Paysages

  • Paysages
  • ESTUAIRE DE CHARENTE ET MARAIS DE ROCHEFORT NORD

ESTUAIRE DE CHARENTE ET MARAIS DE ROCHEFORT NORD

Au sud de la Rochelle, face à l’île d’Oléron, dans l’ancien golfe Rochefortais, la Charente parcours discrètement les marais, grandes étendues de terres cultivées et pâturées. Elle encercle à une dizaine de kilomètres à l’intérieur des terres, l’ancienne île de Rochefort. Puis elle s’élargit progressivement jusqu’à son embouchure où l’île d’Aix, la presqu’île de Fouras et l’île Madame marquent les horizons au-dessus de la mer ou d’un large estran vaseux, au gré des marées. Les conditions géomorphologiques de l’estuaire de la Charente confortent le choix stratégique d’y implanter au XVIIe [...] Lire plus

Au sud de la Rochelle, face à l’île d’Oléron, dans l’ancien golfe Rochefortais, la Charente parcours discrètement les marais, grandes étendues de terres cultivées et pâturées. Elle encercle à une dizaine de kilomètres à l’intérieur des terres, l’ancienne île de Rochefort. Puis elle s’élargit progressivement jusqu’à son embouchure où l’île d’Aix, la presqu’île de Fouras et l’île Madame marquent les horizons au-dessus de la mer ou d’un large estran vaseux, au gré des marées. Les conditions géomorphologiques de l’estuaire de la Charente confortent le choix stratégique d’y implanter au XVIIe siècle : l’Arsenal maritime de Rochefort. Depuis le fort Boyard au large dans le pertuis d’Antioche, jusqu’au port industriel de Tonnay-Charente, en passant par la célèbre Corderie royale, les nombreuses architectures qui jalonnent l’estuaire témoignent de l’intensité de l’activité militaire et commerciale passée. Elles apportent à son paysage une dimension patrimoniale fondatrice de son identité et une valorisation à laquelle de nombreux acteurs du territoire y compris le Conservatoire du littoral participent.

Regards d'artistes

Claude Joseph Vernet, Vue du Port de Rochefort, 1763
Musée de la Marine, Paris
“ Pauvres campagnes de mon pays, monotones mais que j'aime quand même ; monotones unies, pareilles ; prairies de foins et de marguerites où en ces temps là je disparaissais, enfoui sous les tiges vertes ; champs de blé avec des sentiers d'aubépines... Du côté de l'ouest, au bout des lointains, je cherchais des yeux la mer qui, parfois montrait au-dessus de ces lignes déjà si planes, une autre petite raie bleuâtre plus complètement droite, - et attirante, attirante à la longue comme un grand aimant patient, sûr de sa puissance et pouvant attendre. ” Lire plus

“ Pauvres campagnes de mon pays, monotones mais que j'aime quand même ; monotones unies, pareilles ; prairies de foins et de marguerites où en ces temps là je disparaissais, enfoui sous les tiges vertes ; champs de blé avec des sentiers d'aubépines... Du côté de l'ouest, au bout des lointains, je cherchais des yeux la mer qui, parfois montrait au-dessus de ces lignes déjà si planes, une autre petite raie bleuâtre plus complètement droite, - et attirante, attirante à la longue comme un grand aimant patient, sûr de sa puissance et pouvant attendre. ”

Pierre Loti, Le Roman d'un enfant, 1890

Evolution de l'urbanisation

autour de l’estuaire de la Charente.
1965 1965
2014 2014

Depuis 1965, l’urbanisation s’est étendue principalement autour de l’agglomération de Rochefort et des villes balnéaires de Fouras et de Port-des-Barques. Le Conservatoire du littoral protège en mauve foncé (domaine acquis) et en mauve clair (projet d’acquisition) les rives de la Charente, de la Baie d’Yves, de l’île d’Aix ainsi que de l’Ile Madame.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Un estuaire encerclant dans un grand méandre la ville de Rochefort, ville nouvelle du XVIIe siècle créée pour son arsenal maritime et militaire

    • Une côte fortement découpée où se succèdent du nord au sud, la baie d’Yves, la presqu’île de Fouras et l’embouchure de l’estuaire

    • Une façade maritime dans le pertuis d’Antioche avec au large l’île d’Aix et l’île Madame

    • De vastes marais poldérisés vestiges de l’ancien golfe rochefortais marqué par les hauteurs de ses anciennes îles

  • Picto Pano menace

    • Une augmentation de la superficie des terres labourables qui affecte la qualité des eaux côtières et les activités de pêche en amont de l’estuaire et dans l’espace maritime

    • Des risques de submersion des rivages lors de grandes tempêtes

  • Picto Pano protection

    • 6 sites protégés par le Conservatoire du littoral

    • L’ensemble de l’estuaire est mobilisé dans une opération « Grand Site de France

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages