DUNES ET MARAIS D'ANNOVILLE

Le massif dunaire d’Annoville est formé d’une zonation longitudinale classique avec la dune embryonnaire, la dune blanche à oyat et chiendent des sables, la dune grise à pelouse rase, les dépressions humides, avec le recensement de huit mares en eau temporairement, et enfin, la dune boisée ou en phase de boisement. Vient ensuite le marais d’Annoville, avec ses prairies humides et ses plans d’eau.

La quiétude du site des dunes et marais d’Annoville est favorable aux oiseaux (tadorne, passereaux etc.)

La dune à Oyat caractérise le site d’Annoville. L’Oyat est cette graminée qui se développe, immédiatement au contact supérieur de la dune mobile embryonnaire ou des laisses de haute mer. Le substrat est sableux, essentiellement minéral, de granulométrie fine à grossière, parfois mêlé de débris coquilliers, exceptionnellement atteint par les vagues au moment des très grandes marées hautes ou de certaines tempêtes. L’Oyat supporte le sel et l’enfouissement régulier lié au saupoudrage éolien à partir du haut de plage. Cependant, il n’affronte pas seul cet assaut, d’autres plantes l’accompagnent, tel que le Gaillet des sables, le Gaillet, le Chardon du littoral, l’Euphorbe du littoral, le Liseron des dunes, l’Elyme des sables, la Giroflée des dunes, la Fétuque rouge des sables, la Silène de Thore ou la Luzerne maritime.

 

La grande majorité des terrains (côté dune) sont communaux et protégés par le Conservatoire du littoral, par voie de convention.

Le site fait partie des sites d’intervention du Conservatoire du littoral. Les terrains protégés sont remis en gestion au Syndicat Mixte des Espaces Littoraux de la Manche (SyMEL). Un garde du littoral est affecté à ce site. Il a en charge le gardiennage, l'entretien et le suivi scientifique, ainsi que les relations avec les usagers locaux. (http://www.symel.fr/)

Le site des dunes et marais d’Annoville dispose de mesures de préservation depuis 1998, date à laquelle a été rédigé le 1er plan de gestion. Il s’agit d’un document cadre, un guide, donnant les orientations d’aménagements et de gestion pour protéger ce site naturel. L'objectif de gestion de ce site est de préserver les dunes et les mares. Ce projet passe par le maintien d’une activité agricole compatible avec les objectifs de protection du paysage et des habitats naturels. Ainsi, un pâturage raisonné est prescrit avec le contrôle du chargement, des dates mais aussi des zones à pâturer.

 Les mares du site sont étaient actuellement habituellement utilisées en point d’eau ou en voie de fermeture, alors que leur potentiel d’accueil d’espèces y est très important. Chaque mare doit être maintenue et entretenue. Des travaux de curage, de reprofilage des berges, de débroussaillage, de coupe de saules, de pose de pompes à nez pour l’alimentation en eau du bétail sont menés sur le site.

En 2014, le Conservatoire du littoral a assuré le remplacement de l’intégralité des clôtures périphériques du site, soit un enclos de 38 hectares pour plus de 2,7 kilomètres de linéaire, afin d’y optimiser le pâturage. Le SyMEL y réalise régulièrement des chantiers de nettoyage et d’entretien.

Le site des dunes et marais d’Annoville s’inscrit depuis 2007 dans le réseau Natura 2000 via son intégration dans le site Littoral Ouest du Cotentin de Bréhal à Pirou. (http://littoral-normand.n2000.fr/).

Le massif dunaire d’Annoville est un site d’une centaine d’hectares qui s’étend sur 2 kilomètres le long de la côte et de 500 mètres dans les terres. Il est situé sur la côte ouest du Cotentin entre le havre de Regnéville au nord et le Havre de la Vanlée au sud. Il est délimité à l’est par une zone de marais d’une grande richesse. L’intérêt écologique de ce site est reconnu depuis 1966, date à laquelle l’Etat a classé ce domaine communal au titre de la loi de 1930.

Ce massif dunaire est jeune au niveau géologique, il s’est formé après le Vème Ve siècle et surtout au XIIIème XIIIe siècle.

Au début de la seconde guerre mondiale, le cordon dunaire était intact. Dès les années 1970, des scientifiques constatent que l’érosion de la dune est accélérée par les extractions de sable, le piétinement et la circulation des véhicules au sein du site. La couverture végétale y est fragilisée et ne joue plus son rôle de fixation du sable. En 1994, une convention de gestion relative à la protection et la mise en valeur du site a été signée entre la commune d’Annoville, le Conservatoire du littoral et le Syndicat Mixte des Espaces Littoraux de la Manche. Aujourd’hui, l’état de conservation de la dune est jugé favorable

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : ANNOVILLE (50) , LONGUES-SUR-MER (14)

Surface protégée : 12.85 hectares

Protégé depuis : 1995

Nombre d'actes d'acquisition signés : 12

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

symel

Les partenaires

natura 2000

Les sites à proximité

Faire un don