BATTERIE DE CAPON

Situé entre la plage de Pampelonne et la plage des Salins, à Saint-Tropez, le site de la Batterie de Capon constitue un ensemble naturel de bord de mer préservé des lotissements. Ce vallon forestier encore sauvage témoigne du caractère pittoresque de la presqu'île d'autrefois.

Témoin également de l’histoire militaire de Saint-Tropez, il constitue une coupure d'urbanisation qui mérite d'être protégée et gérée.

Aussi, un périmètre de préemption, au profit du Conservatoire du littoral, a été institué en 1992, sur les zones naturelles du littoral de la ville. C’est ce qui permit à ce dernier d’intervenir foncièrement sur le site en 1999, en acquérant 2 ha de terrains qui appartenaient alors à la Société Civile Immobilière de la Batterie de Capon.

Aujourd’hui, la Batterie de Capon constitue le point de départ d’une superbe balade sur le sentier du littoral (ex-sentier des douaniers). 

La faune

On y retrouve l’ensemble des espèces constituant la faune méditerranéenne classique.

La flore 

Autour des vestiges militaires, la végétation est principalement constituée d’une pinède littorale méditerranéenne à prédominance de Pins d’Alep. Sur les bords des escarpements rocheux littoraux, on retrouve également des espèces halophiles (c'est-à-dire adaptées à la présence de sel et d’embruns) de bordure littorale.

On y trouve également la Romulée d’Arnaud, une petite plante de la famille des Iridaceae, endémique d'une petite portion de littoral dans la presqu'île de Saint-Tropez. Rarissime et très localisée, elle est protégée sur le plan régional.

La gestion du site est assurée par la ville de Saint-Tropez, comme pour le Château de la Moutte.

En 2010 et 2011, d’importants travaux de nettoyage et de débroussaillement du site ont été réalisés par l’équipe du Service Environnement de Saint-Tropez ainsi que le personnel du secteur du Cap Lardier du Parc National de Port-Cros, mitoyen, venu leur prêter main forte. Ceci afin de dégager  et de mettre en valeur l’ensemble des éléments patrimoniaux culturels et historiques du site datant du XVIIIe siècle : casernement, logement de gardien, poudrière et batterie.

Pour ce faire, les ruines et le chemin des douaniers ont été dégagés, les plantes invasives (Griffes de sorcière, Figuiers de Barbarie etc.) ont été arrachées et l’ensemble du site (autrefois squatté par des sans abri) a été nettoyé.

En 2012, afin de compléter ce travail de valorisation des ruines militaires de la Batterie de Capon, 2 panneaux d’informations sur l’histoire du site ont été fournis par le Conservatoire du littoral et posés par les gardes.

Bâtie vers 1792, sous ordre de Napoléon Bonaparte, la Batterie de Capon était jadis un poste d’observation pour les gardes-côtes tropéziens. Ils avaient pour mission de lutter contre les flottes anglaises qui livraient une guerre économique et maritime à la France.

Pour ce faire, la Batterie de Capon était constituée d’un poste de garde, lui-même composé d’un casernement, d’un logement pour le gardien ainsi que d’une poudrière, et, un peu plus haut dans la colline, d’une batterie où étaient installés plusieurs canons destinés à repousser les indésirables.

Aujourd’hui en ruines, longtemps squattés et envahis par la végétation, les lieux étaient jusque-là peu fréquentables et peu praticables. Depuis 2011, ce n’est plus le cas, puisque la Batterie de Capon a fait l’objet d’un projet de réhabilitation paysagère et historique, mené conjointement par le Service Environnement de la ville de Saint-Tropez et le Conservatoire du littoral.

La Batterie de Capon est le point de départ d’une superbe balade sur le sentier du littoral (ex-sentier des douaniers).

Pour plus de renseignements :

Ville de Saint-Tropez – Service Environnement – Clément KAUX et Rémy FELIX, Gardes du littoral

Adresse : ZA Saint-Claude – 83990 SAINT-TROPEZ

Tel: Clément KAUX 06 85 91 54 74

        Rémy FELIX 06 12 73 98 60

Mail: rfelix@ville-sainttropez.fr

        ckaux@ville-sainttropez.fr

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINT-TROPEZ (83)

Surface protégée : 2.33 hectares

Protégé depuis : 1999

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don