PORT D'ALON - NARTETTE

A l’extrémité orientale de Saint-Cyr-sur-Mer s’étend une vaste zone où vignobles AOC Bandol, pinèdes et calanques se côtoient. Calanque de Port d’Alon, Pointes Grenier, Fauconnière… Autant de sites pittoresques, désormais protégés, qu’une urbanisation non contrôlée aurait pu aisément anéantir. Particularité du site : la « colline de sable » de la Gâche, œuvre du Mistral qui arrache le sable à la plage des Lecques pour le déposer sur ce secteur sur 20ha. La dune primaire est située derrière la colline et une « coulée blonde » est visible sur le versant sud. Des centaines de mètres de ganivelles (barrières en bois servant à piéger le sable) ont été nécessaires pour stabiliser la dune.

Plus d'informations en images avec le reportage Prioriterre ici

La faune

Côté terre, la faune est typiquement représentée par des espèces littorales méditerranéennes dont certaines sont protégées comme le Lézard vert, le Lézard ocellé, le Crapaud calamite ou encore le Faucon pèlerin. Côté mer, Grande Nacre et Mérou font partie des espèces protégées rencontrées aux côtés d’une grande diversité de poissons (Daurades, Sars, Corbs…). 

La flore  

Côté terre, le Domaine viticole de La Nartette est entouré de toute part de pinèdes de Pins d’Alep et de garrigue, dans lesquelles subsistent quelques secteurs de chênaie verte. Des oliviers centenaires sont également témoins d’une activité agricole passée. Aux abords des falaises, les embruns ont favorisé le développement de plantes halophiles comme l’Astragale de Marseille ou la Violette arborescente. 21 espèces d’Orchidées fleurissent sur le site. Côté mer, les fonds sableux à herbiers de Posidonie alternent avec les fonds rocheux et tombants à coralligène.

Depuis 1984, la ville de Saint-Cyr-sur-Mer est gestionnaire de la partie terrestre du site. En 2009, elle le devient aussi sur une partie du Domaine Public Maritime qui a été attribué au Conservatoire du littoral au droit de la calanque de Port d'Alon et de la baie de la Moutte.

Ses principaux objectifs sont :

- la préservation des espèces : suivis faune/flore, plantations, découverte du milieu marin dans la Calanque de Port d’Alon ;

- l’entretien des paysages par le maintien de zones agricoles : réhabilitation du Domaine viticole de la Nartette, installation du « Conservatoire du Mourvèdre » destiné à maintenir la diversité du patrimoine génétique du cépage « Bandol », culture des oliviers ;

- la protection du site contre l’impact d’une forte fréquentation : requalification écologique et paysagère de Port d’Alon, protection de la coulée de sable menacée par la surfréquentation ;

- la valorisation du patrimoine agricole et industriel : sentier des vignes, patrimoine bâti militaire et industriel restauré par des chantiers de bénévoles, projet pédagogique à destination des scolaires de la commune ;

- l'accueil et la sensibilisation des plus jeunes : accueil des scolaires, animations autour de la thématique apicole...

D’après les fouilles archéologiques menées en 1995 sur la colline de la Gâche, les 1ères traces d’une occupation datent du Ve siècle av. JC. Puis, les romains occupèrent le site entre les 1er et 3ème siècles (ruines de la villa « Tauroentum »).
Entre les XVIe et XIXe siècles, le littoral est aménagé pour la défense militaire de la côte (Batterie de Vauban, Tour de Vigie, Bastide des Douanes…). A cette époque, la forêt est grignotée par l’agriculture (vignes, oliviers) et le pastoralisme.
A la fin du XIXe siècle, une mine est ouverte à la pointe Grenier pour la fabrication de plâtre (gypse) et de tuiles (argile) jusqu’à son effondrement en 1910.
Des vestiges de cette exploitation demeurent : bâtiments, four, meules…
Au XXe siècle, le tourisme balnéaire entraîne un abandon des cultures au profit de l’urbanisation du littoral.
Aussi dès 1978, le Conservatoire du littoral intervient pour freiner cette urbanisation.

Itinéraire de promenade entre mer et vignes – 4h de sentiers.

ATTENTION : la portion du Sentier du Littoral entre la Pointe Grenier et la Pointe Fauconnière  est interdite d’accès pour cause de risque majeur d’éboulement et d’affaissement de terrain (arrêté municipal N°2017- 07- 865 /2018 - 06 - 708) Plus d’informations : ici

 

Pour limiter les risques d’incendie, le massif est soumis à l’arrêté préfectoral du 19 juin 2018 règlementant la pénétration dans les massifs forestiers varois du 19 juin au 20 septembre. Une carte, de fermeture éventuelle des massifs, est publiée chaque jour avant 19h, pour le lendemain: ici  

Elle renseigne sur le niveau de danger feu de forêt massif par massif. La crique de la Galère est interdite d’accès toute l’année en raison du risque d’éboulement.

 

Sentier sous-marin accompagné accessibles aux personnes à mobilité réduite. Pour plus de renseignements, contactez le CPIE Côte Provençale au 04 42 08 07 67

Pour tout autre renseignement, vous pouvez contacter :  

Mairie de Saint-Cyr-sur-Mer Hôtel de ville – Place Estienne d’Orves 83270 Saint-Cyr-sur-Mer  Mail : espacesnaturels@saintcyrsurmer.fr

Site internet de la ville : ici 

Vous pourrez notamment y trouver des photos d’antan de la calanque de Port d’Alon (volet tourisme et culture - histoire) ainsi qu’un dépliant sur la gestion du Domaine Public Maritime (volet tourisme et culture – terroir et patrimoine – patrimoine naturel).
Office de tourisme : 04 94 26 73 73 

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : SAINT-CYR-SUR-MER (83)

Surface protégée : 266.23 hectares

Protégé depuis : 1980

Nombre d'actes d'acquisition signés : 11

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don