Paysages

BAIE DES VEYS ET MARAIS DE CARENTAN

Entre Saint-Vaast-la-Hougue et Isigny-sur-Mer, au sud-ouest du Cotentin et dans le département de la Manche, ondulent les cordons dunaires d’Utah Beach, s’étendent les marais et les polders de Carentan et s’ouvre enfin la baie des Veys. Ici, les paysages ne se contentent pas de changer de visage au fil des saisons : ils varient et se sont transformés au gré des opérations humaines visant à maîtriser ces terres agricoles ou, au contraire, en fonction des gestes et dispositifs de préservation écologique. L’eau y est plurielle : sous forme de marais, de fleuves ou de canaux, elle quadrille les [...] Lire plus

Entre Saint-Vaast-la-Hougue et Isigny-sur-Mer, au sud-ouest du Cotentin et dans le département de la Manche, ondulent les cordons dunaires d’Utah Beach, s’étendent les marais et les polders de Carentan et s’ouvre enfin la baie des Veys. Ici, les paysages ne se contentent pas de changer de visage au fil des saisons : ils varient et se sont transformés au gré des opérations humaines visant à maîtriser ces terres agricoles ou, au contraire, en fonction des gestes et dispositifs de préservation écologique. L’eau y est plurielle : sous forme de marais, de fleuves ou de canaux, elle quadrille les surfaces ou submerge les horizons ruraux, quasi vierges d’habitations jusqu’à Carentan. La grande partie de ces paysages de marais et de polders s’insère au sein du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin. Plus loin, la baie des Veys s’ouvre dans le prolongement du large estuaire alimenté par les quatre fleuves sillonnant ces terres humides : la Douve, la Taute, la Vire et l’Aure. Tenant son nom du terme normand signifiant « gué », l’estuaire de la baie des Veys permettait le passage à pied pour rejoindre le nord du Cotentin. Cet espace mouvant soumis aux marées représente une zone de transition écologique d’une grande richesse et une terre d’accueil pour l’avifaune sauvage migratrice, dont la valeur est reconnue par la mise en place de protections spécifiques, dont celle assurée par le Conservatoire du littoral.

Regards d'artistes

Le port de Carentan, début du XXème siècle.
« Après la dure et longue étreinte de l’hiver, sous les orages et les pluies de printemps, ça a été, dans cette forte terre normande, une véritable explosion d’herbes et de feuilles. Tout était vert, d’un vert noir, les plaines et les collines, et, pour me servir d’un vieux cliché, la locomotive mordait à pleine roues dans «  un océan de verdure ». Mais voici Lison, Isigny, le pont de fer jeté sur la Vire et les vastes marais du Cotentin. Changement à vue. Les nuages s’abaissent, se condensent, l’horizon se noie et le ciel fond en eau. J’entends dire, à Carentan. «  Ce n’est rien ; c’est la [...] Lire plus

« Après la dure et longue étreinte de l’hiver, sous les orages et les pluies de printemps, ça a été, dans cette forte terre normande, une véritable explosion d’herbes et de feuilles. Tout était vert, d’un vert noir, les plaines et les collines, et, pour me servir d’un vieux cliché, la locomotive mordait à pleine roues dans «  un océan de verdure ». Mais voici Lison, Isigny, le pont de fer jeté sur la Vire et les vastes marais du Cotentin. Changement à vue. Les nuages s’abaissent, se condensent, l’horizon se noie et le ciel fond en eau. J’entends dire, à Carentan. «  Ce n’est rien ; c’est la montée de la mer »

Charles Frémine, Promenades et Rencontres, 1905.

Evolution de l'urbanisation

dans la baie des Veys.
1965 1965
2014 2014

Composée de paysages ouverts, naturels ou agricoles, cette unité littorale n’a jamais été soumise à des pressions démographiques et urbaines importantes, tant sur la côte que dans l’arrière-pays. Elle représente l’une des moins densément peuplées de Normandie, avec environ 51 hab./km² et une population majoritairement concentrée sur la petite ville de Carentan (près de 6 000 habitants) et ses communes périphériques. L’urbanisation n’apparaît pas comme une véritable menace sur la côte est, entre Quettehou et Ravenoville. On note néanmoins une urbanisation du front de mer, avec quelques fenêtres vertes localisées entre chacune des petites zones urbaines. Le Conservatoire du littoral y a acquis trois sites majeurs sur littoral : Les Veys, Beauguillot et Utah Beach.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    - Un vaste ensemble de zones humides composé des marais du Cotentin et du Bessin, de marais arrière-littoraux et de la Baie des Veys
    - Un espace vivant, marqué par la diversité de ses paysages (marais, polders, vasières, tourbières, prés salés), tous propices à des jeux d’eaux
    - Un territoire connaissant peu de pression agricole, principalement marqué par l’élevage extensif sur les zones de polders
    - Un territoire préservé, doté d’un seul pôle urbain : la ville portuaire de Carentan
    - Une côte constituée de falaises mortes, en particulier sur le site historique d’Utah Beach, coté Calvados ; et d’un cordon dunaire et d’une vaste plage de sable sur plus de 5 km côté Manche

  • Picto Pano menace

    - Une côte basse, vulnérable aux aléas et à la hausse du niveau marin dans les vastes secteurs poldérisés ou estuariens ; la Baie des Veys est l’un des sites pilotes du projet LiCCO (Littoraux et Changements Côtiers)

  • Picto Pano protection

    - Un ensemble paysager inscrit dans le Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin, étendu sur 146 650 hectares dont 30 000 de zones humides, et inclus dans la zone écologique d’intérêt européen « Marais du Cotentin et du Bessin – Baie des Veys » au titre de Natura 2000
    - Plusieurs sites bénéficiant de dispositifs de protection : site historique classé d’Utah Beach, sites historiques inscrits, Réserve naturelle de Beauguillot et Baie des Veys classées au titre des sites. 

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages

  • De Quettehou à Utah Beach, de la côte sableuse au bocage du Plain
    De Quettehou à Utah Beach, de la côte sableuse au bocage du Plain
    Les sites du Conservatoire du littoral :
  • Les marais de Carentan
    Les marais de Carentan
  • La plaine marine et agricole de la Baie des Veys
    La plaine marine et agricole de la Baie des Veys
    Les sites du Conservatoire du littoral :