LES EOUVIERES

Le domaine des Eouvières, comme l’indique son nom (Eouve = chêne vert en provençal)  est une vaste forêt de chêne vert de plus de 800 ha, située à  l’aval du barrage de Sainte-Croix. Collines calcaires masquant un grand massif karstique peu exploré, le domaine borde le Verdon qu’il surplombe avec de belles falaises abruptes et sauvages. Les crêtes du Castellas offrent de superbes panoramas sur les paysages variés du Verdon.
Ce domaine habité depuis le paléolithique est discrètement marqué par une exploitation humaine passée intense.
Le taillis de chêne vert aux clairières de sols noirs reflète une pratique d’essartage et de charbonnage qui faisait travailler quantités de familles toute l’année. La lavande et la truffe sont venues plus récemment égayer cet ensemble forestier avec des senteurs et des formes diversifiées. Les basses gorges du Verdon, et notamment les grottes de Baudinard, représentent un enjeu fort pour la préservation des populations régionales de chauves-souris qui se complaisent dans quelques gîtes naturels favorables à leurs cycles vitaux.

Le domaine des Eouvières repose sur plusieurs centaines de mètres de calcaire jurassique. La végétation évolue dans un contexte très sec. Le chêne vert y est dominant, les milieux ouverts sont essentiellement liés à l’inexistence de sol sur une couche calcaire peu fracturée : les dynamiques de fermeture des pelouses substeppiques et du mattoral à genévrier de phénicie sont très lentes. Les fonds de vallons à caractère temporaire, affluents du Verdon, offrent une humidité favorable au développement des chênes les plus mâtures du site et des essences forestières diverses.
Les enjeux patrimoniaux se concentrent principalement dans les falaises. Cinq espèces floristiques protégées y ont été recensées : la Doradille du Verdon, petite fougère endémique, la Sabline du Verdon, la Raiponce de Villard, ainsi que la Dauphinelle fendue. La présence de nombreuses chauves-souris, dont le Minioptère de Scheibers en colonie lors du transit automnal et printanier, rendent les cavités très vulnérables face à la fréquentation humaine.

Ce site, géré par la commune de Baudinard sur Verdon et par l'Office national des Forêts, est couvert par un plan d’aménagement forestier pluriannuel opérationnel jusqu’en 2026.  L’évolution naturelle du couvert forestier pendant les quinze prochaines années a été retenue comme un objectif de gestion par les partenaires gestionnaires. La chasse et l’accueil du public représentent les deux activités principales sur le site.
Les activités agricoles sont minoritaires mais contribuent grandement à la qualité paysagère de son environnement.
L’abondance de témoignages archéologiques et historiques, les perspectives sur le lac et le barrage de Sainte-Croix, les ambiances paysagères seront autant d’atouts à valoriser pour interpeller les visiteurs et faciliter l’interprétation des patrimoines et des enjeux.

Les grottes des basses gorges du Verdon où se trouvent les grottes de Baudinard, ont été occupées depuis le paléolithique. La grotte de l’Eglise utilisée comme habitation et chèvrerie durant le néolithique, doit probablement son nom à son rôle de lieu cultuel comme en ont témoigné les peintures de soleils retrouvées par les archéologues. Le domaine des Eouvières était une seule et même propriété, dont on en exploitait les ressources (l’écorce de chêne vert pour les tanneries, bois, charbon, fermes, terres cultivables…) et faisait vivre de nombreuses familles de bûcherons et de charbonniers à l’année sur les terres.
La perspective du barrage de Sainte-Croix (rempli en 1973) suscite l’appétit de quelques promoteurs dès les années 60. L’acquisition par le Conservatoire en 1982 donne suite à une expropriation déboutant ainsi un projet immobilier de 30 000 logements.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : BAUDINARD-SUR-VERDON (83)

Surface protégée : 786.15 hectares

Protégé depuis : 1982

Nombre d'actes d'acquisition signés : 15

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don