Paysages

Bloc Paysage

BESSIN ET COTE DE NACRE

À l’est de la péninsule du Cotentin, la côte orientée au nord, fortement marquée par les vestiges du Débarquement du 6 juin 1944, s’étend sur 60 km entre la baie des Veys et l’estuaire de l’Orne. Entre Grandcamp-Maisy et Arromanches-les-Bains se dressent de hautes falaises calcaires rectilignes. Battues par les flots, posées sur un platier rocheux ou sur des plages comme la célèbre Omaha Beach, elles sont entaillées de petits vallons boisés et urbanisés, dominés par le bocage à grande maille du Bessin. À l’est, entre Arromanches-les-Bains et Ouistreham, s’étendent les grandes plages [...] Lire plus

À l’est de la péninsule du Cotentin, la côte orientée au nord, fortement marquée par les vestiges du Débarquement du 6 juin 1944, s’étend sur 60 km entre la baie des Veys et l’estuaire de l’Orne. Entre Grandcamp-Maisy et Arromanches-les-Bains se dressent de hautes falaises calcaires rectilignes. Battues par les flots, posées sur un platier rocheux ou sur des plages comme la célèbre Omaha Beach, elles sont entaillées de petits vallons boisés et urbanisés, dominés par le bocage à grande maille du Bessin. À l’est, entre Arromanches-les-Bains et Ouistreham, s’étendent les grandes plages balnéaires de la Côte de Nacre. De rares espaces naturels (marais de Ver, marais de Graye-sur-Mer, marais de l’Edit) interrompent le ruban urbanisé sur le front de mer, tandis qu’à l’arrière du littoral, la plaine agricole est creusée par les vallées de la Seulles et de la Mue, et occupée par leur urbanisation qui s’étend au rythme du développement de l’agglomération de Caen.

Regards d'artistes

George Seurat, Le Bec du Hoc, Grandcamp, 1885
Tate Gallery, London
« La pointe du Hoc est un territoire du vide, malgré la clarté de la mer, cet ailleurs quasi lunaire porte toujours en lui la sinistre ambiance de la bataille du 6 juin 1944. […] La pointe du Hoc est une tête à double lecture. De violence et de liberté. De guerre et de paix. À soixante ans d’intervalle, la pointe du Hoc est le regard croisé d’un artiste et d’un soldat. En 1885, Georges Seurat séjourne à Grandcamp et vient y peindre le Bec du Hoc, une remarquable huile sur toile exposée à la Tate Gallery de Londres. En 1944, le colonel Rudder y débarque avec ses hommes du 2e bataillon de [...] Lire plus

« La pointe du Hoc est un territoire du vide, malgré la clarté de la mer, cet ailleurs quasi lunaire porte toujours en lui la sinistre ambiance de la bataille du 6 juin 1944. […] La pointe du Hoc est une tête à double lecture. De violence et de liberté. De guerre et de paix. À soixante ans d’intervalle, la pointe du Hoc est le regard croisé d’un artiste et d’un soldat. En 1885, Georges Seurat séjourne à Grandcamp et vient y peindre le Bec du Hoc, une remarquable huile sur toile exposée à la Tate Gallery de Londres. En 1944, le colonel Rudder y débarque avec ses hommes du 2e bataillon de Rangers, bataillon d’infanterie d’élite. Georges Seurat, James Rudder, deux destins, deux regards sur le monde. L’artiste ne pouvait imaginer qu’il fixait un des lieux stratégiques de la gigantesque entreprise militaire que fut le Débarquement de Normandie. »

Jean-Jacques Lerosier, « Les plages du Débarquement » dans Encyclopédie du littoral, Actes sud-Conservatoire du littoral, 2010

Evolution de l'urbanisation

entre Asnelles et Courseulles-sur-Mer
1965 1965
2014 2014

Grâce à la protection du Conservatoire du littoral, les marais de Graye-sur-Mer et de Ver-sur-Mer (site de gold beach) ont pu être préservés de l’urbanisation, croissante autour des foyers de développement initiaux.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Des paysages emblématiques du Débarquement de juin 1944
    • À l’ouest, une côte à falaises verticales entaillées par des petits vallons boisés et urbanisés, la plage d’Omaha Beach et le bocage à grandes mailles du Bessin
    • À l’est, une côte sableuse balnéaire, des marais, la vallée de la Seulles et une plaine cultivée aux horizons urbanisés

  • Picto Pano menace

    • Une urbanisation importante du front de mer de la côte de Nacre, qui s’accompagne d’une forte artificialisation du trait de côte
    • Une agriculture conventionnelle intensive affectant la qualité des masses d’eau et des zones humides
    • Une importante fréquentation touristique liée aux sites historiques du Débarquement

  • Picto Pano protection

    • 5 espaces naturels protégés par le Conservatoire du littoral et 6 sites classés au titre de la loi de 1930

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages