ILE TRISTAN

Dans la rade du Guet, au large de Douarnenez, la petite île Tristan, au nom évocateur de célèbres légendes, est un lieu enchanteur aux multiples visages... 

A 300 mètres des rivages de Douarnenez, la petite île Tristan (450 m de long par 250 m de large) présente une multitude d'aspects : côtes rocheuses, falaises, prairies, vergers, bois, jardins, autant de paysages et de milieux qui font son attrait mais aussi sa vulnérabilité. L'île est accessible mais en visite accompagnée.

La flore 

Sur l'île Tristan, plus de 150 espèces végétales ont été recensées : aux endroits les plus exposés aux vents et aux embruns, seules subsistent quelques pelouses littorales rases. Plus en retrait leur succèdent des landes littorales sèches à bruyères cendrées et des massifs de fourrés à pruneliers. Là où la végétation est plus abritée, feuillus et résineux trouvent des conditions pour s'implanter : cyprès, cèdres, pins maritimes côtoient chênes pédonculés, tilleuls et érables.

Au sud de l'île, le verger abrite une diversité de fruitiers : pommiers, poiriers, cognassiers, pruniers, néfliers. Enfin, attenant au verger, le " jardin botanique " et ses magnolias, ses myrtes du Chili, ses bambous... , témoignent des goûts pour l'exotisme et l'acclimatation des plantes de la part des propriétaires de l'île au début du siècle.

 La faune

Si la population mammifère se limite au lapin de garenne, à la belette, à la martre et au renard, l'avifaune est plus diversifiée, notamment chez les oiseaux marins : grands cormorans, guillemots de Troïl, aigrettes garzette, huitriers pie, goélands argentés et marins fréquentent régulièrement les abords de l'île. Près du phare, on note la présence d'un dortoir à hérons cendrés. Mais on retiendra surtout la présence de chauve-souris protégées au niveau européen.

La présence d'eau douce et une position stratégique expliquent l'occupation humaine depuis des millénaires : religieuse au XIIème siècle puis défensive par la suite avec l'édification d'une batterie au XVIIIe siècle. Napoléon III y bâtira ensuite l'actuel fortin. Il y sera encore construit une presse à sardines puis une usine de conserves au milieu du XIXe siècle.

L'île Tristan est un site classé au titre de la loi de 1930. Abandonnée depuis de nombreuses années, elle a été achetée en 1995 par le Conservatoire qui a entrepris un important programme de travaux de réhabilitation, concernant le patrimoine naturel et le bâti. Un garde assure l'entretien quotidien. Pourtant, l'île reste vulnérable de part son exiguïté, aussi l'accès à l'île n'est-il autorisé que lors des journées portes ouvertes, accompagné par un guide.

Pour les visites de l'île, se renseigner auprès de l'Office du tourisme de Douarnenez / 02 98 92 13 35.

www.douarnenez-tourisme.com

Carte d'identité du site

Commune(s) : DOUARNENEZ (29)

Surface protégée : 6.38 hectares

Protégé depuis : 1995

Nombre d'actes d'acquisition signés : 3

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don