MORNE MOREL

Surplombant la baie du Marigot et la crique de Pompierre de ses 136 mètres, le morne Morel est l'un des plus hauts monts de l'archipel des Saintes. Jonché de nuées ardentes solidifiées, l'extrême nord du morne Morel témoigne d'une activité volcanique jadis cataclysmique.

La flore

Couvert de forêts sèches et de savanes, le morne Morel connaît la majeure partie de l'année une atmosphère chaude et aride. Cette colline plonge dans la mer Caraïbe avec des falaises abruptes ourlées de plantes grasses typiques des zones arides : cactus cierges, cactus raquettes, mélocactus.

La faune

La colline est parcourue de cabris sauvages, de reptiles venus d'un autre âge tels que les iguanes communs.

Une convention de gestion a été signée entre le Conservatoire du littoral et la Commune. Un garde du littoral assure entretien, accueil et surveillance sur place.

Utilisées comme étape entre les îles de l'arc Caraïbe, longtemps convoitées par les marines de guerres européennes, les Saintes seront aux XVII et XVIII siècles considérées comme le "Gibraltar des Indes occidentales". Dans cet ensemble stratégique, le morne Morel représentera un poste d'observation privilégié.

DeTrois-Rivières, prenez un bateau en direction de Terre-de-Haut les Saintes. Du centre du village, prenez la direction de la plage de Pompierre. Cette balade de 2h30 nécessite une bonne hydratation, attention au sous-bois de mancenillier au départ de la trace, ces arbres sont corrosifs.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINT LOUIS (971) , TERRE DE HAUT (971)

Surface protégée : 951.09 hectares

Protégé depuis : 2003

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don