FABREGAS

Joyau du patrimoine naturel, historique et humain de la Seyne-sur-Mer, le Domaine de Fabrégas, espace périurbain limitrophe du massif du Cap Sicié, était autrefois un grand domaine agricole qui s’étendait jusqu’à la mer. Avec sa terre rouge et sa plage de sable gris, ce territoire atypique a, pendant des décennies, été façonné par la main de l’Homme. Aujourd’hui, l’image de l’allée de palmiers menant à la grande bâtisse ne doit cependant pas masquer toute la mosaïque de paysages qu’offre le domaine. On y trouve en effet des milieux variés : une zone forestière, des prairies, des friches agricoles et d’anciens jardins d’ornement ainsi que tout un ensemble architectural hydraulique et agricole (canaux d’irrigation, bassin de rétention des eaux, ruines de moulins à huile et à farine, puits, lavoirs etc.) reflétant les activités passées sur ce site.

La faune

Le site abrite 55 espèces d’oiseaux (pour la plupart nicheuses) dont la Bondrée apivore, le Faucon crécerelle, le Faucon hobereau, le Tarin des aulnes et la Chouette hulotte.

9 espèces de reptiles ont été recensées dont la Tortue d'Hermann, le Lézard vert, le Seps strié et l’Orvet.

Chauves-souris, Renards roux, Blaireaux d’Europe et Ecureuils roux fréquentent aussi le site.

Enfin, il regorge de près de 200 espèces d’insectes dont le Scorpion à queue jaune, le Fourmilion géant, le Scarabée rhinocéros, la Lycose de Narbonne (une grosse araignée) ou encore le Citron de Provence et le Pacha à deux queues (2 magnifiques papillons).

La flore

Le boisement mixte de Pins d’Alep et taillis de chênes (Chênes verts et lièges) présente un sous-bois de type maquis, propices aux Filaires, Pistachiers, Cistes, Bruyères arborescentes, Calicotomes épineux…

Les prairies substeppiques de graminées annuelles accueillent, quant à elle, des taxons rares comme les Lins raide et en corymbe, la Lavande d’Hyères, la Cicendie filiforme ou encore la Barlia.

Enfin, le long du ruisseau l’Oïde se trouve une galerie de Frênes riveraine, composée, entre autres, de Laurier-sauce, d’Orme et de Peuplier noir.

Depuis 2011, la commune de la Seyne-sur-mer assure la gestion du site. L’objectif est de permettre à chacun de découvrir les richesses paysagères et architecturales de Fabrégas.

Pour cela, la ville a, dans un premier temps, affecté 4 agents pour l’accueil, la surveillance, l’entretien et le gardiennage du site. Elle s’est également rapidement attachée à faire attention aux méthodes employées, à la préservation des habitats naturels et à la valorisation de leurs espèces patrimoniales associées.

Actuellement, les chantiers de réouverture du milieu réalisés par les agents du domaine mais également par des dispositifs d’insertion et par des détenus de fin de peine, permettent de recréer des perspectives paysagères.

A terme, la ville souhaite réhabiliter les anciennes terrasses de cultures du Domaine. Ceci afin de permettre, à la fois, une vente directe des produits au public, mais également un approvisionnement pour la restauration collective de la ville. Tout un dispositif de sensibilisation, d’animation et d’ateliers de formation autour de la thématique agricole devrait aussi voir le jour, au sein de la Bastide, lorsque celle-ci aura été réhabilitée.

C’est une famille de marins qui acquit les premièresparcelles de terrains sur Fabrégas.

En 1867, leur propriété est revendue à Mr CORNIBERT qui, après l’avoir étendue, la revend aux époux NEGREL en 1875.

Ces derniers complèteront cette campagne agricole par l’édification de la maison de Maître, avant de revendre le Domaine à Mrs. PELLICOT et JAUBERT en 1882, qui en étendent la superficie par l’acquisition du domaine rural des Moulières.

En 1884, ils partagent leurs terres. Mr JAUBERT en récupère la plus grande partie qu’il ouvre à l’urbanisation. Dans le même temps, il revend aux PELLICOT la maison de Maître et les terres qui l’entourent, de même que le domaine des Moulières.

En 1924, M. PELLICOT revend sa propriété à la Société Hôtelière et Immobilière Paris Provence. Elle est alors couverte de vignes, bois, arbres fruitiers, cultures maraîchères et fleurs.

A partir des années 1950, une activité de camping se développe sur des terrasses agricoles délaissées. Certaines seront toutefois exploitées jusque dans les années 1970.

En 2002, le Conseil Général rachète le domaine. A ce moment là, la société avait déjà revendu 22 ha pour la construction de lotissements. Le Conservatoire du littoral ne deviendra lui-même propriétaire du site qu’en 2011.

Le Domaine de Fabrégas, d’une superficie de 55 ha, offre une mosaïque de milieux entièrement accessible au public.

Les pistes et sentiers permettent à l’ensemble des publics (notamment aux enfants en bas âge ou aux personnes âgées) de pouvoir se promener sur la partie basse du site.

Attention, pour limiter les risques d’incendie, le massif est soumis à l’arrêté préfectoral du 15 Mai 2006 réglementant la pénétration dans les massifs forestiers varois du 21 Juin au 30 Septembre.

Pour connaître l’état de la fermeture des massifs dans le Var, une carte est publiée chaque jour, avant 19h, pour le lendemain sur le site internet de l’Etat dans le Var :

http://www.var-adm.net/massifs83_web/massifs83.gif

Elle renseigne sur le niveau de danger feu de forêt massif par massif.

Pour plus de renseignements :

Domaine de Fabrégas

Adresse : 1409, Route de Fabrégas – 83500 LA-SEYNE-SUR-MER

Tel : 04 94 93 54 27

Mail : domaine.fabregas@orange.fr

Carte d'identité du site

Commune(s) : LA SEYNE-SUR-MER (83)

Surface protégée : 68.52 hectares

Protégé depuis : 2003

Nombre d'actes d'acquisition signés : 3

Site internet : Fabregas

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don