Restauration du Domaine de Sainte-Lucie, Aude

Vendredi 16 février 2018

Actualité

Programme de valorisation écotouristique

 La réserve naturelle régionale de Sainte-Lucie a été créée en 2009 par la Région Languedoc-Roussillon sur les terrains du Conservatoire du littoral. Elle couvre 835 ha constitués de la plage de la Vieille Nouvelle, des anciens salins et de l’île Sainte Lucie. Elle présente un patrimoine naturel exceptionnel avec une mosaïque de milieux et de paysages extrêmement variés. Elle est gérée par le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée et la Commune de Port-La nouvelle.

Le patrimoine historique et culturel de ce site est, lui aussi, très riche avec les traces de carrières de pierres et d’un port romain ayants servis pour la construction des monuments antiques de Narbonne ainsi que la présence de 39 bâtiments témoins du passé religieux, agricole et salicole de ce site. Parmi eux, le Domaine de Sainte Lucie présente un intérêt architectural fort et constitue un élément marquant de l'histoire et des paysages du système lagunaire narbonnais.

Le domaine est situé au cœur de l’Île de Ste Lucie et dispose d’un accès fluvial direct, depuis le centre de Narbonne et Port-La nouvelle, par le Canal de la Robine (site classé et patrimoine mondial UNESCO).

Construit au XVIIe siècle, ce domaine a abrité un ancien couvent propriété des archevêques de Narbonne puis une exploitation agricole et enfin un relais de chasse. Il est composé de 5 bâtiments d’une surface totale au sol de 1730 m² qui forment une rue où, devant la maison de maître s’ouvre un jardin d’agrément.

En 2015, le Conservatoire du littoral et ses partenaires, conscients de la valeur de ce patrimoine et de ses potentialités, ont engagé un programme de restauration et de valorisation.

La première tranche de ce programme, porté en maitrise d’ouvrage directe par le Conservatoire, porte sur la restauration « clos et couvert » du domaine (sécuriser l’ensemble du site, restauration des bâtiments, accueil du public).

S’agissant d’une propriété du Conservatoire du littoral à forte valeur patrimoniale, le programme s’inscrit dans une exigence qualitative en matière architecturale (insertion dans le site, respect de l’esprit des lieux et du caractère patrimonial, matériaux traditionnels et de provenance locale...). Les aménagements sont réalisés dans un esprit « d’éco-responsabilité » et respectueux de l’environnement. Ces exigences, ainsi que le contexte insulaire et les protections et règlementations s’appliquant, génèrent des contraintes fortes pour la réalisation de travaux.

Les études de maitrise d’œuvre se sont achevées en janvier 2017. Elles ont permis de présenter un projet à hauteur de 2 866 200 M€ TTC (y compris études, frais techniques, imprévus et ressources humaines dédiées).

Les autorisations réglementaires (permis d’aménager, autorisations de travaux en réserve naturelle) ont été obtenues en septembre 2017.

Cette opération exceptionnelle est conduite, sous maitrise d’ouvrage du Conservatoire du littoral, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers. Son plan de financement est le suivant :

Autofinancement
Conservatoire du littoral : 20%

Subventions
Europe (Feder) : 50%
Région Occitanie : 15%
Département de l’Aude :15%

 

Les travaux de cette première tranche se dérouleront de février 2018 à juin 2019. Parallèlement, une étude de faisabilité a été conduite en vue de définir un projet de valorisation écotouristique du domaine une fois restauré qui fera l’objet d’une deuxième tranche de l’opération.

 

      

 

 

   

En savoir plus