « plan de gestion », qui permet, entre autres, d’organiser et de contrôler la fréquentation du site et de déterminer avec attention les équipements et aménagements nécessaire à l’accueil du public.

Il appartient au Conservatoire et au gestionnaire du site de faciliter l’accueil et d’assurer l’information des publics. Eventuellement, le gestionnaire au travers du garde du littoral, qui est assermenté par la direction du Conservatoire, peut constater les infractions commises à l’encontre du site (usages interdits, atteintes au domaine, non respect de la réglementation édictée par le Maire…).

Une attention particulière est aussi apportée à l’accessibilité des sites naturels pour les personnes en situation de handicap : une présentation de ces enjeux est disponible ici

Les maisons de site et points d’accueil du public

Sur certains sites naturels sont présents des bâtiments qui ont été transformés pour accueillir le public venu se balader et découvrir le littoral.

Ces espaces d’accueil peuvent prendre la forme de « maisons de site », bâtiments dans lesquels le gestionnaire présente l’espace naturel et peut offrir divers services et activités utiles à l’interprétation du site (visites guidées, expositions, ateliers,…), ou plus simplement, de « point d’accueil et d’information », espace aménagé dans un bâtiment pour assurer de l’information ou être un relais pour l’accueil du public et la sensibilisation au site.

Des possibilités d’hébergements

Créés au cas par cas selon des projets ou des opportunités locales, mais toujours en  relation avec la gestion du site naturel, plusieurs gîtes et chambres d’hôtes offrent des possibilités d’hébergements sur les espaces littoraux protégés par le Conservatoire.

Ces gîtes s’inscrivent dans le cadre des missions du Conservatoire comme des outils d’ouverture des sites au public. Ils permettent de créer un lien fort entre les locataires et le patrimoine naturel et culturel, tout en favorisant une découverte approfondie du milieu.

Directement gérés par les gestionnaires ou les exploitants agricoles, les gîtes et chambres d’hôte peuvent offrir des prestations  très variables et parfois même singulières : séjour isolé en mer d’Iroise  sur l’île de Quéménès ; auberge de jeunesse pour les randonneurs dans les Calanques de Marseille ; gîtes de séjour tout confort dans la Réserve naturelle du Marais d’Orx,…

Téléchargez le catalogue des gites du Conservatoire du littoral