DUNES DE DRAGEY

L'attrait principal des dunes de Dragey réside dans la complémentarité paysagère et écologique du massif dunaire et des marais arrières-littoraux : le marais de la Claire Douve. Ces derniers constituent l'une des dernières zones humides périphériques de la Baie du Mont Saint-Michel.

La flore

Le massif dunaire se décompose en quatre zones :

- le haut de plage et la laisse de mer présentent une végétation peu abondante au nord et bien développée au sud.

- la dune embryonnaire abrite l'élyme des sables, plante protégée au plan national, la plus proche des vagues, et le chiendent des sables, deux plantes caractéristiques de ce milieu

- la dune vive s'identifie facilement grâce à la présence de l'oyat, plante typique de ce milieu dynamique

- la dune fixée, zone de pelouse dunaire, est pâturée dans sa quasi-intégralité.

Les dunes les plus intéressantes se situent au sud du site, entre Dragey-plage et le Bec d'Andaine. Certaines parcelles, non encore acquises par le Conservatoire, recèlent plusieurs milliers d'individus d'orchidées (Orchis bouffon, Ophrys araignée, Spiranthe contourné).

Dans la zone des marais arrières-littoraux, les prairies sont pour la plupart bien entretenues. Quelques cariçaies (laîches) et phragmitaies (roseaux) apparaissent dans certaines parcelles. Les joncs occupent les parties les plus basses.

La faune

Les apports d'eau douce à partir des versants viennent compléter les potentialités nutritives des zones salées. La productivité des marais est exploitée par de nombreux oiseaux hivernants ou de passage. Certains anatidés effectuent des déplacements quotidiens entre les zones maritimes (lieux de remise) et les marais d'eau douce (lieux de gagnage) où ils s'alimentent.

Sur le massif dunaire, la végétation rase et herbacée permet l'alimentation de la huppe et de quelques granivores tels le bruant proyer ou l'alouette hausse-col. Le hibou moyen-duc occupe régulièrement la zone de résineux du camping de Dragey-plage et y a niché à plusieurs reprises.

La mare de chasse située sur le domaine public maritime, devant le massif dunaire de Genêts, abrite le petit gravelot, tandis que le faucon hobereau chasse sur les roselières.

Le marais sert de gagnage nocturne (site d'alimentation) pour la plupart des canards de surface en saison d'hivernage : colvert, sarcelle d'été, siffleur. Des canards plongeurs s'y remisent lorsque le niveau d'eau est élevé : canards pilet et souchet, sarcelle d'été, chevaliers combattant et gambette, barge à queue noire, courlis corlieu.

Outre les oiseaux, les petits mammifères les plus intéressants sont la musaraigne aquatique et le campagnol amphibie, espèces peu communes en Normandie, que l'on trouve souvent dans les milieux humides et le campagnol des champs, fréquentant les milieux dunaires. Ce dernier est rare sur la côte ouest du cotentin.

Deux amphibiens ont été recensés dans une mare du massif dunaire : le pélodyte ponctué et le crapaud calamite.

Les dunes de Dragey font partie des sites d’intervention du Conservatoire du littoral en Baie du Mont-Saint-Michel. Ce site est doté d’un plan de gestion. Le plan de gestion est un document cadre, un guide, donnant les orientations d’aménagements et de gestion pour protéger cet espace naturel.

Les terrains acquis par le Conservatoire du littoral sont remis en gestion au Syndicat mixte  "Espaces littoraux de la Manche" qui assure leur surveillance et leur entretien courant. Un garde du littoral est présent sur le site. Il a en charge le gardiennage, l'entretien et le suivi scientifique, ainsi que les relations avec les usagers locaux.

Sur le site des dunes de Dragey , les enjeux de protection principalement identifiés sont :

- de maintenir et restaurer les formations dunaires caractéristiques. Cela passe par l’aménagement et l’entretien des dispositifs de conservation des dunes mobiles, tel que les ganivelles, petite barrière en latte de bois, qui par son effet brise vent va consolider la dune. L'encadrement des pratiques agricoles favorisant le pâturage extensif et des fauches tardives sur les dunes constitue un des moyens de conservation très efficace.

- de renforcer les fonctions écologiques du marais par une gestion hydraulique adaptée. L’aménagement et l’entretien des roselières et des mares est primordial.

- d’accueillir le public et la gestion de la fréquentation. De gros travaux de renaturation ont été menés sur le site du Bec d’Andaine avec notamment la pose d’un platelage permettant l’accès au site aux personnes à mobilité réduites et aussi la création d’aire naturelle de stationnement.

- de renforcer la démarche d'intervention du Conservatoire du littoral. La mise en œuvre homogène des actions de gestion implique une maîtrise foncière du site.

Les Dunes de Dragey s’étendent sur 150 ha, sous la forme d’un long cordon dunaire de 5 km entre la plage de Pignochet de Saint-Jean-le-Thomas et le Bec d’Andaine de Genêts.

Du fait de la déprise agricole, les dunes de Dragey et les parcelles de marais ont tendance à retourner à la friche. Des gabions s'installent, des terrains de loisirs accueillent des bungalows et des peupleraies se dressent le long des canaux de drainage.

L’Ecomusée de la Baie du Mont-Saint-Michel, propose des animations en Baie du Mont-Saint-Michel.
E.mail : musee.vains@manche.fr

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : DRAGEY-RONTHON (50) , GENETS (50) , LE ROZEL (50) , LONGUES-SUR-MER (14) , SAINT-JEAN-LE-THOMAS (50)

Surface protégée : 136.99 hectares

Protégé depuis : 1989

Nombre d'actes d'acquisition signés : 70

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

symel

Les partenaires

natura 2000

Les sites à proximité

Faire un don