L'OUSTALET

Le Domaine de l‘Oustalet, propriété du Conservatoire du littoral est géré par le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise, la commune de Fleury et l’Office National des Forêts. Situé au cœur du Massif de la Clape, il s’étend sur 540 hectares.

L’ancien corps de ferme, appelé « l’Oustalet » (« petite maison » en occitan) fait office de porte d’entrée du site. Il est constitué d’un parc, d’une mini ferme qui fait la joie des plus petits et d’un poney-club. C’est aussi le point de départ de nombreuses balades en VTT ou à pied.

La bergerie du domaine se situe à environ dix minutes à pied de la bâtisse principale. Elle est ouverte l’après-midi en saison estivale. C’est avant tout un lieu d’informations touristiques, mais aussi un écomusée où sont exposés de vieux outils ayant servi au travail de la vigne. L’entrée est gratuite.

Un peu plus loin, le gouffre de l’Œil doux offre un point de vue somptueux, un cadre unique entre garrigue et mer. Il s’agit d’un cénote, phénomène géologique unique en Europe. L’impressionnant Gouffre offre aux promeneurs un spectacle pour le moins imprévu. Il n’est pas nécessaire d’être géologue pour être saisi par la beauté des lieux.

L’origine de cette résurgence d’eau remonte sûrement à l’ère tertiaire. Elle est née de l’effondrement du plafond d’une des nombreuses galeries situées sous la Clape.

Un nombre incalculable de rumeurs, toutes plus farfelues les unes que les autres, circulent à propos du gouffre. « J’ai entendu dire que Cousteau et son équipe s’étaient déplacés pour explorer les profondeurs et qu’ils n’ont jamais pu trouver le fond ». « Il paraît que c’est un lac d’eau de mer! ». « Des personnes se sont noyées sans que jamais on ne retrouve leurs corps ». « La légende transmise par les vieux pêcheurs rapporte que ce lac est si profond qu’il ne porte pas la barque que l’on pourrait y mettre sur son eau » ...

En réalité, le gouffre est constitué de hautes falaises calcaires et verdoyantes qui dominent une étendue d’eau vert émeraude. La résurgence présente un fond d’environ douze mètres de profondeur. Il existe juste une petite faille qui communique avec la mer, mais reste insondable. L’eau de mer s’infiltre par cette faille, ce qui rend l’eau légèrement saumâtre.

Attention toutefois, ce n’est pas un lieu de baignade ! Le site n’est ni aménagé, ni équipé pour la pratique sportive de quelque nature que ce soit : les plongeurs et les grimpeurs prennent de très grands risques. Respectez les consignes d’interdiction de baignade, il en va de votre sécurité !

 

La végétation spontanée du site de l’Oustalet est dominée par le pin d’Alep et le chêne vert. Cependant les passages répétés d’incendies ont favorisé la colonisation d’une partie du site par le chêne kermès.

La flore du massif de la Clape est méditerranéenne et comprend des espèces comme le Ciste de Montpellier et le Pistachier lentisque. Le massif de la Clape cache également une espèce protégée et endémique au massif, la Centaurée de la Clape (Centaurea corymbosa), qui ne fleurit qu’une fois.

De nombreuses espèces d’oiseaux et autres espèces animales ont été recensées sur le site. Certaines sont mêmes protégées au titre des directives « habitats » et « oiseaux » du site Natura 2000 comme par exemple la pie grièche à poitrine rose ou le rollier d’Europe.

 

Dans les années 1970, le site de l’Oustalet aurait pu devenir une zone touristique dans laquelle on aurait pu implanter villages de vacances et campings. Fort heureusement, le Massif de la Clape a été classé en 1973, mettant fin à tous ces projets.

Ce Massif est l’un des plus vastes du Languedoc Roussillon. C’est une zone protégée par le réseau Natura 2000, réseau dont le but principal est de favoriser le maintien de la biodiversité sur les territoires, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales.

Depuis le milieu des années 90, le Conservatoire du Littoral mène une politique volontariste d’achat de terrains dans ce secteur considéré comme prioritaire en raison de son fort potentiel écologique.

Aujourd’hui, l’un des principaux enjeux de conservation du site est la lutte contre les incendies. En 1979, un incendie ravagea 1000 hectares. En 2001, ce sont 300 hectares qui ont été détruits et l’été 2013 a vu 150 hectares partir en fumée. Pour réduire ce risque, il s’avère nécessaire d’entretenir les boisements régulièrement et de sensibiliser les utilisateurs du site. L’Office National des Forêts a mis en place des équipements (pistes, citernes, pare-feux...). Afin de créer des pare-feux naturels, le Conservatoire a installé des viticulteurs sur ses terrains, la vigne étant un moyen efficace de limiter la propagation des incendies.

Une bergère conduit également un troupeau de brebis sur l’Oustalet afin d’y entretenir des milieux ouverts.

 

Le Massif de la Clape était anciennement une île. L’ensemble du Massif s’est formé au crétacé. L’occupation humaine y est très ancienne comme en témoignent les constructions en pierre sèche (capitelles).

Ce paysage tourmenté et irrégulier est constitué par endroit de plateaux revêtus d’une garrigue basse, de collines couvertes de pins d’Alep, d’escarpements rocheux et de parcelles de vignes.

En effet, les sols pauvres et la rareté de l’eau qui caractérisent cet endroit en a fait depuis des siècles un lieu très propice à la viticulture.

La garrigue de l’Oustalet abrite également les vestiges d’une villa gallo-romaine dont on estime le début de la construction à la fin du premier siècle avant J-C. Des fouilles ont été réalisées sur une partie des vestiges et ont mis en évidence l’existence d’un long bâtiment divisé en trois salles. Des bassins servant de petits bains privés ont également été découverts.

 

 

 

Pour nous rejoindre, il suffit d’emprunter l’autoroute A9 :

 

- sortie Béziers ouest, direction Narbonne, Lespignan, Fleury

 

- sortie Narbonne est, direction Narbonne-plage, Saint-Pierre la Mer

 

Renseignements :

 

http://www.communefleury.fr/

 

Office de Tourisme Fleury : 04 68 46 61 31

 

Poney club : 06 74 02 26 61

Carte d'identité du site

Commune(s) : FLEURY (11)

Surface protégée : 730.03 hectares

Protégé depuis : 1980

Nombre d'actes d'acquisition signés : 12

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Les partenaires

Faire un don