SAINT LEGER HAMEAU

Perché le site de Saint Léger-Hameau est un petit village rattaché à la commune de Saint-Valéry-en-Caux. Il offre un très beau point de vue sur l’ensemble de la côte : le port et le phare de St-Valéry,  et un parc éolien sur le versant opposé.

Le Conservatoire du littoral possède la totalité de ce petit site naturel d’une surface de 6 hectares. Il s’agit là d’un des premiers sites acquis par l’établissement.

Actuellement, de grands linéaires d’arbres sont en place rendant le site peu attractif. Une forêt principalement composée de résineux assurait un écran.

La faune

Situé sur une voie migratoire, le site présente un potentiel ornithologique au niveau des bois et de la falaise. Il offre un bon potentiel en terme de nidification.

Les falaises de St Léger Hameau permettent la nidification du Fulmar boréal, du Goéland argenté et du Goéland marin, oiseaux remarquables qui trouvent dans ces falaises du Pays de Caux une niche écologique exceptionnelle sur le territoire français. On y trouve aussi des chauves souris rare en Haute Normandie tel que la Barbastelle d’Europe, le Petit et le Grand Rhinolophe.

La flore

Le plus grand intérêt naturaliste du site de Saint Léger Hameau réside dans la présence d’un milieu remarquable constitué de pelouses aérohalines en bordure de falaise, emblématique du pays de Caux.  Elles sont caractérisées par la présence de la Fétuque rouge, Fétuque pruineuse, le Brachypode penné et aussi de Trèfle des près. Soulignons aussi la présence d’espèce rare et d’intérêt patrimonial tel que le  Chou sauvage, l’Orobanche à petites fleurs et l’Orobanche de la picride. Ces espèces sont rares et menacées en Haute Normandie.

Plus en arrière du littoral se trouverons des espèces pionnières rudérales et plus habituelles telles que la Matricaire discoïde, le Pâturin annuel,  le Plantain à larges feuilles et la Renouée des oiseaux. Pour tendre progressivement vers une végétation plus arbustive d’Aubépine, de Prunellier et aussi de Chêne.

Le site de Saint Léger Hameau fait parti des sites d’intervention du Conservatoire du littoral. Les terrains acquis sont remis en gestion au département de la Seine Maritime, qui assure leur surveillance et leur entretien courant et le suivi scientifique.

Le site de Saint Léger Hameau est doté d’un plan de gestion depuis 2011. Il s’agit d’un document cadre, donnant les orientations d’aménagements et de gestion pour protéger ce site naturel.

Pendant l’occupation, l’armée allemande a voulu garantir ses positions en construisant de nombreux systèmes de défense, dont les fameuses « asperges de ROMMEL » qui compliquaient le débarquement allié. Il en suivit une disparition totale de la forêt en falaise, disparition bien regrettée des habitants locaux qui espéraient depuis une cinquantaine d’années revoir les arbres prendre possession de ce terrain. L’aspect paysager est important pour les habitants. L’opération de reboisement financée par la centrale nucléaire de Paluel (1992) durera quatre ans. Pendant chaque hiver, des bénévoles sont venus aider à cette campagne tout comme les écoliers dans le cadre d’une action pédagogique.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINT-VALERY-EN-CAUX (76)

Surface protégée : 6.07 hectares

Protégé depuis : 1977

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

CG 76

Les partenaires

natura 2000

Les sites à proximité

Faire un don