FORT KARL

Ce morne rocheux se situe au Sud-Ouest de Gustavia. Il est recouvert d’une forêt littorale sèche et porte à son sommet les vestiges d’un ancien fort datant de l’époque suédoise.

Le site du Fort Carl est un massif boisé préservé, aux portes de la ville. De par sa position stratégique, il offre à son sommet d’intéressants panoramas :

-          au Sud-Est, vers l’Anse de Grands Galets (aussi appelée Shell Beach), dont la falaise est un site de nidification du Paille-en-Queue ;

-          à l’Ouest, vers la mer, les îles environnantes (Saint Kitts & Nevis, Saba, Saint-Eustache et Saint-Martin), les îlets du Pain de Sucre et des Petits Saints ;

-          au Nord-Est, vers la ville de Gustavia et son port.

La flore                                             

Une végétation adaptée aux conditions arides de ce morne littoral se développe au Fort Carl. Il compte ainsi 56 espèces, la plupart endémiques des Antilles, appartenant à 29 familles différentes, dont 26 espèces arbustives ou arborées.

Sur les pentes du morne, on retrouve des espèces emblématiques de la forêt littorale sèche, comme le Mapou gris, la Cerise capitaine, le Bois fourmi, le Poirier pays ou encore le Gommier rouge.

Au sommet du morne, la végétation est davantage de type arbustive et herbacée. Au centre, on trouve un faciès de savane arbustive parsemée de roches volcaniques. Le Bois l’huile, le Jujubier ou encore le Cactus cierge s’y développent.

La faune

Lézards, insectes et oiseaux peuplent le site. Le milieu ouvert de la prairie xérophile du sommet est particulièrement favorable à l’entomofaune. Des iguanes peuvent se nourrir des feuilles des arbres sur les pentes du morne.

Le site du Fort Carl est confié à la gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Barthélemy. Celle-ci est chargée de son entretien et de son animation : elle y organise régulièrement des visites auprès des scolaires.

Lors de la période suédoise de Saint Barthélemy (1784-1877), quatre forts furent bâtis pour assurer la défense de Gustavia contre les attaques extérieures : le Fort Gustaf, le Fort Oscar, le Fort Anglais et le Fort Carl.

Ce dernier fut édifié en 1789 pour protéger la ville contre les attaques venues du sud. Il s’agissait d’une batterie légère de défense.

A partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le Fort Carl tomba progressivement dans l’oubli. La nature reprit ses droits : les vestiges furent peu à peu altérés par l’érosion et recouverts par la végétation.

En 2007, lorsque le site est confié au Conservatoire du littoral, seules quelques pierres cachées parmi les herbes rappellent son passé stratégique… Depuis, un chantier de restauration a permis de révéler cet héritage. Certains ouvrages, partiellement écroulés, ont été réhabilités.

Le Fort Carl est accessible depuis Gustavia par un escalier situé au Sud de la ville. Une fois au sommet, un sentier de découverte botanique présente les principales espèces emblématiques du site. Un balcon en bois offre un panorama sur Gustavia et une signalétique d’interprétation permet de découvrir le patrimoine naturel et culturel du Fort Carl.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINT BARTHELEMY (971)

Surface protégée : 1.3 hectares

Protégé depuis : 2007

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don