ILE DE BAGAUD

Au cœur du Parc national de Port-Cros, l’île de Bagaud est, sur le plan géologique, principalement constituée de quartzites à ovoïdes, de phyllades gréseux à chloritoïdes et de micaschistes. Les seuls terrains sédimentaires correspondent à un affleurement réduit de grès dunaire situé sur sa côte Nord.

Classée Réserve Intégrale, avec deux autres îlots de Port-Cros (Gabinière et Rascas), par décret du 09 Mai 2007, Bagaud a été affectée au Conservatoire du littoral par le Ministère de la Défense en 2008.

Le classement en Réserve Intégrale porte sur la partie émergée de ces îlots. Suite à cette réglementation, le débarquement, l’amarrage à la côte, la pénétration et la circulation des personnes dans l’île sont proscrits. Seules les études scientifiques ou les opérations de gestion dans le cadre d’activités de restauration peuvent être autorisées par le Conseil scientifique du Parc national de Port-Cros.

La faune

L’île est un lieu de refuge et de nidification pour certains oiseaux marins comme le Puffin yelkouan (4 couples nicheurs recensés en 2012), le Puffin de Desmaret, le Pétrel ou encore le Goéland leucophée.

Elle abrite aussi des reptiles tels que la Couleuvre à échelons, la Couleuvre de Montpellier ainsi que le rarissime Phyllodactyle d’Europe, un gecko nocturne.

L’île se caractérise aussi par sa grande diversité d’arthropodes terrestres : 16 espèces ont été recensées en 2012.

La flore

La frange littorale est constituée de groupements halophiles (qui aiment le sel) à Criste marine (encore appelé « Fenouil marin ») et à Statice nain. On y trouve aussi des pelouses à Dactyle pelotonné, des groupements à Lavatère arborescente et Betterave maritime, ainsi que des groupements à Frankénie hirsute.

L’intérieur de l’île est majoritairement couvert de pinèdes de Pins d’Alep au sous-boisement marqué par un maquis haut à Bruyères arborescentes, Arbousiers et Cistes et un maquis bas à Pistachiers lentisques et Genévriers de Phénicie. Enfin, les suintements temporaires abritent des Romulées de Florent (espèce floristique très rare) ainsi que des Joncs piquants.

Dans un but de conservation de la biodiversité insulaire ainsi que dans le cadre d’une expérimentation scientifique, le Parc national de Port-Cros (gestionnaire du site) ainsi que l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie (IMBE) ont lancé un programme décennal de restauration écologique qui implique l'éradication des Griffes de sorcière et du Rat noir, 2 espèces invasives aux effets néfastes sur les équilibres écologiques locaux.

Outre les actions d'éradication, le programme prévoit l'établissement préalable d'un inventaire initial de la faune et de la flore, puis le suivi post-éradication d’un panel d’espèces indigènes sur un pas de temps décennal selon des protocoles standardisés. Les actions d’éradication bénéficient de méthodologies précises, mises au point par des études de faisabilité, des expérimentations préalables de restauration in-situ et des conseils d’experts. Chaque année, le programme prévoit la rédaction d’un bilan d’activités qui permettra de réaliser ultérieurement un guide méthodologique scientifique et technique relatif à la mise en œuvre d’actions de restauration écologique au sein d’écosystèmes méditerranéens à l’intention des gestionnaires d’espaces naturels.

A l’époque du Christianisme, les îles d’Hyères étaient surtout connues pour les pieux personnages qui s’y établissaient, comme le poète François d’Oberto dit « le moine des îles d’Or».

François 1er érigea le marquisat dit des « Isles-d'Or », qui comprenait Bagaud, Port-Cros et l’île du Levant. Il les donna en 1531 à Bertrand d'Ornesan, un général de l’armée.  Des décennies durant, les îles d’Or changèrent de nobles propriétaires sans qu’aucun bâtiment ne soit construit sur Bagaud.

Le 17 Juillet 1707, l’île fut témoin d’une descente des flottes anglaises et hollandaises venues combattre la France. Elle a ensuite pendant longtemps appartenu à l’armée française : 2 batteries militaires ont alors été érigées sur l’île, une au Nord et l’autre au Sud.

En 2008, l’île de Bagaud est affectée par le Ministère de la Défense au Conservatoire du littoral, qui en devient le nouveau propriétaire, rendant de ce fait sa maîtrise foncière inaliénable.

Ile sentinelle de Méditerranée, fermée au public toute l’année (Réserve Intégrale depuis 2007).

Pour plus de renseignements :

Parc national de Port-Cros

Adresse : Allée du Castel Sainte Claire – BP 70220 - 83406 HYERES Cedex

Tel : 04 94 12 82 30

Mail : accueil.pnpc@portcros-parcnational.fr

Site internet : www.portcrosparcnational.fr

Pour plus de renseignements sur l’Initiative PIM (initiative pour les petites îles de Méditerranée) :

www.initiative-pim.org

Carte d'identité du site

Commune(s) : HYERES (83)

Surface protégée : 57.68 hectares

Protégé depuis : 2008

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don