Hubert Dejean de la Batie, vice-président de la Région Normandie, président du conseil de rivages de Normandie, réélu président du conseil d’administration du Conservatoire du littoral

Mardi 24 novembre 2020

Actualité

24 novembre 2020

Le conseil d’administration du Conservatoire du littoral, lors de sa réunion qui s’est tenue mardi 24 novembre 2020, a réélu à l’unanimité pour un second mandat de président Hubert Dejean de la Batie, vice-président de la Région Normandie.

Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie et vice-présidente du conseil de rivages Méditerranée ainsi que Philippe de Grissac, vice-président de LPO France, directeur de la RNN des Sept îles et personnalité qualifiée du conseil d’administration, ont été réélus aux fonctions de vice-présidents.

Hubert Dejean de la Batie, maire de Sainte-Adresse (Seine-Maritime) est président du conseil de rivages de Normandie depuis 2016. Les conseils de rivages sont les instances territoriales de gouvernance du Conservatoire du littoral. Ils donnent les avis sur les zones d’interventions foncières et la mise en œuvre des dispositifs de gestion. Ils sont composés de conseillers régionaux et départementaux des territoires concernés. Les 9 présidents siègent au conseil d’administration.

Parmi les points de l’ordre du jour de ce conseil d’administration, a été présentée la contribution du « Plan de relance » à l’action du Conservatoire, qui permettra à l’établissement d’œuvrer aux thématiques prioritaires pour la direction de l’eau et de la biodiversité, principalement la biodiversité, le cycle de l’eau, l’adaptation au changement climatique, la préservation dynamique du patrimoine paysager, comportant une dimension transversale de renforcement de la qualité de l’accès public aux rivages, avec volets  « pédagogie », « requalification du patrimoine bâti » et « sentier du littoral » ainsi qu’une composante « promotion de l’agro-écologie ».

 Hubert Dejean de la Batie a exprimé sa grande satisfaction de la confiance qui lui est accordée à l’issue de son élection, a rappelé l’importance de cet établissement public qui, tout en restant de taille modeste, accomplit une mission spécifique d’intérêt national, pour la protection du littoral français, en métropole et outre-mer, apportant une sorte de garantie ultime à cette protection.

Agnès Vince, directrice du Conservatoire du littoral, a félicité le président et les vice-présidents pour leur réélection et les a remerciés au nom de l’établissement pour leur engagement et leur soutien indéfectible.


Placé sous tutelle du ministère de la transition écologique, le Conservatoire du littoral est chargé d’assurer, par l’action foncière, la protection des espaces naturels des rivages de la mer et des grands lacs de plus de 1 000 ha. Il est aujourd’hui garant de la protection de plus de 215 000 ha et préserve ainsi, avec 750 sites, près de 16 % du littoral de France, en métropole et outre-mer. Plus de quarante millions de visiteurs fréquentent chaque année ces espaces protégés.