POINTE ISERE - SAVANE SARCELLE

A l'embouchure des fleuves Maroni et Mana, située sur la commune amérindienne d’Awala-Yalimapo, la Pointe Isère forme un vaste banc de sable mobile, propice à la ponte de multiples tortues Luth.

Cette côte sauvage guyanaise est peu exposée à la houle océanique, grâce à la présence d’importants bancs de vase en provenance de l’Amazonie. Rivage paisible successivement érodé ou engraissé selon l’apport sédimentaire des fleuves, la Pointe Isère accueille de la faune et de la flore, terrestre comme marine. Ses plages sont propices à la ponte de nombreuses tortues. Ses zones basses permettent le nourrissage d’oiseaux migrateurs. Ces secteurs engraissés, riches en matière organique, sont rapidement colonisés par une végétation littorale pionnière : la mangrove.
La Pointe Isère est incluse dans la Réserve naturelle de l’Amana, qui assure la préservation de l’exceptionnel site de ponte des tortues marines.

La flore

La végétation des plages est essentiellement composée d’espèces rampantes et de quelques cocotiers dont la présence est due à une ancienne cocoteraie. En arrière-plage, il y a des marais et des mangroves côtières à Palétuviers blanc. Côté estuaire, ce sont des mangroves estuariennes dominées par le palétuvier rouge qui bordent les rives.

La faune

La Pointe Isère abrite un nombre considérable d'animaux, dont certains à l'état de reliques : 25 espèces de mammifères, 19 espèces de reptiles et amphibiens, 52 espèces d'oiseaux et 6 espèces de poissons.
A l'échelle des Amériques, ce secteur est de haute importance pour les oiseaux migrateurs.
3 espèces de tortues marines fréquentent ces plages pour leur reproduction : la Tortue verte, la Tortue olivâtre et la Tortue luth. Pour cette dernière, il s’agit  de l’un de ses plus grands sites de ponte au monde.

La pointe Isère est gérée par la  réserve naturelle de l’Amana. L'intervention du Conservatoire du littoral permet de sauvegarder un important secteur de ce rivage ouest guyanais déjà fortement exploité en riziculture. Les habitats abritant la faune et la flore sont ainsi préservés, tels les sites de pontes des tortues marines, espèces en voie de disparition.

Le site de Pointe Isère se situe en bordure de la commune amérindienne d’Awala Yalimapo. Les activités traditionnelles amérindiennes ont été prises en compte dans le cadre du plan de gestion de la réserve naturelle : chasse, pêche et agriculture sur brulis.

Des guides locaux assurent des visites de ce secteur. Des sentiers de découverte sur la nature et les cultures amérindiennes ont été aménagés par la Réserve naturelle de l’Amana. La maison de la Réserve naturelle propose en outre une exposition permanente sur les tortues marines et sur le patrimoine naturel de la Réserve.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : AWALA YALIMAPO (973)

Surface protégée : 1592.97 hectares

Protégé depuis : 1998

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Les sites à proximité

Faire un don