Paysages

FALAISES DU PAYS D'AUGE

Entre le bassin versant de la Touques à l’est et la Côte fleurie au nord, le Pays d’Auge déploie un littoral vallonné, au cœur du département du Calvados. La Côte fleurie, ponctuée de falaises d’élévation moyenne et de plages de sable, porte joliment son nom en reflétant un arrière-pays normand de marais et de collines, à la fois bocager et résidentiel. L’habitat y est essentiellement dispersé en hameaux et fermes typiques à pans de bois, dissimulées par des haies, mais il tend à se densifier, notamment dans la vallée de la Touques, dont l’estuaire est situé entre Deauville et Trouville. Ce [...] Lire plus

Entre le bassin versant de la Touques à l’est et la Côte fleurie au nord, le Pays d’Auge déploie un littoral vallonné, au cœur du département du Calvados. La Côte fleurie, ponctuée de falaises d’élévation moyenne et de plages de sable, porte joliment son nom en reflétant un arrière-pays normand de marais et de collines, à la fois bocager et résidentiel. L’habitat y est essentiellement dispersé en hameaux et fermes typiques à pans de bois, dissimulées par des haies, mais il tend à se densifier, notamment dans la vallée de la Touques, dont l’estuaire est situé entre Deauville et Trouville. Ce phénomène de densification s’observe de la même manière au nord-est, à l’approche d’Honfleur et de la Côte de Grâce, donnant à voir les architectures industrielles et portuaires de l’estuaire de la Seine. Le paysage conserve également quelques vestiges de son passé très forestier (la forêt de Saint-Gatien, le bois du Breuil et des bois  surplombant les collines), bien que le déboisement du Pays d’Auge reste visible, historiquement légitimé par la consommation des chantiers navals sur le littoral et les construction de fermes à l’intérieur des terres.

Regards d'artistes

Claude Monet, Sur les planches de Trouville, hôtel des Roches noires, 1870
Collection particulière
« Arrivée au sommet d’Ecquemauville, elle aperçut les lumières de Honfleur qui scintillaient dans la nuit comme une quantité d’étoiles ; la mer, plus loin, s’étalait confusément ».

« Arrivée au sommet d’Ecquemauville, elle aperçut les lumières de Honfleur qui scintillaient dans la nuit comme une quantité d’étoiles ; la mer, plus loin, s’étalait confusément ».

Gustave FLAUBERT, Un cœur simple

Evolution de l'urbanisation

sur la Côte fleurie
1965 1965
2014 2014

Dans le prolongement de la naissance des premières stations balnéaires, leur urbanisation a continué à s’étendre avec les résidences secondaires et les nouveaux pavillons, jusqu’à se relier entre elles – ou presque –  sur le linéaire côtier. À l’approche de la mer, les respirations agricoles ou naturelles s’avèrent de plus en plus réduites. Le Conservatoire du littoral a notamment fait l’acquisition de trois sites emblématiques de ces paysages côtiers : le mont Canisy, le Marais de Villers-Blonville et les falaises des Vaches Noires.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

     -Deux côtes, la Côte de Grâce à Honfleur et la Côte fleurie entre Deauville et Trouville
    - Des stations balnéaires et des villas sur la Côte fleurie offrant un linéaire côtier densément urbanisé et touristique
    - Un arrière-pays caractérisé par son aspect fortement bocager et jardiné
    - Des habitats humides très présents : marais de Villers-Blonville et réserves ornithologiques dans la basse-vallée de la Touques et dans celle du Livier (affluent de la Touques)
    - Des activités d’élevage bovin et équestre qui marquent le territoire par leur bâti (haras, fermes, prés, deux hippodromes à Deauville)

  • Picto Pano menace

    - Une forte pression de l’urbanisation sur un littoral urbanisé dans sa quasi totalité
    - De rares coupures d’urbanisation, formées par des espaces écologiques et paysagers et préservées sur la Côte fleurie, hormis les 4 sites du Conservatoire du littoral, le mont Canisy, le marais de Villers-Blonville, les falaises des Vaches Noires et le marais de Pennedepie

  • Picto Pano protection

    - Deux périmètres de sites inscrits, sur la Côte de Grâce et son arrière-pays, et sur Pont-l’Evêque dans le fond de la vallée de la Touques
    - 10 sites classés sur la Côte de Grâce, entre Honfleur et le plateau d’Équemauville, sur la plage de Pennedepie, un à Cricqueboeuf, un dans la vallée de la Touques, et enfin le site classé des falaises des Vaches Noires.                                                                                                                                                       

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages