SULAGRAN

Sulagran était une colline , elle est devenue presqu’île lors de la mise en eau du lac de Sainte-Croix. Située sur la commune de Bauduen, cette propriété d’une trentaine d’hectares est un site connu pour ses petites plages rocailleuses taillées dans les bancs de calcaires du massif.

Sulagran est dotée de plusieurs facettes, dont la plus intéressante au niveau patrimonial se révèle paradoxalement dans les secteurs les plus arides de la presqu’île. La présence du scorpion languedocien, en limite septentrionale de son aire de répartition, révèle des conditions particulièrement arides, qui côtoient à quelques dizaines de mètres près, des espèces caractéristiques des forêts de berges.

En accord avec la commune de Bauduen, gestionnaire, et avec l’aide du Parc naturel régional du Verdon, la dépollution et la renaturation du site sont entreprises en 2011. Les aménagements légers sont installés pour retenir les véhicules en amont du site, et orienter les piétons vers les lieux de baignade. L’aide d’un troupeau ovin est prévue pour contribuer à l’entretien des zones ouvertes et débroussaillées, favorables aux espèces patrimoniales des milieux arides.  Ancrer sa vocation piétonne est un objectif prioritaire de gestion. Le pas suivant ouvrira sur la mise en valeur du site pour en faciliter la découverte en lien avec le domaine voisin des Eouvières.

Le Conseil général du Var acquiert en 1899 la source vauclusienne de Fontaine l’Evêque, en contrebas de la colline de Sulagran, anciennement source de Sorps, avec la volonté d’assurer l’alimentation en eau potable d’une partie du département du Var. Il achète la colline de Sulagran à la commune de Bauduen en 1903, probablement pour maitriser le périmètre de protection de captage. Les choix stratégiques de l’Etat se recentrant sur de gros projets hydroélectriques le long du Verdon,  les eaux de Fontaine l’Evêque sont finalement confiées à un syndicat intercommunal. Elles alimentent les villages du Haut Var depuis la fin des années 50. La colline de Sulagran est confiée quant à elle à l’Office départemental d’éducation et de loisirs du Var (ODEL) qui y implante des équipements et infrastructures destinés à assurer le séjour d’enfants en colonies de vacances. En 2000, l’ODEL Var arrête son activité sur le site. Ce dernier devient propriété du Conservatoire en 2010.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : BAUDUEN (83)

Surface protégée : 36.29 hectares

Protégé depuis : 2010

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don