VASIERE DES BADAMIERS

La Vasière des badamiers se trouve sur l'île de Petite Terre. Il s'agit d'une lagune littorale particulière et unique alimentée tant en eau douce par les bassins versants qu'en eau salée par les brèches avec le lagon. Elle est labellisée site RAMSAR pour son importance comme zone humide d’intérêt international depuis 2011. 

La vasière des Badamiers est formée par un double tombolo*. Le paysage varie en fonction des marées et des saisons. Sèche ou humide, lunaire ou bleu marine, cette étendue d'eau saumâtre bordée de mangrove joue par ailleurs un rôle écologique essentiel pour l'alimentation et le repos des oiseaux limicoles et marins.

* Cordon de sédiments reliant deux étendues terrestres

Deux îlots, le Morne de la Mirandole et le Morne des 25 m dominent la Vasière et donnent un aspect paysager original à cette zone humide.

La situation géographique de cette lagune, entre la ville de Labattoir, la zone industrielle des badamiers et le port de Petite Terre, explique  les difficultés de préservation de ce site cerné par une forte urbanisation. 

La flore

Le fond vaseux du plan d'eau est peuplé d'herbiers de phanérogames marines. Par endroits, les beach-rocks*, sont colonisés par des algues assez exceptionnelles du fait de leur abondance et de leur diversité : caulerpes, algues brunes et rouges... .

*anciens platiers coralliens émergés

Les bords du plan d’eau libre sont colonisés depuis le milieu du XXème siècle par une mangrove en constante extension ; entre 2003 et 2009, la mangrove sur ce site s’est accrue de 2 hectares. C’est la seule mangrove en expansion à Mayotte.

Vous pourrez observer le long du Boulevard des crabes, le Pemphis acidula, espèce végétale située uniquement sur ce site à Mayotte et reconnaissable à ces petites feuilles, ses épines et ses fleurs blanches et à ne pas confondre avec les palétuviers constituant les mangroves.

La flore

La vasière des Badamiers accueille près de 35 espèces d’oiseaux. La majorité de ces oiseaux sont des limicoles migrateurs, trouvant refuge à Mayotte pendant leur hivernage, ou de passage sur l’île au cours de leur migration, soit entre Madagascar et l’Afrique, soit entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud (pour les limicoles). Les sternes trouvent refuge sur les bancs de sable de la vasière. Vous pourrez peut être observer des espèces relativement rares comme le Drome ardéole qui se nourrit de petits crabes et au plumage blanc avec un bec noir ou le Héron de Humblot mesurant près d’un mètre et au plumage gris foncé. Cette dernière espèce est fortement menacée d’extinction avec une population mondiale estimée de 1000 à 3000 individus.

Une des trois espèces de mygale de Mayotte vit dans cette zone humide. Appelée Idioctis intertidalis, elle occupe des trous dans les roches friables qu'elle obture avec un opercule lors des marées hautes.

D'importantes populations de petits crabes du genre Uca vivent dans la vase au niveau de la côte est de la vasière, en bordure des espaces agricoles.

Quelques individus de tortue viennent brouter les herbiers de la vasière en franchissant le déversoir à l’occasion des marées montantes.

Un plan de gestion a été réalisé en 2006 qui a préconisé entre autres les actions suivantes :

-  la surveillance du site et de ses abords pour la protection des habitats et des espèces

- l’amélioration de la connaissance du milieu naturel

- la réalisation d’un aménagement de découverte du littoral de Mayotte

- Le contrôle des activités industrielles et d’urbanisme à proximité de la Vasière des badamiers

Ces actions sont engagées avec le Conseil général et la maire de Dzaoudzi Labattoir pour améliorer la protection du site.

En 2010, un sentier de découverte de la vasière, de la mangrove, des palétuviers et de la faune a été réalisé. Vous pourrez vous y promener à votre guise car il est ouvert au public en permanence.

Retrouvez le plan de gestion ici

Le site archéologique dit de « Bagamoyo » se trouve sur le tombolo ouest de la vasière des Badamiers. L'érosion marine et les prélèvements de sable ont fait apparaître une nécropole qui daterait du XIème siècle.

Le site archéologique de la Mirandole se trouve sur le Morne qui s'élève sur le cordon littoral entre la vasière des Badamiers à l'est et le tombolo à l'ouest. On l'appelle aussi Pamandzi Kéli. Ce site présente des vestiges de la période archaïque (Xème-XIème siècles) et des vestiges de l'époque classique (XIXème siècle). La légende raconte, qu'après l'ouverture du canal de Suez, un raz de marée a enseveli le vieux village et celui-ci s'est alors déplacé vers l’intérieur des terres pour donner naissance au village moderne de Labattoir.

Ces espaces sont vivants et fragiles, merci de respecter la réglementation et d'adopter un comportement respectueux des paysages, de la flore, de la faune et de la tranquillité des lieux.

Ne laissez aucune trace de votre passage.

Le sentier de découverte se trouve le long du boulevard des crabes en face du siège de la société de transport maritime (STM)

Pour d’autres informations, vous pouvez contacter :

Direction de l’environnement et du développement durable du conseil général de Mayotte
ZI Nel Kawéni
97600 Mamoudzou
tél : 02 69 64 99 21 ou 06 39 07 08 31.

Carte d'identité du site

Commune(s) : DEMBENI (976) , DZAOUDZI (976)

Surface protégée : 319.98 hectares

Protégé depuis : 2009

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don