• Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

  • Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

  • Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

  • Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

  • Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

  • Le Conservatoire du littoral et ses partenaires protègent 201 865 hectares

Télécharger

Calais, la reconquête paysagère et écologique du site.

Aux portes de Calais, les terrains de la lande, connus médiatiquement sous le nom de la « jungle de Calais » et l’ancien centre de vacances Jules Ferry ont connu une opération exemplaire de reconquête paysagère et écologique, permettant d’inventer une nouvelle entrée pour les habitants du calaisis vers un site naturel de plus de 400 hectares.

Le secteur du projet s’étend sur un espace de 30 ha situé à l’entrée du détroit de Calais, entre les infrastructures du port de Calais et le site naturel du Fort vert, comprenant dune fossile et polder, à la limite entre le Domaine Public Maritime et la batterie militaire d’Oldenburg, édifiée par l’armée allemande durant la Seconde Guerre Mondiale.

Sur les terrains de la lande de Calais, le nettoyage puis les travaux de terrassement ont permis de reconstituer des micro-reliefs favorables à l’installation de nouveaux habitats naturels : bas marais arrière-dunaires, zones humides, falaises de sable ou dunes. Les conditions sont à nouveau propices à des espèces rares comme des orchidées, bécassines, cortèges de limicoles, canards sauvages ou hirondelles de rivages. Au nord, la déconstruction des bâtiments de l’ancien centre de vacances à l’abandon a permis de restaurer la naturalité du paysage et de créer une mosaïque de milieux dunaires et humides.

La proximité de la ville a incité la création de parcours destinés au public tout en veillant à préserver la quiétude des milieux naturels pionniers : sentier, observatoire permettront de profiter de points de vue sur le site et de traverser des milieux sensibles sans les perturber. Point d’orgue de la visite : la montée sur le sommet de la batterie d’Oldenburg offrira un panorama exceptionnel sur la mer, le cordon dunaire et le polder agricole en interface avec les franges urbaines et industrialo-portuaire de Calais.
A une échelle plus large, ce projet de reconquête se poursuit avec la réalisation de sentiers et d’équipements d’accueil permettant de relier ce nouveau site aux espaces naturels connexes du Fort Vert et de la dune Noyon, sur plus de 400 hectares.

Fiche d'identité

Site(s) : FORT VERT

Délégation de rivages : Manche mer du Nord

Partenaire(s) : Préfecture du Pas-de-Calais; Région Hauts-de-France;Eden 62;Villes de Calais et de Marck; Régie de quartier de Calais; Le gouvernement anglais

Contact : manchemerdunord@conservatoire-du-littoral.fr

Paysages