Un chargé de mission animation foncière et territoriale zones humides (H/F) pour sa délégation Manche Mer du Nord

Lieu : WIMEREUX

Service : Délégation Manche Mer du nord

Poste à pourvoir le : 01/01/20

Date limite de candidature : 17/12/19

Description du poste :

Le Conservatoire du littoral, établissement public administratif de l’Etat, acquiert, restaure et aménage des espaces du littoral et des rivages lacustres en vue de les soustraire à l’urbanisation, de protéger les paysages qu’ils constituent et leur richesse écologique et patrimoniale, tout en les rendant accessibles au public.

 Créé en 1975, le Conservatoire protège aujourd’hui plus de 205 000 ha situés sur le littoral. Son objectif à l’horizon 2050, dit du « tiers naturel » correspond à une cible de 320 000 ha protégés. Les terrains du Conservatoire sont confiés en gestion aux collectivités territoriales ou à des associations.

 Pour réaliser ses missions, le Conservatoire emploie actuellement 180 agents, fonctionnaires détachés ou contractuels, au siège à Rochefort et dans les dix « délégations de rivages » réparties sur le littoral (en métropole et outre-mer). Ces délégations sont chargées, conformément aux orientations nationales, de négocier l’acquisition des terrains, d’assurer la maîtrise d’ouvrage de travaux sur ces terrains, d’en confier et d’en suivre la gestion.

 La délégation Manche Mer du Nord est située à Wimereux (62). Elle est composée de 10 agents placés sous l’autorité de la déléguée de rivages.

La délégation Manche Mer du Nord a élargi son domaine de compétence aux zones humides intérieures et met en œuvre une stratégie foncière dans ces territoires depuis 2009.

 Description du poste

Sous l’impulsion de  la déléguée adjointe et en lien avec les référents territoriaux concernés, le chargé de mission poursuit les actions de prospection et d’animation foncière engagées et assure le lien avec les gestionnaires en charge de la gestion des terrains déjà acquis (Parc naturel régional Caps et marais d’Opale, EDEN 62, Conservatoires d’espaces naturels de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais).

 

  1. Animation foncière

-  Animation foncière en déclinaison des enjeux des territoires (écologiques, paysagers, touristiques…) soit dans la continuité de négociations déjà engagées (relations aux notaires, procédure interne financière et budgétaire...) ;

-  Poursuite de la prospection foncière sur certains terrains à enjeux particuliers (relevés de terrains, prise de contact...) ;

- Participation à la mise en œuvre des procédures d’acquisition (saisine de la DIE pour évaluation des terrains, recueil des avis des communes, relations aux notaires) amiable ou par préemption ;

- Veille sur les déclarations d’intention d’aliéner : identification des enjeux, procédure de préemption ou de renonciation.

  1. Animation territoriale

Définir, en lien avec la chargée de mission travaux et les gestionnaires, les programmes de travaux et d’aménagement à mettre en œuvre sur les sites relevant des missions de propriétaire :

 -    Marais audomarois :

  • Appui au montage et suivi de travaux :  restauration hydraulique, renaturation de parcelles récemment acquises (démolitions, déboisement…) ;
  • Définition de la mission de maîtrise d’œuvre pour des aménagements pour l’accueil du public d’un ancien moulin et espaces adjacents.

 -    Moyenne vallée de la Somme :

  • Appui au montage et suivi de travaux d’aménagement pour l’accueil du public sur les sites du Genoive et du Bel Etang, restauration de tourbières alcalines dans le cadre du programme Life Anthropofens…) : participation au choix des prestataires, suivi du chantier, relations et concertations locales, suivi des conventions financières.

 Organisation des usages

-  Marais Audomarois (Ferme du Zuidbrouck) : contribuer à la procédure de choix des agriculteurs exploitant les terrains (rédaction du cahier des charges, participation à la procédure de choix, relations avec la SAFER…), mise en place de conventions d’usage…

-  Moyenne vallée de la Somme : renouvellement des conventions d’usage (cynégétique), suivi de conventions avec des éleveurs…

 Appui à la gouvernance locale

-  Marais Audomarois : appui au lancement d’une étude de définition des orientations globales de gestion et de valorisation du site (rédaction du cahier des charges, choix du prestataire, suivi de la mission, organisation des comités de suivi avec les gestionnaires) en collaboration étroite avec les gestionnaires.

-  Moyenne vallée de la Somme : participation aux démarches engagées par le Département de la Somme (plan de gestion Ramsar, Grand Projet Vallée de Somme), participation au suivi de la gestion avec le CEN, contribution à l’installation et l’organisation du comité de gestion de Mareuil-Caubert/Epagne-Epagnette en lien avec le Département et le CEN.

Profil :

Relations hiérarchiques et fonctionnelles

L’agent est placé sous l’autorité de la déléguée adjointe.

En interne, il est en relation fonctionnelle avec les agents de la délégation et les services nationaux de l’établissement.

En externe, il exécute sa mission en contact régulier et direct avec les propriétaires, les notaires, la SAFER, les communes, les services « ENS » des départements de la Somme et du Pas-de-Calais, les gestionnaires et les partenaires financiers ainsi qu’avec les différents services de l’Etat concernés.

Profil et compétences requises

- Formation d’ingénieur ou universitaire BAC+5 dans le domaine du développement rural ou de l’environnement

- Bonnes qualités relationnelles

- Sens du travail en équipe et en réseau

-  Connaissance en écologie et génie écologique

- Expérience appréciée dans l’animation territoriale et la concertation avec les usagers des espaces naturels

- Connaissances appréciées des procédures foncières

- Connaissance de l’administration et des collectivités et de la règlementation applicable aux espaces naturels

- Goût pour le travail en mode projet

- Rigueur et organisation dans le travail

- Maîtrise des outils bureautiques

Caractéristiques du poste

Poste de catégorie A, contrat à durée déterminée (CDD) de 10 mois.

Poste à temps plein. La rémunération mensuelle brute est établie selon la grille de rémunération en vigueur au Conservatoire, selon le niveau de diplôme et d’expérience.

L’agent est amené à se déplacer fréquemment dans le cadre de sa mission (Permis B exigé) dans le respect des volumes et amplitudes horaires règlementaires.

La politique des ressources humaines du Conservatoire du littoral vise à garantir un recrutement respectueux des principes de non-discrimination et de diversité. Ainsi, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi

Lieu d’affectation et date de prise de fonction

Le poste est à pourvoir en janvier 2020

Il est localisé à la délégation de rivages Manche-Mer du nord à Wimereux (62).

Renseignements et dépôts des candidatures

Les dossiers de candidature (CV+ lettre de motivation + copie des diplômes) sont à faire parvenir au plus tard le lundi 16 décembre 2019 :

 Soit par courrier à :

Monsieur le directeur

Conservatoire du littoral- Service des ressources humaines -Corderie Royale - CS 10137 - 17306 Rochefort cedex

 Soit en ligne :

http://www.conservatoire-du-littoral.fr – rubrique offres d’emploi

 Renseignements sur le poste :

Sandrine DEROO, déléguée de rivages Manche Mer du Nord

s.deroo@conservatoire-du-littoral.fr

 Gwenaëlle MELENEC, déléguée adjointe

g.melenec@conservatoire-du-littoral.fr

(pas de dépôt de candidature à ces adresses)

Postuler à cette offre