Paysages

AGRIATE - CONCA D'ORU

Au nord-ouest de l’île, entre Cap Corse et Balagne, l’ensemble Agriate - Conca d’Oru englobe le littoral du Golfe de Saint-Florent et le grand site naturel de l’Agriate. Les rivages de Saint-Florent, en fond de golfe, s’adossent à un paysage singulier de coteaux calcaires unique en Corse. Vues de la mer, ces reliefs, les « Strette », forment comme un écrin à la ville historique posée sur son promontoire. En direction de l’ouest, la côte s’arrondit : cette convexité correspond au massif littoral de l’Agriate, une immense croupe de granite et de maquis qui s’avance dans la Méditerranée, dans le [...] Lire plus

Au nord-ouest de l’île, entre Cap Corse et Balagne, l’ensemble Agriate - Conca d’Oru englobe le littoral du Golfe de Saint-Florent et le grand site naturel de l’Agriate. Les rivages de Saint-Florent, en fond de golfe, s’adossent à un paysage singulier de coteaux calcaires unique en Corse. Vues de la mer, ces reliefs, les « Strette », forment comme un écrin à la ville historique posée sur son promontoire. En direction de l’ouest, la côte s’arrondit : cette convexité correspond au massif littoral de l’Agriate, une immense croupe de granite et de maquis qui s’avance dans la Méditerranée, dans le prolongement des montagnes du Tenda. Les cartes géographiques et les guides touristiques ont repris le toponyme « Désert des Agriates », inventé par des voyageurs de la Belle époque en mal d’exotisme. Il faut plutôt dire et écrire l’« Agriate », sans « s » puisqu’en langue corse, le « e » final marque le pluriel. Cet immense espace sauvage est après la Camargue le plus vaste domaine naturel littoral protégé à ce jour par le Conservatoire sur le territoire français.

Regards d'artistes

Denis Clavreul, Étang de Foce à l’Ostriconi, soir du 20 octobre 2009
« Ils s’étaient mis en route un peu avant l’aube : la bergerie de Julius était assez loin à l’intérieur des terres. Il fallait prendre la route de Saint-Florent, puis celle de Casta, dépasser Bocca di Vezzu, en face du Monte Genova, prendre une piste défoncée, à peine praticable, qui longe le « Tettu », une petite rivière qui est déjà presque à sec au début de l’été et débouche sur la plage de Malfalcu : ils l’apercevaient quelquefois au détour d’un virage. Au mois d’août, elle est envahie par les touristes en mal de nature sauvage et d’exotisme, mais à cette époque de l’année, elle était [...] Lire plus

« Ils s’étaient mis en route un peu avant l’aube : la bergerie de Julius était assez loin à l’intérieur des terres. Il fallait prendre la route de Saint-Florent, puis celle de Casta, dépasser Bocca di Vezzu, en face du Monte Genova, prendre une piste défoncée, à peine praticable, qui longe le « Tettu », une petite rivière qui est déjà presque à sec au début de l’été et débouche sur la plage de Malfalcu : ils l’apercevaient quelquefois au détour d’un virage. Au mois d’août, elle est envahie par les touristes en mal de nature sauvage et d’exotisme, mais à cette époque de l’année, elle était déserte.
Le soleil n’était pas encore levé quand ils arrivèrent à la bergerie. Julius les attendait depuis un moment déjà. Il avait préparé du café. L’air embaumait. Ce qu’ils appelaient la bergerie était une construction en pierres, à la toiture en terre rouge, un pailler, qui disposait d’un enclos. Le terrain où se trouvait la bergerie était très vaste. Il appartenait à la famille de Julius depuis des générations. »

Marie Ferranti, La Fuite aux Agriates, Gallimard, 2000.

Evolution de l'urbanisation

Évolution des acquisitions du Conservatoire dans l’Agriate
1975 1975
2014 2014

Dans l’Agriate, depuis 1979 le Conservatoire a progressivement constitué un ensemble foncier de près de 6000 ha qui couvre 35 km de côte sauvage et s’étend sur une dizaine de kilomètres vers l’intérieur. Ce grand site est lui-même adossé à environ 5000 ha de domaines communaux. Des protections réglementaires complètent l’action du Conservatoire. A l’abri de toute pression urbaine, malgré les difficultés d’accès l’Agriate connaît une forte fréquentation estivale. Les activités de loisirs et économiques (navettes maritimes, mouillage de bateaux de plaisance, taxis 4x4, randonnées en quads, balades à cheval…) y génèrent des impacts et des conflits d’usages dont la gestion est complexe. Le secteur protégé intègre également un domaine public maritime de 313 ha où le Conservatoire s’efforce de promouvoir des usages respectueux du site (balisage, pontons de débarquement...).

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Au nord-ouest de la Corse, entre le Cap Corse et la Balagne, l’unité comprend le Golfe de Saint-Florent et le massif littoral de l’Agriate

    • Entre les schistes du Cap et les granites de l’Agriate, la Conca d’Oru forme une rare enclave calcaire en Corse, où les blocs inclinés d’anciennes formations sédimentaires composent un paysage unique à l’échelle insulaire

    • À l’ouest, le massif littoral de l’Agriate, un espace de près de 15 000 ha au relief tourmenté, couvert de maquis dense, flanqué d’une côte rocheuse où s’ouvrent de belles plages de sable

    • La ville et le port de Saint-Florent, implantés en fond de golfe autour d’une citadelle génoise

  • Picto Pano menace

    • Une urbanisation qui s’étend sur le littoral de la commune de Patrimonio – où subsiste néanmoins une belle façade naturelle –, et surtout aux alentours de la station balnéaire de Saint-Florent où la pression foncière est intense

    • Dans l’Agriate, des paysages et des espaces naturels préservés sur un territoire quasi inhabité depuis la désertification rurale du début du XXe siècle

  • Picto Pano protection

    • Près de 6000 ha sur le territoire de l’Agriate rendus inaliénable grâce aux acquisitions du Conservatoire

    • L’ensemble du site de l’Agriate entre la RD81 et la mer inscrit au titre de la loi de 1930, et le site de l’Ostriconi classé au titre de la loi de 1930

    • Création du site classé « Conca d’Oro-Vignoble de Patrimonio » (4500 ha) en 2016

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages

  • Au fond du golfe de Saint-Florent, une station balnéaire dans l’écrin de calcaire de la Conca d’Oru
    Au fond du golfe de Saint-Florent, une station balnéaire dans l’écrin de calcaire de la Conca d’Oru
  • De la Punta di Cepo à la Punta Lacciolu, 37 km de côte sauvage intégralement protégée
    De la Punta di Cepo à la Punta Lacciolu, 37 km de côte sauvage intégralement protégée
    Les sites du Conservatoire du littoral :
  • L’Agriate de l’intérieur : chaos rocheux et mer de maquis
    L’Agriate de l’intérieur : chaos rocheux et mer de maquis
    Les sites du Conservatoire du littoral :
  • L’embouchure de l’Ostriconi
    L’embouchure de l’Ostriconi