Paysages

SUD LANDES ET RIVES DE L'ADOUR

Cette unité littorale achève au sud la grande séquence paysagère des Landes de Gascogne. De Seignosse jusqu’aux rives de l’Adour, ce paysage composite à la fois dunaire, forestier et marécageux est intimement lié à l’histoire de la divagation du fleuve confronté aux reliefs des dunes dans son parcours vers l’Atlantique. Voilà maintenant presque cinq siècles que l’Homme a contraint l’Adour en le canalisant à Bayonne, modifiant définitivement les paysages du sud du département. La constellation de zones humides rétro-littorales qui en découle représente les vestiges de cette lutte [...] Lire plus

Cette unité littorale achève au sud la grande séquence paysagère des Landes de Gascogne. De Seignosse jusqu’aux rives de l’Adour, ce paysage composite à la fois dunaire, forestier et marécageux est intimement lié à l’histoire de la divagation du fleuve confronté aux reliefs des dunes dans son parcours vers l’Atlantique. Voilà maintenant presque cinq siècles que l’Homme a contraint l’Adour en le canalisant à Bayonne, modifiant définitivement les paysages du sud du département. La constellation de zones humides rétro-littorales qui en découle représente les vestiges de cette lutte multiséculaire entre le fleuve et le sable. Emblématique du sud des Landes, ce décor de marais, devenu une halte privilégiée pour les oiseaux migrateurs avant qu’ils ne survolent l’imposant massif pyrénéen, alimente la fascination des hommes pour les lieux secrets et chargés d’histoire. Elle aussi source de mystère, la forêt est partout. Elle fixe les dunes, longe les cours d’eau, borde les parcelles cultivées, monde vertical si présent qu'elle en devient un écrin végétal privilégié pour certaines zones urbanisées.

Regards d'artistes

Jean Rigaud, Dune sauvage à Hossegor, 1930
« Fleuve ou marais, qui sait ? L'Adour n'est jamais loin, bel amant de la pierre immuable et sereine, il berça de son chant Vincent de Paul enfant, et se mêle au passage à l'onde qui guérit.»

« Fleuve ou marais, qui sait ? L'Adour n'est jamais loin, bel amant de la pierre immuable et sereine, il berça de son chant Vincent de Paul enfant, et se mêle au passage à l'onde qui guérit.»

Alain Dubos, Landes de Terre et d'Eaux, édition Passiflore, 2011, p.18

Evolution de l'urbanisation

entre l’agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz et Capbreton
1965 1965
2014 2014

Les communes du sud des Landes, en raison de la situation proche du littoral et de l’agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz, se sont rapidement urbanisées. Elles prolongent donc l’aire urbaine de la Côte basque vers le nord et dans l’arrière pays et continuent à se densifier.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Une côte sableuse rectiligne dans la continuité de la Côte d’Argent

    • Une frange forestière stabilisant une succession parallèle de cordons dunaires

    • Un ensemble de zones humides arrière-littorales aux paysages composites à la fois dunaires, forestiers et marécageux

  • Picto Pano menace

    • Une forte pression urbaine due à l’activité touristique mais également au bassin d’emploi de l’agglomération bayonnaise

    • Une érosion côtière considérable, particulièrement sur les communes de Capbreton et de Labenne (recul du trait de côte de 3 m/an)

    • Des risques d’incendie dans le massif forestier et d’inondation sur les rives de l’Adour

  • Picto Pano protection

    • 7 sites acquis par le Conservatoire du littoral

    •  Étangs girondins (Carcans-Hourtin, Lacanau) et landais (Blanc, Léon, Noir, Yrieux) classés au titre de la loi de 1930

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages